Et si c'était lui/elle : Quand "Le Point" voit tout le monde président

Partager l'article
Vous lisez:
Et si c'était lui/elle : Quand "Le Point" voit tout le monde président
"Le Point", en décembre et octobre 2015.
"Le Point", en décembre et octobre 2015.
L'hebdomadaire use et abuse de la manchette "Et si c'était lui/elle" en fonction des variations de l'opinion.

Emmanuel Macron, révélation politique de l'année 2015, ça valait bien la couv' de l'hebdomadaire "Le Point". La semaine dernière, le journal mettait le ministre de l'Economie en Une, avec cette titraille : "Et pourquoi pas lui ?". Ce n'est pas la première fois que le journal prophétise l'élection présidentielle. A chaque fois qu'une personnalité politique monte dans l'opinion ou s'impose dans l'actualité, le journal la voit président(e).

À lire aussi
Elisabeth Badinter : "'Le Monde' a de toute évidence adopté l'idéologie 'woke' et intersectionnelle"
Presse
Elisabeth Badinter : "'Le Monde' a de toute évidence adopté l'idéologie 'woke' et...
Le groupe Le Monde bientôt actionnaire majoritaire du "HuffPost" ?
Presse
Le groupe Le Monde bientôt actionnaire majoritaire du "HuffPost" ?
Manif antivax : Un photographe de "Corse-Matin" agressé, une enquête ouverte
Presse
Manif antivax : Un photographe de "Corse-Matin" agressé, une enquête ouverte
"Le visage de la victoire s'en est allé" : Emmanuel Macron salue la mémoire de Bernard Tapie dans "La Provence"
Presse
"Le visage de la victoire s'en est allé" : Emmanuel Macron salue la mémoire de...

En octobre dernier, "Le Point" mettait cette fois François Hollande en Une. L'astuce est la même mais l'accroche varie : "Ruse et manipulations du nouveau Machiavel : Et si à la fin, c'était encore lui ?". Pas de jaloux dans l'opposition puisque trois numéros plus tard, Alain Juppé grillait tout le monde, déjà "président" en Une de l'hebdomadaire.

En septembre 2011, quelques mois avant la présidentielle, "Le Point" voyait cette fois Nicolas Sarkozy rempiler à l'Elysée, avec cette Une : "Et si c'était (encore) lui ?". Raté. Un an plus tôt, en 2010, alors que la primaire socialiste n'avait pas encore eu lieu, l'hebdo imaginait... Martine Aubry en première opposante de Nicolas Sarkozy dans les urnes avec cette Une : "Et si c'était elle". Encore raté.

Le concurrent "L'Obs" n'est pas en reste. En 2007, il voyait Ségolène Royal future présidente de la République : "Et si c'était elle". Aussi raté... Mais l'hebdomadaire se distingue de ses confrères en voyant des vice-présidents partout : Ségolène Royal en 2015, Manuel Valls en 2012.

"Le Point", en octobre 2015.
"Le Point", en octobre 2015.
"Le Point", en 2010 et 2011.
"Le Point", en 2010 et 2011.
"Le Nouvel Observateur", en 2007.
"Le Nouvel Observateur", en 2007.
"L'Obs", en 2012 et 2015.
"L'Obs", en 2012 et 2015.
l'info en continu
"America's Got Talent" : L'émission interrompue après un grave accident
TV
"America's Got Talent" : L'émission interrompue après un grave accident
"Je suis l'abruti de service" : Orelsan raconte sa mauvaise expérience dans "Ce soir (ou jamais)" sur France 2
TV
"Je suis l'abruti de service" : Orelsan raconte sa mauvaise expérience dans "Ce...
"The Voice" : Nolwenn Leroy "prête" à devenir coach sur TF1
TV
"The Voice" : Nolwenn Leroy "prête" à devenir coach sur TF1
Audiences samedi : Records pour Ali Baddou et Nikos Aliagas, "Rencontres à XV" à la peine dans sa nouvelle case
TV
Audiences samedi : Records pour Ali Baddou et Nikos Aliagas, "Rencontres à XV" à...
Audiences : Succès pour le dernier "Commissaire Magellan", "The Voice" remonte, Fr2 sous les 2 millions
TV
Audiences : Succès pour le dernier "Commissaire Magellan", "The Voice" remonte,...
Courbet déchaîné, Macron footballeur, les larmes de Jarry : Le zapping Pure Médias
TV
Courbet déchaîné, Macron footballeur, les larmes de Jarry : Le zapping Pure...