Céline Pigalle (i-TELE) : "Il n'y a pas de fatalité à ce que la chaîne info soit un poulet sans tête"

Partager l'article
Vous lisez:
Céline Pigalle (i-TELE) : "Il n'y a pas de fatalité à ce que la chaîne info soit un poulet sans tête"
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

Céline Pigalle, directrice de la rédaction d'i>TELE.
Céline Pigalle, directrice de la rédaction d'i>TELE.
La directrice de la rédaction d'i-TELE, Céline Pigalle, commente pour puremedias.com les résultats d'audience du mois d'octobre et revient sur le traitement, sur son antenne, de l'affaire Minute/Taubira.

En octobre, i-TELE progresse de 0,1 point sur un mois et un an, à 0,8% de part d'audience selon le dernier Médiamat mensuel de Médiamétrie. La chaîne d'information du groupe Canal+, qui a initié en septembre dernier une refonte de sa grille dopée aux stars de l'info, progresse pour la première fois depuis plusieurs mois. En face, BFMTV est toujours à un haut niveau, en réalisant plus du double de sa rivale, à 1,9% en octobre. Céline Pigalle, directrice de la rédaction d'i-TELE, décrypte pour puremedias.com ces résultats.

À lire aussi
Marie-Sophie Lacarrau : "'Le 13 Heures' de TF1 n'est pas un journal d'opinion, mon avis importe peu"
Interview
Marie-Sophie Lacarrau : "'Le 13 Heures' de TF1 n'est pas un journal d'opinion, mon...
Marie-Sophie Lacarrau ("13 Heures" de TF1) : "'Votre plus beau marché', c'est le Routard ou le guide Michelin, gagner, c'est s'offrir un label"
Interview
Marie-Sophie Lacarrau ("13 Heures" de TF1) : "'Votre plus beau marché', c'est le...
Lola Dewaere ("Mademoiselle Holmes") : "Tous les jours, je me disais 'attention, ne joue pas comme Sara Mortensen dans 'Astrid et Raphaelle'"
Interview
Lola Dewaere ("Mademoiselle Holmes") : "Tous les jours, je me disais 'attention,...
"Avec "Anthracite" on a vraiment voulu écrire un thriller pour une plateforme" : Fanny Robert et Maxime Berthemy, créateurs de la nouvelle série française de Netflix, se confient
Interview
"Avec "Anthracite" on a vraiment voulu écrire un thriller pour une plateforme" :...

Propos recueillis par Julien Bellver.

i-TELE gagne 0,1 point d'audience en octobre, c'est le début de la reconquête ?

J'espère bien ! Pour monter l'escalier, il faut franchir la première marche. Nous prenons 0,1 point et la concurrence perd 0,1 (BFMTV, NDLR). Donc non seulement on progresse mais on resserre l'écart avec le concurrent qu'on nous disait inaccessible. Par ailleurs, le mois d'octobre n'a pas été porté par une grosse actualité, c'est donc la nouvelle grille d'i-TELE, sa nouvelle structure, qui nous permet d'avoir ces résultats. On est heureux, cela nous donne de l'élan pour la suite.

Vous y voyez les effets de la nouvelle grille, mise en place en septembre ?

C'est une évidence ! Le pari, qui consistait à dire que nos téléspectateurs devaient savoir qui sont les visages qui les attendent à chacun des moments d'info de la journée, est payant. Chacun des carrefours sur lesquels nous avons misé sont ceux qui réalisent de belles performances. La tranche de Bruce Toussaint progresse de 14% en parts de marché, Laurence Ferrari de 25%, Olivier Galzi de 15%, Léa Salamé de 9%. Quand vous mettez tout ça bout à bout, il y a un effet levier.

"Ce que nous allons développer un peu plus chaque jour, c'est une ligne éditoriale différente"

On a beaucoup reproché à i-TELE d'avoir une identité brouillée ces dernières années. Est-elle en train de s'éclaircir ?

Je crois que notre identité s'affirme un peu plus chaque jour. Je veux m'élever contre le vocabulaire qui consiste à parler "des chaînes infos" comme si ce modèle nous empêchait d'avoir une ligne éditoriale. Ce n'est pas vrai ! Ce que nous allons développer un peu plus chaque jour, c'est une ligne éditoriale différente. Par exemple, on a pu contester le fait d'avoir souligné les huées contre François Hollande pendant les cérémonies du 11 novembre. Sur i-TELE, il y avait aussi cette séquence, d'un jeune historien, qui s'en prenait aux manifestants en regrettant qu'ils abîment un moment d'unité nationale. Ces images étaient chez nous, et pas en face. Elles racontaient aussi un autre aspect de ce pays. Elle a peut-être fait plaisir à ceux qui sont lassés qu'on ne soit que dans la colère.

Quand i-TELE ne relaie pas la Une nauséabonde de "Minute" sur Christian Taubira, c'est aussi un choix éditorial ?

Oui, c'est un choix ! Qu'est-ce que 'Minute' représente dans la presse française ? Rien ! Leur faire cette publicité, leur permettre d'être régulièrement cité dans nos éditions, mis en valeur... Mais pour quoi faire ? Pour faire la pub qu'ils recherchent ? Nous n'avons pas souhaité participer à cela. Voilà un exemple de notre ligne éditoriale. Nous essayons de nous imposer comme une marque d'info, qui fait des choix.

"Nous ne subissons pas les événements, nous ne sommes pas obligés de nous laisser hystériser"

Quand les chaînes d'infos sont attaquées, on dénonce une mécanique qui consiste à ne plus réfléchir. Il y a à i-TELE des journalistes qui réfléchissent, hiérarchisent l'information ! Quand Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls s'expriment sur le sujet de la Une de "Minute", vous pouvez choisir de faire toutes les ouvertures des JT là-dessus ou considérer qu'il y a d'autres événements plus importants. Nous ne subissons pas les événements, nous ne sommes pas obligés de nous laisser hystériser. Il n'y a pas de fatalité à ce que la chaîne info soit un poulet sans tête.

On a beaucoup moqué sur les réseaux sociaux "le stagiaire d'i-TELE", qui fait beaucoup de fautes dans les les bandeaux de titre... Vous l'avez enfin viré ?

Il n'y a pas eu UN stagiaire d'i-TELE à qui il a fallu couper la tête (Rires). Les fautes d'orthographe, additionnées sur le web, se sont en réalité produites sur plusieurs mois... C'est pour ça qu'on l'a appelé "le stagiaire d'i-TELE". Honnêtement, c'est drôle, ça peut m'arriver moi-même d'utiliser l'expression désormais. J'ai de l'humour mais je sais que tout ce qui est écrit à l'antenne compte énormément pour le téléspectateur. Dans l'oeuvre de crédibilité de notre travail, il est indispensable qu'on soit beaucoup plus vigilant là-dessus. J'ai demandé aux rédacteurs en chef d'être plus concernés par ce bandeau et j'espère bien qu'on va faire des progrès.

CNews
CNews
"Des commissaires politiques sans envergure à la culture limitée" : Mathieu Bock-Côté riposte après l'enquête de "Mediapart" sur CNews
"On décrit une France à feu et à sang" : Des journalistes de CNews dénoncent (anonymement) les "dérives" de la chaîne
"'Minute' est un journal d'investigation" : La sortie inattendue de Gilles-William Goldnadel chez Pascal Praud crée le malaise sur CNews
"C'est extrêmement scandaleux !" : Un débatteur de CNews dénonce l'hommage rendu à Frédéric Mitterrand après ses propos sur le tourisme sexuel
Voir toute l'actualité sur CNews
Autour de CNews
  • Eric Zemmour
  • Bruce Toussaint
  • Vincent Bolloré
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Pascal Praud
  • Jean-Pierre Elkabbach
  • Audrey Pulvar
  • Julian Bugier
  • Guillaume Durand
  • Pierre Lescure
  • Olivier Galzi
  • Robert Menard
  • Maya Lauqué
  • Nicolas Domenach
  • Bertrand Meheut
l'info en continu
"Je suis virée du plateau..." : Pascal Praud obligé d'interrompre son interview avec Marion Maréchal en direct sur CNews en raison de d'équité du temps de parole
TV
"Je suis virée du plateau..." : Pascal Praud obligé d'interrompre son interview...
"Quand on écrivait 'Mademoiselle Holmes', 'HPI' était notre référence" : La productrice de la série avec Lola Dewaere réagit aux ressemblances avec l'autre série de TF1
Séries
"Quand on écrivait 'Mademoiselle Holmes', 'HPI' était notre référence" : La...
"Secret Story 2024" : Le premier secret (déjà) découvert par les candidats
TV
"Secret Story 2024" : Le premier secret (déjà) découvert par les candidats
"Ce cas ne peut qu'émouvoir" : Des auditeurs offrent 45.000 euros à une femme surendettée dans "Les auditeurs ont la parole" d'Eric Brunet sur RTL
Radio
"Ce cas ne peut qu'émouvoir" : Des auditeurs offrent 45.000 euros à une femme...
Jacques Vendroux, Pierre de Vilno, Elisabeth Assayag : Europe 1 aménage sa grille des programmes entre 18h et 22h
Radio
Jacques Vendroux, Pierre de Vilno, Elisabeth Assayag : Europe 1 aménage sa grille...
Audiences access 20h : Le JT de TF1 avec Gilles Bouleau surclasse la concurrence et devance Anne-Sophie Lapix de près d'1,4 million de téléspectateurs
Audiences
Audiences access 20h : Le JT de TF1 avec Gilles Bouleau surclasse la concurrence...