Christophe Beaugrand ("Splash !") : "Je vais plonger au nom de tous les nuls en gym !"

Partager l'article
Vous lisez:
Christophe Beaugrand ("Splash !") : "Je vais plonger au nom de tous les nuls en gym !"
Par Kevin Boucher Rédacteur
Chef de la rubrique audiences, Kevin Boucher est diplômé de lettres modernes et de sciences du langage. Passionné de télévision, de séries, de littérature et de cinéma.
Christophe Beaugrand va plonger dans "Splash" sur TF1.
Christophe Beaugrand va plonger dans "Splash" sur TF1. © TF1
Alors qu'il plongera dans "Splash !" sur TF1 à partir de la deuxième semaine de compétition, Christophe Beaugrand se confie à puremedias.com.

Dès vendredi, 17 célébrités issues du monde de la chanson, du sport et de la télévision vont se jeter à l'eau sur TF1 dans "Splash ! Le grand plongeon". Parmi elles : Christophe Beaugrand, qui fera partie du deuxième groupe à plonger, le 15 février. Celui que l'on retrouve chaque semaine dans "50 Minutes Inside" sur TF1, "On va s'gêner" avec Laurent Ruquier sur Europe 1, "En mode Gossip" sur NT1 et "La Médiasphère" sur LCI a accepté de se confier pour la première fois à puremedias.com sur "Splash !" et ses envies à la télévision.

À lire aussi
Laurence Ferrari, Benjamin Castaldi, Nikos Aliagas... Pluie d'hommages après la mort de Nonce Paolini, ancien patron de TF1
Personnalités
Laurence Ferrari, Benjamin Castaldi, Nikos Aliagas... Pluie d'hommages après la...
Nonce Paolini, président de TF1 de 2008 à 2016, est mort à l'âge de 75 ans
Personnalités
Nonce Paolini, président de TF1 de 2008 à 2016, est mort à l'âge de 75 ans
Shannen Doherty, actrice star de "Beverly Hills" et "Charmed", est morte à l'âge de 53 ans
Personnalités
Shannen Doherty, actrice star de "Beverly Hills" et "Charmed", est morte à l'âge...
Nino Vella ("The Artist" sur France 2) meurt "brutalement" à l'âge de 31 ans, Nagui, Vianney et de nombreux artistes lui rendent hommage
Personnalités
Nino Vella ("The Artist" sur France 2) meurt "brutalement" à l'âge de 31 ans,...

Propos recueillis par Kevin Boucher.

"Je vais plonger au nom de tous les nuls en gym !"

puremedias.com : Qu'est-ce qui vous a poussé à accepter "Splash ! Le grand plongeon" ?

Christophe Beaugrand : "Poussé" est le bon terme, parce qu'il va falloir que quelqu'un me pousse du haut du plongeoir pour que j'aie le courage d'y aller ! (Rires). On m'a fait cette proposition il y a quelques semaines et j'y ai beaucoup réfléchi parce que j'ai le vertige, que je ne suis pas forcément très à l'aise dans mon corps, que je ne sais pas plonger, que je ne suis absolument pas sportif... Mais au bout du compte, j'ai vraiment pris ça comme un défi. Je me fous un coup de pied au cul. Ma coach, Audrey Labeau, quand elle m'a vu pour la première fois, elle était catastrophée !

Vous n'êtes probablement pas le seul dans cette situation...

Il n'y a peut-être pas que moi mais il y en a qui se débrouillent très bien. Il y a une Laury Thilleman qui est très compétitrice, très sportive... Il y en a beaucoup qui se débrouillent pas mal et qui, en tout cas, sont ou ont été plus sportifs que moi. De toute façon, moins sportif que moi, c'est difficile puisque je n'ai jamais fait de sport ! J'ai eu 2 au bac en gym ! (Rires) Je partais en-dessous du niveau de la mer. Maintenant, je vais me retrouver en prime time, en maillot de bain, devant plusieurs millions de téléspectateurs donc va falloir assurer un minimum quand même. J'essaye de prendre ça un peu comme "La Revanche des Nuls". Je vais plonger au nom de tous les nuls en gym, de tous les mous du bide ! (Rires)

Steevy Boulay a dû abandonner suite à une blessure, Patrick Puydebat souffre d'une fracture du plancher orbital... Et vous, pas de bobos ?

Ca commence à m'inquiéter ! Je me suis pris un plat donc j'ai un bleu sur le bras, c'est pas grand chose... Mais c'est flippant. Je ne me suis pas renseigné, je ne sais pas s'ils ont de bonnes assurances sur l'émission... (Rires) Je pense qu'il faut faire les choses petit à petit. Comme j'ai peu de capacités sportives, j'y vais tout doucement. Il y en a peut-être qui sont allés trop vite, qui ont voulu trop vite sauter de trop haut. Moi, pour l'instant, je plonge du 1 mètre !

"On sera vraiment à poil, dans tous les sens du terme"

Dans le casting, il y a Danièle Evenou et Eve Angeli, deux de vos camarades dans "On va s'gêner" sur Europe 1. Vous vous êtes concertés avant d'accepter ?

Eve, je ne l'ai pas croisée mais je me suis entraîné avec Danièle. Elle y va ! Elle plonge. Bon, elle se plante quasiment à chaque fois mais elle y va. Je l'ai vue faire 40 plats mais j'ai l'impression qu'elle n'a pas mal. Peut-être qu'elle ne sent plus rien ! Mais oui, j'ai pas mal discuté avec elle. Elle m'a dit de prendre ça comme un jeu. On n'est pas dans une télé-réalité d'enfermement, là on est vraiment sur l'idée d'un challenge, d'un défi... Il y a de l'entraînement. Comme je pars de très bas, on m'a collé deux fois plus d'entraînement que les autres.

Et ce n'est pas frustrant de se dire que c'est tant d'entraînement pour trois secondes de plongeon ?

Oui, c'est vrai... C'est pas gentil de me déprimer comme ça ! (Rires) On va nous voir monter les escaliers pour savoir quel plongeoir on a choisi, on va nous voir nous approcher, on va avoir une petite interview sur le plongeoir et puis après, ça va être concentration, on va être face au plongeon. Et là, il va y avoir une grosse montée d'adrénaline pour nous, et aussi pour le téléspectateur parce que, par définition, il se mettra à nos côtés parce qu'on n'est pas des professionnels. Là, pour le coup, il y aura à la fois une mise à nu sur le plan physique et sur le plan sportif. On sera vraiment à poil, dans tous les sens du terme. J'ai eu peur des moqueries au début mais je pense qu'il y aura des gens qui vont se dire "Ils sont allés jusqu'au bout, il fallait le faire et ils l'ont fait".

Parmi les candidats, on retrouve aussi Clément Lefert, médaillé d'or en 4x100 mètres nage libre aux derniers Jeux Olympiques. Ca ne vous choque pas d'avoir un nageur dans "Splash !" ?

Dans le casting, depuis le début, c'est ça : il y a des sportifs de haut niveau - qui maîtrisent davantage leur corps - et des gens d'autres univers. Pour le coup, c'est ce mélange-là qui est intéressant. Et, au bout du compte, c'est beaucoup plus dur pour Clément Lefert parce que le public regardera et se dira que c'est plus facile, parce que c'est son boulot. Le public et le jury vont attendre beaucoup plus de lui. Je l'ai vu aux entraînements, il a aussi la peur du vide, il essaye de faire des trucs super difficiles...

"J'aurais adoré présenter 'Splash !'"

Des personnalités vous font-elles peur ?

Moi, je ne vise pas la victoire. Ce sont des aversaires, certes, mais c'est vraiment un combat contre soi-même. Je ne peux pas comparer mes capacités avec celles de Clément Lefert, par exemple. On n'a pas peur, on se croise tous aux entraînements. Pour le coup, on est franchement tous dans la même galère. Mais maintenant que vous m'en parlez, je me dis que je vais peut-être savonner le plongeoir pour certains concurrents, on ne sait jamais ! (Rires) J'espère qu'il y aura beaucoup de gens pour me soutenir. Ca m'éclaterait d'arriver à être en finale. Après, je n'ai pas l'ambition de gagner cette émission, vu mes capacités sportives.

Il n'y a pas la crainte de faire un plat en direct ?

Souvent, j'essaye des trucs plus ou moins déments dans "50 Minutes Inside" et je me plante. Mais les gens aiment bien quand même. Et là, si je me plante, je me planterai. Mais j'espère que je ne vais pas faire de plat en direct parce que j'ai peur de me faire mal... C'est clair qu'il y a un vrai défi sportif derrière. Sur les entraînements, il y a toujours un infirmier qui est là. On est finalement dans quelque chose qui est un peu plus dans l'esprit de "Fear Factor". On va essayer de dépasser nos peurs.

Vous n'auriez pas préféré animer "Splash ! Le grand plongeon" plutôt que d'y participer ?

Ah, j'aurais adoré présenter "Splash !". Je m'étais porté candidat d'ailleurs. Du coup, on m'a appelé pour plonger ! J'espère que s'il y a une suite, je pourrais participer à présenter l'émission. Peut-être qu'un animateur va tomber du haut d'un plongeoir, un accident est vite arrivé en télévision... Je ne peux pas m'attaquer à essayer de pousser Gérard Vives, vous avez vu comment il est gaulé ?! Si jamais ils avaient pris une demi-portion, j'aurais pu essayer. (Rires)

"Mon emploi du temps est aussi serré que mon maillot"

On vous a déjà proposé "Danse avec les stars", en tant que candidat ?

Non. Compte tenu de mes emplois du temps, m'engager pour une émission qui dure dix semaines... Là, "Splash !", ce n'est pas très long malgré tout. Il y a trois émissions, en sachant qu'il n'y en a que deux sur lesquelles je vais plonger. Pour "Danse avec les stars", je ne sais pas si j'aurais eu l'élégance et le port suffisant d'un danseur... On verra par la suite. Mais je ne vais pas faire toutes les émissions de la chaîne non plus ! (Rires)

Et niveau planning, entre "50 Minutes Inside" sur TF1, "En mode Gossip" sur NT1, "La Médiasphère" sur LCI et "On va s'gêner" sur Europe 1, vous comptez lever le pied pendant "Splash !" ?

Oui, je pense. Déjà, je fais l'émission de Laurent Ruquier deux fois par semaine donc là, pendant les quinze jours qui viennent, je pense que je ne vais plus la faire qu'une fois par semaine. Et après, la dernière semaine, si jamais le public me sélectionne pour la finale, je verrai pour gérer la troisième semaine. Mon emploi du temps est un peu serré pendant les quinze jours qui viennent. Je ne vais pas avoir le temps de m'amuser. J'avais déjà un emploi du temps serré mais là, il est encore plus serré. Il est aussi serré que mon maillot !

Ca n'a pas été trop dur de dire à vos proches "Je vais me retrouver en maillot de bain, en prime time, sur TF1" ?

Je n'avais pas prévenu ma mère parce que je savais qu'elle allait être terrorisée. Je l'ai appelée juste avant que le nom soit révélé à la presse. Elle était catastrophée. Elle m'a dit : "Oh la la, mais t'as qu'à leur faire croire que tu ne peux pas, fais-toi faire un certificat médical. C'est trop dangereux. On ne sait jamais !" (Rires)

"Je rêve d'avoir un talk-show sur TF1"

Et c'est bien payé de faire "Splash !" ? La presse évoque des salaires entre 10.000 et 150.000 euros.

Les chiffres sont grotesques. Les 150.000 euros, ce n'est évidemment pas vrai. Il faut se rappeler qu'il n'y a que deux émissions auxquelles on participe vraiment, peut-être même qu'une. On ne va pas payer les gens 150.000 euros, on exploserait les budgets. Evidemment, il y a une rémunération qui est assez importante par rapport à un salaire moyen. Et honnêtement, moi, je ne l'ai pas fait pour la thune parce que j'ai la chance, déjà, de très bien gagner ma vie. Maintenant, je ne sais pas quel est le salaire des autres mais on m'a dit que j'étais dans la moyenne haute. On me l'a peut-être dit pour me faire plaisir ! (Rires)

Après "Splash !", vous aimeriez avoir votre émission, par exemple en deuxième partie de soirée ?

Bien évidemment. Moi, mon rêve, c'est d'avoir un talk-show sur TF1. Mais c'est difficile à installer un talk... Maintenant, j'ai 36 ans, ça fait quatre ans que je suis revenu sur TF1 et, honnêtement, j'ai la maturité, les capacités, l'envie d'avoir une exposition plus importante et de porter mon émission à moi. On m'a donné "En mode Gossip" mais évidemment, je suis prêt à passer l'étape supérieure et j'en ai envie. Peut-être que "Splash !" donnera une autre vision de moi, qu'on verra un visage un peu plus humain, plus naturel...

Vous évoquez NT1, dont vous avez été présenté comme le visage. Vous n'avez pas été déçu de ne pas animer le "Bachelor" ?

Non, parce que je pense que la position de l'animateur dans le "Bachelor" est très en retrait dans le montage. Et j'ai une image qui est quand même assez ironique, déconnante, second degré et qui ne convient pas au "Bachelor" qui a besoin d'une animation plus "premier degré". Après, je pense que j'aurais évidemment pu le faire. Mon nom a été cité au début mais a été écarté assez vite par rapport à l'image que je peux renvoyer de moi.

Vous avez des projets sur la chaîne ?

Sur NT1, pas dans l'immédiat. J'en ai, c'est en cours mais c'est à long terme. De toute façon, dans ce métier, on a toujours des projets. Sur 100 projets, il y en a 99 qui ne se font pas... Mon premier projet, c'est de réussir à faire un bon plongeon.

Christophe Beaugrand
Christophe Beaugrand
Maud Descamps et Christophe Beaugrand, jokers de Bruce Toussaint dans "Bonjour !" sur TF1
"Comparer nos familles au lancer de nains" : Christophe Beaugrand intervient par SMS dans "L'heure des pros" pour reprendre Eugénie Bastié
"'Secret Story' m'a laissé des traces" : Christophe Beaugrand retrouve la Voix dans un sketch avec Bertrand Uzeel
"Fort Boyard" : Christophe Beaugrand révèle que TF1 interdit à ses animateurs de participer à l'émission de France 2
Voir toute l'actualité sur Christophe Beaugrand
Autour de Christophe Beaugrand
  • Jeremstar
  • Splash ! Le grand plongeon - Saison 1
l'info en continu
"Marianne" : La piste du rachat par le milliardaire conservateur Pierre-Édouard Stérin écartée après le refus "unanime" des salariés
Presse
"Marianne" : La piste du rachat par le milliardaire conservateur Pierre-Édouard...
LCI : Margot Haddad succède à Darius Rochebin et hérite pour la première fois de sa propre tranche
Exclusivité
LCI : Margot Haddad succède à Darius Rochebin et hérite pour la première fois de...
Clément Lanoue, ex-matinalier d'Europe 2, rejoint Fun Radio pour une nouvelle émission de bande l'après-midi
Exclusivité
Clément Lanoue, ex-matinalier d'Europe 2, rejoint Fun Radio pour une nouvelle...
"Fort Boyard" 2024 : Qui est Manon Théodet, candidate au jeu de France 2 ce soir avec Julien de la "Star Academy" ?
TV
"Fort Boyard" 2024 : Qui est Manon Théodet, candidate au jeu de France 2 ce soir...
"Le champion reste avec moi pendant toute l'émission" : Cyril Féraud annonce des "nouveautés dans la mécanique" de "Tout le monde veut prendre sa place" sur France 2
TV
"Le champion reste avec moi pendant toute l'émission" : Cyril Féraud annonce des...
Emmy Awards 2024 : Cette mini-série d'aventure historique qui fait un carton sur Disney+ décroche 25 nominations
TV
Emmy Awards 2024 : Cette mini-série d'aventure historique qui fait un carton sur...