Donald Trump corrigé par Twitter pour la première fois !

Partager l'article
Vous lisez:
Donald Trump corrigé par Twitter pour la première fois !
Par La rédaction Rédaction
Donald Trump
Donald Trump © Abaca
Le réseau social a proposé des articles de fact-checking liés à un tweet du président américain.

Twitter a sévi. Hier, Donald Trump s'est lancé dans une nouvelle attaque contre le vote par correspondance, une cible qui continue d'étonner ses opposants car le président américain a lui même eu recours à ce procédé ces dernières années, et parce que rien ne prouve qu'il favorise les démocrates, au contraire.

À lire aussi
Instagram : Pourquoi les publications de vos amis apparaîtront de moins en moins dans votre fil d'actualité
Internet
Instagram : Pourquoi les publications de vos amis apparaîtront de moins en moins...
"Faites entrer l'accusé" : Altice lance le podcast de l'émission et un site dédié aux faits divers le 30 juin
Internet
"Faites entrer l'accusé" : Altice lance le podcast de l'émission et un site dédié...
Internet Explorer, navigateur historique de Microsoft, rejoint le cimetière du web
Internet
Internet Explorer, navigateur historique de Microsoft, rejoint le cimetière du web
"Ca ne me va pas !" : Artus pousse un coup de gueule après la censure de l'un de ses sketchs sur TikTok
Internet
"Ca ne me va pas !" : Artus pousse un coup de gueule après la censure de l'un de...

"Une élection truquée"

Dans deux tweets, l'ancien animateur de "The Apprentice" a affirmé - sans l'ombre d'une preuve ou d'un argument - que le vote par correspondance serait forcément "substantiellement frauduleux" s'il était généralisé pour la présidentielle de novembre prochain. "Les boîtes aux lettres seront cambriolées, des bulletins falsifiés et même imprimés illégalement et signés frauduleusement", a-t-il prévenu, avant de diffamer le gouverneur de Californie.

"Il envoie des bulletins à des millions de gens, n'importe quelle personne qui habite dans l'état, peu importe qui ils sont ou comment ils sont arrivés, en recevra un. Cela sera suivi par l'intervention de professionnels qui diront à ces gens comment et pour qui voter, alors que beaucoup d'entre eux n'ont même jamais envisagé de voter auparavant ! Ce sera une élection truquée ! C'est hors de question", a lâché Donald Trump hier soir.

"Twitter étouffe la liberté d'expression"

Mais quelques heures plus tard, ces tweets étaient accompagnés d'un avertissement de Twitter. Précédé d'un point d'exclamation, il propose aux utilisateurs de la plateforme de "tout savoir sur le vote par correspondance" et les emmène vers un article de CNN qui va à l'encontre des propos du président. Sans surprise, ce dernier n'a pas tardé à faire part de sa colère de se voir contredit de la sorte.

"Twitter intervient désormais dans l'élection présidentielle de 2020 ! Ils disent que ma déclaration sur le vote par correspondance, qui va conduire à une corruption et des fraudes massives, est incorrect, en se basant sur les fake news de CNN et le 'Washing Post' d'Amazon. Twitter étouffe complètement la liberté d'expression et moi, en tant que président, je ne laisserai pas cela se produire !", a-t-il prévenu.

Twitter sommé de contrôler Trump

La prise de position de Twitter a intervient alors que le site de micro-blogging a été publiquement pris à partie par un homme, Timothy Klausutis, en fin de week-end. Il y a 19 ans, la femme de ce dernier est morte dans un tragique accident que le président a remis sur la place publique ces dernières semaines, en affirmant qu'un ancien parlementaire, désormais animateur télé, l'aurait en fait assassinée.

Une affirmation basée sur rien, si ce n'est des sous-entendus et des déductions fantaisistes, qui a poussé Timothy Klausutis à demander à Twitter de supprimer les tweets du président concernant son épouse car ils contrevenaient aux règles de la plateforme. Pour l'heure, le site n'a pas obtempéré, mais il semble avoir décidé que les dérives du président américain ne pouvaient plus être publiées sans aucun contrôle de sa part.

Donald Trump
Donald Trump
Donald Trump accusé d'avoir espionné des journalistes du "Washington Post"
Facebook : Le bannissement de Donald Trump confirmé, Mark Zuckerberg rappelé à l'ordre
Etats-Unis : Twitter supprime le compte personnel de Donald Trump, le président veut lancer sa propre plateforme
Donald Trump banni de Facebook et Instagram "au moins pour les deux prochaines semaines"
Voir toute l'actualité sur Donald Trump
l'info en continu
Macron à Kiev : Anne-Élisabeth Lemoine prend la défense de "C à vous", critiquée par le SNJ de France Télévisions
Radio
Macron à Kiev : Anne-Élisabeth Lemoine prend la défense de "C à vous", critiquée...
Jean-Marc Morandini fait ses adieux à NRJ 12
TV
Jean-Marc Morandini fait ses adieux à NRJ 12
Les matchs amicaux de l'Olympique de Marseille diffusés en clair sur les chaînes du groupe Altice
Sport
Les matchs amicaux de l'Olympique de Marseille diffusés en clair sur les chaînes...
"Est-ce que je dois les sanctionner ?" : Pascal Praud remonté contre ses chroniqueurs absents après la pause pub
TV
"Est-ce que je dois les sanctionner ?" : Pascal Praud remonté contre ses...
France Télévisions : Le directeur de l'information, Laurent Guimier, visé par une motion de défiance (màj)
TV
France Télévisions : Le directeur de l'information, Laurent Guimier, visé par une...
Sibyle Veil (Radio France) s'oppose à la fusion de l'audiovisuel public
Radio
Sibyle Veil (Radio France) s'oppose à la fusion de l'audiovisuel public