Coursier : Une comédie convenue, sauvée par son casting

Partager l'article
Vous lisez:
Coursier : Une comédie convenue, sauvée par son casting
Porté par un Michael Youn parfait dans son rôle de "héros malgré lui", "Coursier" remplit simplement le cahier des charges de la comédie classique avec son lot de gags et de quiproquos plus ou moins originaux. Loin de l'extra, tout paraît ici ordinaire.

A première vue, Coursier, qui marque le retour au premier plan de Michael Youn au cinéma, a des faux-airs d'un Taxi version deux roues. Comme son aîné, le film enchaîne les courses-poursuites aussi vite que les blagues potaches. Comme son confrère marseillais, cette comédie revendique son côté "100% divertissement". Et comme son modèle à quatre roues, il pâtit d'un scénario un peu léger. Mais il y a dans Coursier une découverte inattendue : un Michael Youn qui n'en fait pas des tonnes et qui se montre sobre (ou presque) dans la peau de ce "héros malgré lui" en galère. Exit La Beuze et consorts, l'ancien trublion des matinales de M6 a mis ses frasques de côté. Et c'est déjà un bon point pour l'enfant terrible…

Le cinéaste rate la mention et délivre une copie trop scolaire



Car Michael Youn est Sam, un coursier. Il sillonne Paris, souvent au mépris des règles élémentaires du code de la route. Mais alors qu'il doit impérativement assister à un mariage pour tenter de sauver son couple avec Nadia, il n'a pas d'autre choix que d'accepter une course urgente pour son boss... Une course qui va faire de cette journée, le pire cauchemar de sa vie. Un point de départ classique, mais efficace.

Pour un coup d'essai, Hervé Renoh n'a peut-être pas réussi un coup de maître, mais il n'en avait non plus l'ambition. On ne peut que regretter les ficelles trop épaisses de son scénario et sa mise en scène conventionnelle, car le réalisateur est plutôt doué pour nous faire sourire. Coursier aurait sans doute gagné à laisser un peu d'air à son histoire, à nous épargner quelques gags clichés et à nous offrir quelques rebondissements savoureux. Pour ce premier test, le metteur en scène rate la mention et délivre une copie trop scolaire.

Michael Youn fait l'acteur avant de faire l'agitateur



Alors si tout est cousu de fil blanc et si certains quiproquos sont éculés, comment expliquer que Coursier parvienne à s'en tirer malgré tout avec la moyenne ? Pour une raison simple : la qualité de son casting et de ses seconds-rôles, que le réalisateur Hervé Renoh a pris soin de ne pas négliger. Car si Michael Youn porte le film, il ne le porte pas seul. Avec son rôle de petite amie envahissante, agaçante et un peu bornée sur les bords, Géraldine Nakache ne fait qu'un avec son personnage. Mais ce sont surtout Catalina Denis et Jimmy Jean-Louis qui nous laissent l'impression la plus agréable. La première est sexy à souhait dans un rôle de James Bond Girl rafraîchissant. Quant au deuxième, il nous rappelle étrangement le personnage qui l'a révélé au grand public dans Heroes. Peu bavard, à la fois mystérieux et séducteur, il est un méchant ambigu qu'on trouve presque sympathique.

Quand on regarde Coursier, on y devine aisément les influences qui n'ont sans doute pas manqué d'accompagner la démarche de son réalisateur. Outre l'évidente ressemblance avec Taxi, on sent qu'Hervé Renoh a baigné dans les grandes comédies françaises comme La Grande Vadrouille, Les aventures de Rabbi Jacob ou les classiques de Francis Veber. Son héros est un Monsieur-tout-le-monde plongé du jour au lendemain dans une aventure périlleuse qui le dépasse, mais qui va surtout lui permettre de se révéler à lui-même. En cela, Michael Youn a tout compris, puisqu'il met un bémol à son côté chien-fou et fait l'acteur avant de faire l'agitateur. Curieusement, il est sans doute la meilleure raison de découvrir ce film.

Coursier
Coursier
"Le Parisien" propose 15 minutes du film de Michael Youn
l'info en continu
Netflix : 24 heures après sa sortie, ce thriller implacable et déconseillé aux moins de 16 ans s'impose partout sur la planète
SVOD
Netflix : 24 heures après sa sortie, ce thriller implacable et déconseillé aux...
"LOL : qui rit, sort !" : Prime Video annonce une saison 5 et un nouveau spin-off "délocalisé dans la vraie vie"
SVOD
"LOL : qui rit, sort !" : Prime Video annonce une saison 5 et un nouveau spin-off...
"Le nounou" : Booder devient un baby-sitter pas comme les autres dans une nouvelle fiction ce soir TF1
TV
"Le nounou" : Booder devient un baby-sitter pas comme les autres dans une nouvelle...
Audiences : BFMTV boostée par la visite sous extrême tension d'Emmanuel Macron au Salon de l'agriculture ce week-end
Audiences
Audiences : BFMTV boostée par la visite sous extrême tension d'Emmanuel Macron au...
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les agriculteurs après la venue mouvementée d'Emmanuel Macron au salon de l'agriculture
Radio
"Quand ils arrêteront de boire..." : Philippe Caverivière se paye avec humour les...
Audiences replay : "Danse avec les stars" 2024 signe le plus gros rattrapage historique de la marque à J+7
Audiences
Audiences replay : "Danse avec les stars" 2024 signe le plus gros rattrapage...