Eric Monier (France 2) : "On a récupéré les 400.000 téléspectateurs égarés du 20 heures"

Partager l'article
Vous lisez:
Eric Monier (France 2) : "On a récupéré les 400.000 téléspectateurs égarés du 20 heures"
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

Le 20h de France 2.
Le 20h de France 2. © DR
Bilan de la rentrée du 20 heures de France 2 avec Eric Monier, directeur de la rédaction de la chaîne.

Directeur de la rédaction de France 2, Eric Monier dresse pour puremedias.com le bilan de la rentrée du 20 heures de la chaîne, qui a subi quelques turbulences notamment en raison de la faiblesse de l'access. Il répond aussi à la polémique après la diffusion, dans le journal, d'un reportage consacré au saumon de Norvège.

À lire aussi
"Après "Danse avec les stars", je vais faire une pause avec la télévision" : Natasha St-Pier fait des révélations sur la suite de sa carrière
Interview
"Après "Danse avec les stars", je vais faire une pause avec la télévision" :...
Keiona ("Danse avec les stars") : "J'éprouve un sentiment de fierté de représenter le drag français en prime-time sur TF1"
Interview
Keiona ("Danse avec les stars") : "J'éprouve un sentiment de fierté de représenter...
"J'ai été très bien accueillie sur TF1" : Les confidences de Cristina Cordula ("Danse avec les stars") après la fin de son contrat d'exclusivité avec M6
Interview
"J'ai été très bien accueillie sur TF1" : Les confidences de Cristina Cordula...
"Je serai ravi d'être en régie" : Pourquoi Nagui cède à Julia Vignali l'animation de "Tout le monde joue...", de retour après 3 ans et demi d'absence sur France 2
Interview
"Je serai ravi d'être en régie" : Pourquoi Nagui cède à Julia Vignali l'animation...

Propos receuillis par Julien Bellver.

Le 20 heures de France 2 est-il sorti de la zone de turbulences Sophia Aram ?

Je ne sais pas si on peut lier ça à Sophia Aram, on a toujours pris soin à France 2 de balayer devant notre porte et trouver des solutions pour améliorer ce journal. On a eu un petit coup de mou en septembre/octobre, la rentrée a été difficile. TF1, notre principal concurrent, a eu l'effet inverse. On finit en trombe, on récupère les 430.000 téléspectateurs égarés sur d'autres chaînes. On revient à notre niveau du premier semestre.

Comment expliquez-vous ce passage à vide ?

Peut-être qu'on a moins bien travaillé ! Il y avait aussi des téléspectateurs qui voulaient voir autre chose à cette heure. Ils ont fait du zapping, ont vu certaines choses puis sont revenus chez nous. Parce que nous sommes restés sur nos fondamentaux : l'économie, la politique étrangère. On fait un journal qui n'a pas d'équivalent dans le PAF. Et c'est normal, c'est pour cette raison que les Français payent une redevance. Dès que l'actualité devient sérieuse, il y a un retour naturel sur France 2, on l'a toujours constaté.

Donc l'access faiblard n'était pas le seul responsable de la baisse du régime du 20 heures de France 2.

Vous ne trouverez jamais ces propos chez le directeur de la rédaction que je suis ou chez Thierry Thuillier (directeur de l'information et, depuis peu, patron de France 2). Cela ne nous a pas aidés, bien sûr ! Quand on débute le 20 heures de France 2 à 12,5% de parts d'audience, on saute de joie. Quand TF1 démarre à 25%, ils trouvent ça moyen. Prenez les deux courbes, celle de TF1 et la nôtre, comparez-les. On prend le journal très bas, parfois à 10, et on l'emmène à 18,5 !

"France 2 a la meilleure rédaction de France"

Les équipes sont rassurées ? Elles ont manifesté leur inquiétude il y a peu.

La société des journalistes avait fait cette démarche, cela ne m'appartient pas de la commenter. Je n'avais pas senti un vent de panique. C'est une rédaction qui travaille beaucoup en raison de la longueur des journaux. Elle a énormément de qualités, je pense que c'est la meilleure de France, j'en suis même persuadé. Mais c'est une rédaction qui a beaucoup de pression. Quand on rattrape notre concurrent, c'est formidable. Et quand on s'aperçoit qu'on cale un peu, on se pose des questions. Mais nous avons les ressources pour trouver des solutions éditoriales. Je ne nie pas l'importance de la programmation et de la production d'émissions avant nous mais les réponses à ce challenge, c'est une réponse éditoriale. Il y a certaines choses qui réaparaissent chez nous, comme le "méta titre", un titre qui vient avant les titres, c'est le choix de la rédaction, c'est très France 2. Ce n'est jamais un artifice ou une fausse ouverture, ce n'est pas la naissance d'un bébé royal ou princier.

L'access va changer à la rentrée, avec l'arrivée de Laurent Ruquier. C'est une bonne nouvelle pour le 20h de France 2 ?

Je ne sais pas. La seule chose que je peux dire : Ruquier est un grand pro et chaque fois qu'il est venu, il s'est passé quelque chose sur l'antenne. Donc ce n'est pas une mauvaise nouvelle. Mon amitié pour Thierry Thuillier m'empêche de dire que ses choix sont mauvais ! (rires)

Quel est le niveau idéal du 20 heures de France 2 ?

Dès qu'on dépasse 19-20%, nous sommes très heureux. Les sujets un peu compliqués, ça marche chez nous, notamment les gros événements. Après, tout est possible, ça se grignote... Si notre première minute est à 14/15, on reparlera ensemble bientôt !

Quelles nouveautés en 2014 pour le 20 heures ?

Avec Thuillier, on part du principe que le journal est toujours en mouvement. Il y aura peut-être de grandes choses, qui ne sont pas décidées, notamment sur le décor par exemple. Pour le reste, des améliorations vous en verrez en permanence, sur l'infographie, sur l'édition du journal. On réfléchit aussi à l'intéractivité avec FranceTV Info.

Comment vous vous répartissez le travail avec Thierry Thuillier, très occupé à France 2 désormais ?

Yannick Letranchant assure une forme de suivi au jour le jour de l'info et du travail en commun France 2/France 3. Mon travail n'a pas beaucoup changé mais je vois beaucoup Thierry Thuillier, on fait des points réguliers plusieurs fois par semaine. Il n'y a pas de bouleversement ! On le voit moins mais il est là, présent, donne toujours son avis. Et on l'écoute !

"Le travail qui a été fait sur le 20 heures de TF1 est assez remarquable"

Il n'y a pas si longtemps, on ne jurait que par le 20 heures de France 2 pour ses choix éditoriaux. Mais depuis peu, celui de TF1 est remarqué, notamment grâce à Gilles Bouleau. Le 20 heures de votre principal concurrent est-il devenu meilleur qu'avant ?

Il est sûr et certain que le travail qui a été fait sur le 20 heures de TF1 est assez remarquable. Et pas simplement Bouleau, qui est venu avec ses idées et son style. Ils se sont rassemblés, mobilisés, ils ont trouvé des solutions qui ont pu rencontrer du succès entre septembre et octobre. Après, la nature profonde des chaînes, du public qu'on vise, reprend ses droits. Nous on fait des spéciales, y compris un peu institutionnelles, TF1 reste une chaîne commerciale. Ils font du bon boulot, ça se regarde mais je pense qu'on fait des journaux très différents. Et Gilles n'a pas changé ça. Mais ils ne cherchent pas à faire du France 2 non plus ! Pour le téléspectateur, il y a deux offres de qualité mais différentes.

Récemment, le journal de 20 heures de France 2 a été critiqué pour un reportage consacré au saumon, qui allait à l'encontre des conclusions données par un autre sujet à charge dans "Envoyé Spécial". On vous a accusé d'avoir cédé au lobby du saumon. Personne de France 2 n'a souhaité réagir. Pourquoi ?

J'ai lu des choses scandaleuses à ce sujet, comme prétendre que nous avons participé à un voyage de presse organisé par le lobby du saumon ou la Norvège. Il y a une chose très simple : depuis que je suis à cette place, nous ne partons jamais sur un voyage payé, jamais ! Les seules fois où nous montons dans un avion, c'est quand on prend un avion militaire.

Le Monde affirme le contraire cette semaine...

C'est faux. Nous allons voulu faire un complément de cette enquête de "Envoyé Spécial", avec un sujet très différent et conso. On est arrivé à des conclusions, certes un peu différentes de celles d'"Envoyé Spécial", mais nous n'avons pas prétendu à l'exhaustivité et ça ne contredit en rien cette enquête.

A aucun moment vous n'avez participé à un voyage de presse, donc.

Jamais ! Quand "Envoyé Spécial" demande l'ouverture d'un certain nombre de fermes à saumons d'élevage, on leur dit non. Il est sûr qu'après ce sujet et d'autres en Europe, les Norvégiens vous ouvrent les portes. Nous prenons notre billet d'avion et nous envoyons une équipe. Cela s'arrête là, il n'y a pas eu de contact direct, nous n'avons pas répondu à la Norvège qui se serait sentie injustement attaquée.

"Aucune pression n'a été exercée donc nous n'avons cédé à aucune pression"

Il n'y avait aucune volonté d'apporter un contre-poids à cette enquête d'"Envoyé Spécial" ?

Contre-poids pour faire quoi ? Je vous pose la question ! S'il y avait eu une volonté d'un contre-poids, cela voudrait dire que nous avons cédé à une pression quelconque. Aucune pression n'a été exercée donc nous n'avons cédé à aucune pression. On ne teste pas les mêmes choses dans les deux sujets, le 20 heures de France 2 a fait un testing très conso : 3 saumons qu'on pouvait trouver dans le commerce. Il y avait des substances toxiques dans ces saumons à un niveau un peu en-dessous de ce que nous pensions trouver. C'est un testing, ce n'est pas parce que les conclusions étaient différentes de celles auxquelles on pensait qu'on allait mettre le sujet à la poubelle !

France 2
France 2
"Il faut savoir terminer une série" : France 2 arrête "Les petits meurtres d'Agatha Christie" après 15 ans d'existence
Tournoi des Six Nations 2024 : Le calendrier complet des matchs diffusés sur France 2
France 2 déprogramme en urgence "Un si grand soleil", "Envoyé spécial" et "Complément d'enquête" ce jeudi soir
Audiences : Quel bilan pour "Coeurs noirs", la série de guerre de France 2, avec Nicolas Duvauchelle et Thierry Godard ?
Voir toute l'actualité sur France 2
Autour de France 2
  • France Télévisions
  • France 3
  • Julien Courbet
  • Christophe Hondelatte
  • David Pujadas
  • Christophe Dechavanne
  • Alessandra Sublet
  • Stéphane Bern
  • N'oubliez pas les paroles
  • W9
  • Bruce Toussaint
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Anne-Sophie Lapix
  • Karine Le Marchand
  • France 5
l'info en continu
"Il y a une envie de se faire 'TPMP' et Cyril Hanouna" : Valérie Benaïm défend l'animateur star de C8 et son nouveau programme du week-end
TV
"Il y a une envie de se faire 'TPMP' et Cyril Hanouna" : Valérie Benaïm défend...
"Voix de stars" : Julia Vignali animatrice d'une compétition inédite de sosies vocaux sur France 2, Jarry et Liane Foly dans le jury
TV
"Voix de stars" : Julia Vignali animatrice d'une compétition inédite de sosies...
Audiences replay : Le lancement de "Koh-Lanta" 2024 signe le deuxième score historique pour un programme de flux
Audiences
Audiences replay : Le lancement de "Koh-Lanta" 2024 signe le deuxième score...
"Je trouve ça complètement fou" : Émilien ("Les 12 Coups de midi") atteint le cap symbolique des 150 participations, Jean-Luc Reichmann impressionné
TV
"Je trouve ça complètement fou" : Émilien ("Les 12 Coups de midi") atteint le cap...
Audiences Netflix : 3 jours après sa sortie, un film déconseillé aux moins de 16 ans se hisse au sommet du classement mondial et cumule 12 millions de vues
SVOD
Audiences Netflix : 3 jours après sa sortie, un film déconseillé aux moins de 16...
"On va en discuter" : Cyril Hanouna propose à Laurent Ruquier de rejoindre C8 pour animer une émission dans la veine d''On n'demande qu'à en rire'
TV
"On va en discuter" : Cyril Hanouna propose à Laurent Ruquier de rejoindre C8 pour...