Canal+ pourra désormais diffuser les films six mois après leur sortie en salles

Partager l'article
Vous lisez:
Canal+ pourra désormais diffuser les films six mois après leur sortie en salles
Par Ludovic Galtier Lloret Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
"OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire" sera diffusé sur Canal+ en 2022.
La chaîne cryptée a officialisé ce matin un "accord historique" avec l'industrie du cinéma jusqu'en 2024.

Le directeur général adjoint antennes et programmes de Canal+, Jean-Marc Juramie, a annoncé ce jeudi sur Twitter, un "accord historique entre Canal+ et le cinéma français*", jusqu'en 2024.

À lire aussi
"Une emprise destructrice, des violences psychologiques..." : Après Judith Godrèche, Isild Le Besco témoigne à son tour contre Benoît Jacquot
Cinéma
"Une emprise destructrice, des violences psychologiques..." : Après Judith...
"Je ne soutiens pas cette décision" : Nora Hamzawi s'insurge contre la sortie du nouveau film de Jacques Doillon dont elle est l'héroïne
Cinéma
"Je ne soutiens pas cette décision" : Nora Hamzawi s'insurge contre la sortie du...
"J'ai été maladroite" : Après ses propos polémiques, Anny Duperey écartée de SOS Villages d'Enfants France, dont elle était la marraine
Cinéma
"J'ai été maladroite" : Après ses propos polémiques, Anny Duperey écartée de SOS...
Bafta 2024 : "Anatomie d'une chute" une nouvelle fois primé, "Oppenheimer" explose les récompenses, "Barbie" repart bredouille
Cinéma
Bafta 2024 : "Anatomie d'une chute" une nouvelle fois primé, "Oppenheimer" explose...

Un investissement de 600 millions d'euros jusqu'en 2024

Dans le détail, celui-ci prévoit que Canal+ investisse dans le cinéma français et européen "plus de 600 millions d'euros pour les trois prochaines années". Selon "Les Échos", qui révélait le contenu de cet accord dans ses pages ce matin, ce montant englobe d'une part, un montant annuel forfaitaire de 190 millions d'euros - indépendant, c'est nouveau, des performances commerciales de la chaîne (chiffre d'affaires, nombre d'abonnés...) - et d'autre part, "les montants payés par les chaînes gratuites de Canal (C8, CStar, ndlr) et un contentieux de quelques dizaines de millions à payer au cinéma sur trois ans". "Du coup, les sommes consacrées au septième art français par la filiale de Vivendi vont dépasser les 200 millions d'euros par an, selon les calculs du quotidien économique, sans compter les investissements de son studio, StudioCanal".

L'accord va en outre déboucher à partir de début 2022 sur une nouvelle chronologie des médias. "Qui va bénéficier de plusieurs centaines de films en première exclusivité seulement six mois après leur sortie en salles contre huit mois aujourd'hui ? C'est vous abonnés de Canal+", annonçait ainsi fièrement ce jeudi dans un tweet le compte Twitter Info abonné Canal+. En effet, l'industrie du cinéma et le groupe de Maxime Saada ont entériné "un avancement de la fenêtre de Canal+ dans la chronologie des médias six mois après la sortie en salles".

"Kaamelott", "OSS 117" dès début 2022

Dès le début de l'année prochaine, Canal+ proposera ainsi "Kaamelott", "OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire", "Cruella", "Black Widow", "Titane", "Bac Nord", "The Suicide Squad", "The Father" ainsi qu'une "nouvelle chaîne cinéma made in Canal+". La chaîne cryptée conservera l'exclusivité de ces films pendant "neuf mois minimum", cette durée "pouvant aller jusqu'à 16 mois avec la deuxième fenêtre".

Reste à régler le cas des chaînes gratuites qui financent elles aussi le septième art d'une façon non-négligeable. Les négociations sont toujours en cours entre diffuseurs et professionnels du cinéma. Quant aux plateformes comme Netflix, elles devraient, à l'issue des tractations actuelles, pouvoir commencer à diffuser les films quinze mois après la sortie en salles, au lieu des douze initialement envisagés. La contraction de ce délai, qui était auparavant de 36 mois (trois ans), est la contrepartie à l'engagement des plateformes de participer "au financement de la création française, et en particulier du cinéma à hauteur de 50 à 80 millions d'euros par an environ".

* Pour le cinéma français, les signataires de cet accord sont le Bureau de liaison des industries cinématographiques (Blic), le Bureau de liaison des organisations du cinéma (Bloc) et la Société des auteurs réalisateurs producteurs.

Canal+
Canal+
"Enterrement de vie de garçon" : Panayotis Pascot héros d'une mini-série dès ce soir sur Canal+
"J'ai un petit moment de désespoir" : Quand Paul Mirabel et Jean-Pascal Zadi tentent tant bien que mal de réaliser la bande-annonce des César
Canal+ condamnée à verser 1,5 million d'euros à TF1 pour avoir diffusé plusieurs films en clair pendant le confinement
César 2024 : Agnès Jaoui et Christopher Nolan recevront un prix d'honneur le 23 février en direct sur Canal+
Voir toute l'actualité sur Canal+
Autour de Canal+
  • CNews
  • C8
  • Le grand journal de Canal+
  • Thierry Ardisson
  • Bruce Toussaint
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Yann Barthès
  • Michel Denisot
  • Audrey Pulvar
  • Le petit journal
  • Nicolas Canteloup
  • beIN Sports
  • Salut les Terriens !
  • Maïtena Biraben
  • Antoine de Caunes
l'info en continu
"C'est le choc" : Un binôme déclare forfait sur blessure dans "Pékin Express" 2024 sur M6, Flavie et Jérémy réintègrent le jeu
TV
"C'est le choc" : Un binôme déclare forfait sur blessure dans "Pékin Express" 2024...
"Le combat des restos" : Norbert Tarayre animateur d'une nouvelle émission de cuisine sur M6
TV
"Le combat des restos" : Norbert Tarayre animateur d'une nouvelle émission de...
"Les Français sont de grandes personnes" : Interviewé par Laurence Ferrari dans "Paris Match", Gérald Darmanin défend CNews après la décision du Conseil d'État
TV
"Les Français sont de grandes personnes" : Interviewé par Laurence Ferrari dans...
Box-office : "Bob Marley : One love" signe le meilleur démarrage de l'année, "Chien et chat" rate le podium, "Sans jamais nous connaître" dans le top 10
Box-office
Box-office : "Bob Marley : One love" signe le meilleur démarrage de l'année,...
"Koh-Lanta" 2024 : Après ses critiques contre William, Amri se dit victime d'une vague de "commentaires haineux et racistes" sur les réseaux sociaux
TV
"Koh-Lanta" 2024 : Après ses critiques contre William, Amri se dit victime d'une...
"L'univers BFMTV ne se limite plus à la chaîne" : Pourquoi la chaîne info n'a pas diffusé la panthéonisation de Missak Manouchian
TV
"L'univers BFMTV ne se limite plus à la chaîne" : Pourquoi la chaîne info n'a pas...