La crise de l'euro pourrait affecter le box-office

Partager l'article
Vous lisez:
La crise de l'euro pourrait affecter le box-office
"Sex and the City 2"
"Sex and the City 2" © Warner Bros. Pictures
L'Euro faible pourrait faire perdre 210 millions de dollars à l'industrie du cinéma.

La crise n'épargne décidément personne. Si l'Europe traverse actuellement une période difficile avec la chute de la valeur de l'euro (et dans une moindre mesure celle de la livre sterling), ce ne sera pas sans conséquence pour les grands studios hollywoodiens, qui craignent pour leur revenus... convertis en dollars.

Les dernières années à la même période, un dollar faible avait favorisé ces mêmes studios et boosté leurs revenus (en hausse de 10% l'été dernier). Cette année, la situation inverse pourrait engendrer un effondrement de 10% des revenus issus des ventes de tickets en Europe. Un coup dur dont les producteurs américains se serait bien passés pour cet été, déjà en danger à cause de la Coupe du Monde de Football, qui engendrera une baisse de fréquentation des cinémas.

Veronika Kwan-Rubinek, présidente de la distribution internationale de Warner Bros. a illustré la situation en prenant l'exemple de la franchise Sex and the City. « Si le premier film sortait aujourd'hui, il amasserait 44 millions de dollars de moins, soit une baisse de 17% », a-t-elle expliqué.

Une situation qui s'explique par les taux de change. En mois de six mois, l'euro a perdu 20% de sa valeur face au dollar. Un euro vaut aujourd'hui 1,24 dollar, contre 1,51 en décembre. Même schéma pour la livre sterling, qui valait 1,64 dollar en janvier, mais plus que 1,44 aujourd'hui. En sachant que les revenus des studios sont convertis en dollars, la situation actuelle entraînera inévitablement une chute des recettes issus de l'exploitation des films, estimée à 210 millions de dollars pour la période estivale.

Les pays qui ont l'euro pour monnaie représentent environ 32% du box-office international. Heureusement pour les studios, la baisse prévue pour cet été pourrait être absorbée par les excellents scores enregistrés en début d'année. En effet, les performances réalisées par Avatar ou encore Alice au pays des merveilles, couplées à l'arrivée de la 3D, ont permis à l'industrie d'amasser 4,7 milliards de dollars en quatre mois, soit une hausse de 76% par rapport à la même période l'année dernière.

Sex and the City : le film
Sex and the City : le film
Sex and the City 2 : "Sex", rires et débauches à Abu Dhabi
l'info en continu
"Top chef" : L'ancien candidat Thomas Chisholm poignardé au cours d'une bagarre à Paris
TV
"Top chef" : L'ancien candidat Thomas Chisholm poignardé au cours d'une bagarre à...
"Visions" : TF1 dégaine sa mini-série avec Louane ce soir
Programme TV
"Visions" : TF1 dégaine sa mini-série avec Louane ce soir
"Black Mirror" : Trois ans après les derniers épisodes, Netflix renouvelle la série pour une saison 6
Séries
"Black Mirror" : Trois ans après les derniers épisodes, Netflix renouvelle la...
Affaire PPDA : "Nous ne savions rien", martèle Robert Namias, ex-patron de l'info de TF1
TV
Affaire PPDA : "Nous ne savions rien", martèle Robert Namias, ex-patron de l'info...
W9 : "Les apprentis aventuriers" de retour avec Laurent Maistret à la présentation aujourd'hui
Programme TV
W9 : "Les apprentis aventuriers" de retour avec Laurent Maistret à la présentation...
Suppression de la redevance : Inquiets, les journalistes du service public dénoncent "l'empressement" de l'exécutif
Politique
Suppression de la redevance : Inquiets, les journalistes du service public...