Avortement : Jeanne Cherhal répond en chanson à Colonel Reyel

Partager l'article
Vous lisez:
Avortement : Jeanne Cherhal répond en chanson à Colonel Reyel
L'artiste s'insurge contre la chanson "Aurélie" souvent perçue comme un hymne anti-avortement.

Si Colonel Reyel a sans doute signé un tube cet été avec son "Aurélie", la chanson a aussi interpellé par ses paroles. Dans cette chanson, le rappeur raconte le destin d'une jeune lycéen qui, enceinte, choisit de garder son enfant malgré les difficultés et le désaccord de sa famille. "Mettre au monde un enfant ne devrait pas être puni / C'est la plus belle chose qui soit et si tu le nies / C'est que tu n'as rien compris" chante l'artiste dont le titre a rapidement été interprêté comme un hymne anti-avortement.

À lire aussi
Fusion TF1-M6 : Alain Weill candidat pour racheter une de leurs chaînes et créer "L'Express TV"
TV
Fusion TF1-M6 : Alain Weill candidat pour racheter une de leurs chaînes et créer...
Elise Lucet : "Il n'y a pas de prescription dans le journalisme"
TV
Elise Lucet : "Il n'y a pas de prescription dans le journalisme"
Ecran noir : "Quotidien" victime d'un problème technique sur TMC
TV
Ecran noir : "Quotidien" victime d'un problème technique sur TMC
L'animatrice Maureen Dor affirme avoir été agressée sexuellement par Nicolas Hulot
TV
L'animatrice Maureen Dor affirme avoir été agressée sexuellement par Nicolas Hulot

Une chanteuse a aujourd'hui décidé de lui répondre. Jeanne Cherhal a ainsi publié sur internet un titre inédit intitulé "Colonel, j'ai 16 ans". Elle semble pointer du doigt l'irresponsabilité du chanteur qui, selon elle, adresse un mauvais message à un public en difficulté.

"Colonel, j'ai 16 ans, et je suis devenue maman / Concernant mon enfant, j'ai suivi ton enseignement / Colonel, colonel, tu me l'as faite à l'envers / Toi, tu ramasses l'oseille. Et moi, je me retrouve le cul par terre" chante Jeanne Cherhal. Egalement dans le titre, elle écrit : "Toi qui chante pour les adolescentes / Colonel tu es mon ami et j'ai même pas le RMI / Alors maintenant mon héros, tu me files tes euros".

"Je ne suis pas contre l'avortement. Il est un droit fondamental à la femme depuis des années en France et dans certains cas il est nécessaire, y'a pas d'hésitation à avoir là-dessus, c'est un fait établit. Ce que j'essaie d'évoquer dans l'histoire, c'est que ça reste avant tout un choix personnel. C'est à la jeune fille de juger si elle est apte à donner la vie ou pas, tout simplement. Et dans le cas d'Aurélie, elle se sent prête, il faut donc la soutenir plutôt que de la brimer" s'était déjà expliqué Colonel Reyel dans un entretien accordé à Pure Charts.

C'est le quotidien Libération qui s'était le premier ému de la diffusion massive de ce titre : "Votre fille de 12 ans écoute depuis avril un manifeste pro-vie, et cela n'a l'air de déranger personne. Ni la chaîne NRJ 12, ni Skyrock, qui le diffusent en boucle" s'était étonné le quotidien.

Colonel Reyel
Colonel Reyel
Colonel Reyel en tête des clips les plus vus sur YouTube France en 2011
Disques : Très joli démarrage pour Hugh Laurie, nouveau numéro un pour Mylène Farmer
l'info en continu
Affaire PPDA: Florence Porcel dépose une nouvelle plainte pour viol avec constitution de partie civile
Justice
Affaire PPDA: Florence Porcel dépose une nouvelle plainte pour viol avec...
Fusion TF1-M6 : Alain Weill candidat pour racheter une de leurs chaînes et créer "L'Express TV"
TV
Fusion TF1-M6 : Alain Weill candidat pour racheter une de leurs chaînes et créer...
"Envoyé spécial" sur Nicolas Hulot : Le parquet de Paris ouvre une enquête pour "viol" et "agression sexuelle"
Justice
"Envoyé spécial" sur Nicolas Hulot : Le parquet de Paris ouvre une enquête pour...
Elise Lucet : "Il n'y a pas de prescription dans le journalisme"
TV
Elise Lucet : "Il n'y a pas de prescription dans le journalisme"
Ecran noir : "Quotidien" victime d'un problème technique sur TMC
TV
Ecran noir : "Quotidien" victime d'un problème technique sur TMC
"Angèle" : La chanteuse belge au centre d'un documentaire sur Netflix
Netflix
"Angèle" : La chanteuse belge au centre d'un documentaire sur Netflix