Et si c'était lui/elle : Quand "Le Point" voit tout le monde président

Partager l'article
Vous lisez:
Et si c'était lui/elle : Quand "Le Point" voit tout le monde président
"Le Point", en décembre et octobre 2015.
"Le Point", en décembre et octobre 2015.
L'hebdomadaire use et abuse de la manchette "Et si c'était lui/elle" en fonction des variations de l'opinion.

Emmanuel Macron, révélation politique de l'année 2015, ça valait bien la couv' de l'hebdomadaire "Le Point". La semaine dernière, le journal mettait le ministre de l'Economie en Une, avec cette titraille : "Et pourquoi pas lui ?". Ce n'est pas la première fois que le journal prophétise l'élection présidentielle. A chaque fois qu'une personnalité politique monte dans l'opinion ou s'impose dans l'actualité, le journal la voit président(e).

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

En octobre dernier, "Le Point" mettait cette fois François Hollande en Une. L'astuce est la même mais l'accroche varie : "Ruse et manipulations du nouveau Machiavel : Et si à la fin, c'était encore lui ?". Pas de jaloux dans l'opposition puisque trois numéros plus tard, Alain Juppé grillait tout le monde, déjà "président" en Une de l'hebdomadaire.

En septembre 2011, quelques mois avant la présidentielle, "Le Point" voyait cette fois Nicolas Sarkozy rempiler à l'Elysée, avec cette Une : "Et si c'était (encore) lui ?". Raté. Un an plus tôt, en 2010, alors que la primaire socialiste n'avait pas encore eu lieu, l'hebdo imaginait... Martine Aubry en première opposante de Nicolas Sarkozy dans les urnes avec cette Une : "Et si c'était elle". Encore raté.

Le concurrent "L'Obs" n'est pas en reste. En 2007, il voyait Ségolène Royal future présidente de la République : "Et si c'était elle". Aussi raté... Mais l'hebdomadaire se distingue de ses confrères en voyant des vice-présidents partout : Ségolène Royal en 2015, Manuel Valls en 2012.

"Le Point", en octobre 2015.
"Le Point", en octobre 2015.
"Le Point", en 2010 et 2011.
"Le Point", en 2010 et 2011.
"Le Nouvel Observateur", en 2007.
"Le Nouvel Observateur", en 2007.
"L'Obs", en 2012 et 2015.
"L'Obs", en 2012 et 2015.
l'info en continu
"Mask Singer" : Une star internationale cachée sous un déguisement ce soir sur TF1
TV
"Mask Singer" : Une star internationale cachée sous un déguisement ce soir sur TF1
"L'Amour est dans le pré" : Eric a envoyé "64 SMS" à Claudine pour tenter de la reconquérir
TV
"L'Amour est dans le pré" : Eric a envoyé "64 SMS" à Claudine pour tenter de la...
Présidentielle US : Le dispositif des chaînes (MAJ)
TV
Présidentielle US : Le dispositif des chaînes (MAJ)
"Koh-Lanta" : Bertrand-Kamal éliminé à la surprise générale, TF1 lui rend un nouvel hommage
TV
"Koh-Lanta" : Bertrand-Kamal éliminé à la surprise générale, TF1 lui rend un...
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de TF1 puissant leader, "28 minutes" en forme, record pour "TPMP ouvert à tous"
Audiences
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de TF1 puissant leader, "28 minutes" en...
Audiences access 19h : Les masters de "N'oubliez pas les paroles" plus forts que "DNA", "TPMP" en hausse
Audiences
Audiences access 19h : Les masters de "N'oubliez pas les paroles" plus forts que...
Vidéos Puremedias