CSA : TF1 à nouveau mise en demeure pour la télé-réalité

Partager l'article
Vous lisez:
CSA : TF1 à nouveau mise en demeure pour la télé-réalité
Par Julien Lalande Journaliste - Directeur de la publication
Julien Lalande est journaliste pour puremedias.com. Passionné par le monde des médias depuis de longues années, il a co-fondé le site en 2002 lorsqu'il était encore étudiant.
Giuseppe et Marie-France dans "Qui veut épouser mon fils ?" sur TF1
Giuseppe et Marie-France dans "Qui veut épouser mon fils ?" sur TF1 © TF1 - Nils HD
Les Sages n'ont pas apprécié une séquence dans "Qui veut épouser mon fils ?".

Simple coïncidence ? Quelques jours après les propos de Nonce Paolini sur la respectabilité de TF1 et de ses programmes, le CSA a indiqué avoir mis en demeure la chaîne privée après la diffusion d'une séquence jugée dégradante et humiliante. La décision a été officialisée hier alors qu'elle a été prise en janvier dernier...

« Traitement avilissant pour la femme »



Le 5 janvier, dans l'émission Qui veut épouser mon fils ? produite par Starling, la mère de Giuseppe invitait cinq prétendantes de son fils (« dans une tenue plus ou moins dénudée » écrit le CSA) dans un cabinet de chirurgie esthétique « afin d’envisager les opérations qu’elles pourraient subir pour correspondre davantage aux critères physiques retenus par elle-même et par son fils », décrit le Conseil supérieur de l'audiovisuel.

Selon les Sages, la chaîne et le producteur ont franchi la ligne jaune avec cette séquence « (humiliante) pour les jeunes femmes concernées, qu’elle réduisait la valeur de la femme à des critères de beauté stéréotypés, qu’elle tendait à réduire la femme à une juxtaposition des parties de son corps et, en conséquence, qu’elle constituait un traitement avilissant pour la femme qui était ainsi rabaissée au rang d'objet ».

Le précédent "Secret Story"



De surcroît, la diffusion de ces images était contraire à la convention qui autorise la diffusion de TF1 en France. En effet, le CSA rappelle que ce texte stipule que la Une doit « (veiller) en particulier à ce qu'il soit fait preuve de retenue dans la diffusion d'images ou de témoignages susceptibles d'humilier les personnes ; à éviter la complaisance dans l'évocation de la souffrance humaine, ainsi que tout traitement avilissant ou rabaissant l'individu au rang d'objet ».

Ce n'est pas la première fois que le CSA rappelle à l'ordre TF1 pour une émission de télé-réalité. L'année dernière, les Sages n'avaient pas apprécié les jurons diffusés dans Secret Story (Endemol) mais aussi l'organisation d'un mariage « fictif » durant lequel il avait été question de l'arrêt d'un programme de contraception. La chaîne n'avait pas évoqué le suivi médical qu'entraîne un tel événement, « en méconnaissance des règles de santé publique ».

l'info en continu
Audiences access 20h : "Quotidien" a-t-il profité de l'absence de "Touche pas à mon poste" ?
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" a-t-il profité de l'absence de "Touche pas à...
Audiences access 19h : Coup de mou pour "Tous en cuisine" sur M6
Audiences
Audiences access 19h : Coup de mou pour "Tous en cuisine" sur M6
Audiences : Record pour le match Pays-Bas/Argentine sur TF1
Audiences
Audiences : Record pour le match Pays-Bas/Argentine sur TF1
Arrêt de "Passage des arts" de Claire Chazal : Le SNJ de France Télévisions en colère contre Delphine Ernotte
TV
Arrêt de "Passage des arts" de Claire Chazal : Le SNJ de France Télévisions en...
La BBC pourrait arrêter de diffuser ses programmes à la TV d'ici 10 ans
TV
La BBC pourrait arrêter de diffuser ses programmes à la TV d'ici 10 ans
"Top chef" 2023 : M6 promet des "émissions plus courtes" et supprime l'épreuve de la dernière chance
TV
"Top chef" 2023 : M6 promet des "émissions plus courtes" et supprime l'épreuve de...