Décès de Simone Veil : TF1, France 2 et France 5 bousculent leur programmation

Partager l'article
Vous lisez:
Décès de Simone Veil : TF1, France 2 et France 5 bousculent leur programmation
France 2 rend hommage à Simone Veil
France 2 rend hommage à Simone Veil © Abaca
La chaîne publique rend hommage à Simone Veil, disparue ce vendredi à l'âge de 89 ans. TF1 proposera elle un documentaire demain après-midi.

Elle était l'icône de la lutte pour les droits des femmes. Simone Veil s'est éteinte ce vendredi 30 juin, à l'âge de 89 ans. A la suite de cette disparition, France 2 annonce dans un communiqué de multiples déprogrammations. Ainsi, à 14h, après un 13 Heures présenté par Nathanaël de Rincquesen et largement consacré au décès de cette grande dame, la Deux proposera une rediffusion du "Vivement dimanche" animé par Michel Drucker et consacré à Simone Veil. Initialement diffusé en 2007, il remplacera ce jour "Mille et une vies" et "Visites privées".

À lire aussi
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi
TV
Les JT de France 2 dotés d'un nouvel habillage dès ce lundi

Puis, à 15h50, le documentaire "Simone Veil, une loi au nom des femmes" de Richard Puech sera rediffusé avant de laisser place à la suite traditionnelle des programmes, jusqu'à un 20 Heures à nouveau largement consacré à Simone Veil et présenté par Laurent Delahousse. Outre les programmes de l'après-midi, la soirée est également modifiée avec la déprogrammation des rediffusions de la série française "Candice Renoir". En lieu et place, France 2 proposera une rediffusion du "Un jour, un destin" consacré à l'ancienne ministre.

Hommage demain après-midi sur TF1

De son côté, TF1 rendra hommage demain à Simone Veil en proposant le documentaire "Simone Veil, ligne de vie" de Valérie Nataf à 13h30, dans le cadre de son magazine "Reportages".

Sur France 5, "C dans l'air" présenté par Bruce Toussaint sera consacré à la grande dame et à ses combats. Le journaliste recevra à 17h45 Roselyne Bachelot, Raphaëlle Bacqué, grand reporter au journal "Le Monde" et Anne-Cécile Mailfret, présidente de la Fondation des femmes. La chaîne bouscule aussi sa programmation dimanche à 17h30 pour proposer le documentaire de 52 minutes, "Simone Veil, la loi d'une femme".

"La Loi" à 18h sur Public Sénat, "Simone Veil, une histoire française" lundi sur France 3

Public Sénat change sa grille dès 18h pour programmer le téléfilm "La Loi", qui revient sur le combat de l'ancienne ministre pour l'IVG. Le long-métrage était mené par Emmanuelle Devos dans le rôle de Simone Veil et réalisé par Christian Faure. De plus, la chaîne du palais du Luxembourg rediffusera à 22h l'entretien de Simone Veil par Jean-Pierre Elkabbach de 2007 dans "Bibliothèque Medicis".

Lundi prochain, France 3 déprogramme son documentaire "Italie et mafia, un pacte sanglant", afin de diffuser à 22h25 "Simone Veil, une histoire française", réalisé par David Teboul. Ce documentaire retrace la vie de la femme politique, de son enfance à son combat pour l'IVG.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
A French

Je suis d'accord pour l'adoption. Pour le reste, c'est pareil, on ne peut pas forcer les femmes à avoir des enfants en quantité.



A French

D'où l'intérêt de la répartition des richesses! :)
L'argument du refus d'avoir à élever un enfant avant d'avoir atteint l'âge "requis" (25-30 ans) ne doit pas être loin derrière.



L'Œil

J'suis pas magicien mon bon monsieur.
Faire en sorte que les femmes puissent élever leurs enfants dans de meilleures conditions. Puis peut-être lever le pied sur ce que je considère comme une politique nataliste assez nihiliste.
Pour les enfants, c'est assez compliqué. Déjà, on pourrait simplifier les modalités d’adoption et faire en sorte que cette dernière ne prenne pas sept ans en moyenne.
C'est décourageant pour les couples qui veulent adopter.



L'Œil

"La santé ou la vie de la mère est en danger : 0,42%

Inceste ou viol : 0,22 %

Il se peut que l’enfant ait une malformation : 0,20%"

Voici les trois cas d'avortement que je tolère personnellement.

Ils représentent même pas 1% de l'ensemble.

Au passage, la raison pécuniaire est l'une des principales : 21% des sondées.
C'est pas rien.



A French

T'as d'autres solutions à part empêcher les femmes d'avorter et interdire aux couples d'homos d'adopter dans ce cas?..



L'Œil

Non, je ne suis juste pas fan de la politique du pire.
Ce n'est pas parce que l'avortement clandestin est une plaie que l'avortement légalisé est forcément la bonne solution.
Même remarque sur l'adoption. Ce n'est pas parce que les enfants abandonnés dans les orphelinats sont un vrai problème de société que l'adoption homo doit être considérée comme une solution à retenir.
Dans les deux cas, c'est moins pire si tu veux, oui, je l'admets, mais je refuse d'en faire une norme.



A French

Les deux, l'une des raisons amenant à l'autre et inversement. Mais dans le cas où elles sont jeunes, ce n'est pas qu'une question d'argent, mais aussi de responsabilité qu'elles estiment ne pas avoir pour élever cet enfant.



L'Œil

C'est là que tu te trompes, c'est principalement une question d'argent.
Et il n'y a aucun mépris dans ma formulation, bien au contraire.
A ton avis, pour quelles raisons les femmes avortent-elles en majorité ?
Parce qu'elles ne veulent pas de l'enfant ou parce qu'elles estiment qu'elles ne pourront pas l’élever dignement ?



A French

Et puis mettre sur le même plan l'avortement clandestin et "institutionnalisé".. Tu considères donc que le sort de la femme qui avorte clandestinement importe peu vu qu'elle avorte? Elle n'avait qu'à pas avorter? Pas terrible comme raisonnement. Tu fais deux victimes au lieu d'une.



A French

N'importe quoi, ce n'est pas qu'une question d'argent.. L'accompagnement doit se faire dans la contraception. Un enfant qui n'est pas désiré ne sera pas désiré même avec un accompagnement (forcé) pour devenir mère.



L'Œil

Mouais, la peste ou le choléra, le choléra ou la peste.
On éviterait 80% des avortements si l’État était plus présent aux côtés des futures mères, qui avortent la plupart du temps pour des raisons pécuniaires.
Mais ce genre de politique serait immédiatement taxée de pétainiste.



A French

C'est pas comme si elles le faisaient de gaieté de coeur quand elles le font. Mais vaut mieux ça que des avortements clandestins, non? Cette mesure n'a été faite que pour ça, pas pour encourager l'avortement.



L'Œil

Ça te travaille cette affaire !



L'Œil

Enfant désiré ou pas, le résultat sera le même.
Je ne connais aucune femme qui pourrait avorter après avoir vu son propre fœtus.
D'ailleurs, ce n'est pas au programme.
Les femmes font les enfants, oui. Mais cela ne leur donne pas le droit de faire n'importe quoi. Mais bon, tu connais déjà ma position sur le sujet, je ne vais pas en remettre une couche.



A French

En tout cas, pour répondre à ta phrase de "seuls ceux qui n'ont pas eu d'enfant sont pour l'avortement", je répondrai que seuls ceux qui n'ont jamais eu à porter d'enfant sont contre l'avortement (autrement dit les hommes, majoritairement).



A French

Sauf que dans ces cas de figure, l'enfant n'est pas désiré. Les femmes restent garantes de la naissance ou non de leur enfant, non? Evidemment qu'un enfant désiré sera considéré comme tel, et la question de l'avortement ne se posera pas (quelle idée!)..



L'Œil

Arrête avec Simone Veil, les chaines d'info nous ont assez gavé avec elle depuis ce matin.
Et après, on veut nous faire croire que le bourrage de crâne est un mythe...



L'Œil

C'est pas très éloigné de ce que je disais.
On en revient à la même chose : à partir du moment où tu as sentir le cœur de ton enfant battre pour la première fois et que tu l'as entrevu en tant qu'être humain en devenir, l'avortement devient quasiment impossible à envisager.
Seules celles qui ne sont pas dans ce cas de figure (c'est-à-dire celles que tu évoques) peuvent l'envisager.



A French

En ce jour d'hommage national à Simone Veil, je voulais quand même revenir sur cette phrase qui dit que "les individus qui défendent le concept de l'avortement sont surtout des gens qui n'ont jamais eu d'enfants". Non, simplement des femmes (souvent très jeunes) qui souhaitent avoir un enfant quand elles le veulent, et ne pas se mettre en danger si jamais la contraception s'est mal faîte.



Plouf

Je ne regardais pas justement, même Sifaoui me donne des boutons ;)



A French

Tu m'as fait tombé dans ton piège. À la base c'étaient les comparaisons que je comparais, pas ce qui est comparé. Je distingue aussi bien foetus et adulte que je distingue homme et animal, je ne voulais nullement comparer le foetus à un animal! Mais bref, si tu y tiens, étant pour la défense et le bon traitement des animaux, je suis aussi pour le bon traitement des foetus. :P Seulement l'homme passe avant l'animal du moment qu'il ne compromet pas l'existence de ce dernier (en tant qu'espèce). Pour moi, il en va de même pour la femme et son foetus (toute proportion gardée). Mais j'avoue ne pas aimer ce genre de comparaison, vu que je place l'homme au-dessus de l'animal.



L'Œil

Comparer ton future fils ou ta future fille à un animal - allez, je choisis le cafard-, c'est sûr que ça a tout de suite plus de gueule que du Felix !
Les individus qui défendent le concept de l'avortement sont surtout des gens qui n'ont jamais eu d'enfants. Crois-moi, une fois que tu as senti battre le coeur de ton enfant pour la première fois et que tu as vu son corps à l'échographie , tu ne peux plus tenir ce genre de discours.



A French

Bon j'exagère, le foetus a un développement qu'il ne faut pas déconsidérer, ce n'est pas le même à 3 ou 9 mois.. Le tout est d'interrompre la grossesse le plus tôt possible, et dans l'idéal, d'avoir le moins recours possible à l'IVG. Malgré tout, la femme reste maîtresse de son corps, et celui-ci comprend aussi le foetus s'il y en a.



L'Œil

Toujours ces comparaisons avec des animaux. En un mot comme en cent, la vie d'un foetus, ca vaut pas plus que la vie d'une fourmi. Ça tombe bien, les foetus avortés sont jetés avec les matières organiques dans les hôpitaux !



A French

En général, ce n'est pas pour sa non-intervention en Syrie qu'on remet en cause le prix Nobel d'Obama, davantage sur son interventionnisme face aux mouvances terroristes, bizarrement..



comments powered by Disqus
l'info en continu
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
TV
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
Nouveaux visages, nouvelles tranches : franceinfo remanie sa grille avant sa quatrième rentrée
TV
Nouveaux visages, nouvelles tranches : franceinfo remanie sa grille avant sa...
CNews : Sonia Mabrouk le midi, Thomas Hugues récupère les soirées
TV
CNews : Sonia Mabrouk le midi, Thomas Hugues récupère les soirées
Francis Letellier fait ses adieux au "Soir 3" de France 3
TV
Francis Letellier fait ses adieux au "Soir 3" de France 3
Europe 1 : Emotion pour la dernière "Libre antenne" de Sabrina Philippe (MAJ)
Radio
Europe 1 : Emotion pour la dernière "Libre antenne" de Sabrina Philippe (MAJ)
Audiences : Nouveau record historique pour "Bourdin Direct" sur RMC Découverte, "Affaire conclue" au top sur France 2
Audiences
Audiences : Nouveau record historique pour "Bourdin Direct" sur RMC Découverte,...
Vidéos Puremedias