Eurovision 2016 : Nathalie André évoque le choix d'Amir et la fuite dans "TPMP"

Partager l'article
Vous lisez:
Eurovision 2016 : Nathalie André évoque le choix d'Amir et la fuite dans "TPMP"
Nathalie André
Nathalie André © Natassia Brame
La directrice des divertissements de la chaîne évoque le choix d'Amir pour l'Eurovision 2016.

C'est officiel, c'est le titre "J'ai cherché" d'Amir qui défendra les couleurs de la France à l'Eurovision cette année. Alors que France 2 devait l'annoncer le 12 mars prochain, la chaîne a été prise de court par la révélation de l'information en fin de semaine dernière. A trois mois de la grande finale, et alors que France 4 diffusera les deux demi-finales, puremedias.com a rencontré Nathalie André, directrice du pôle divertissements et jeux de France 2. L'occasion de discuter de ce choix, de l'implication du groupe public dans la compétition cette année et de la fuite de l'information.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

Propos recueillis par Charles Decant.

"J'assume tout à fait le choix de l'an dernier"

Vous avez opté pour "J'ai cherché" d'Amir, un titre en français et en anglais. C'est une conséquence de l'échec du titre tout en français de l'an dernier ?
D'abord, j'assume tout à fait le choix de l'an dernier. J'ai changé d'avis une fois que le show était terminé sur place. Ca ne remet pas en cause le choix de Lisa : c'est une artiste qui chante extrêmement bien et le titre était fort. En ce qui concerne cette année, on a reçu à peu près 280 titres - des titres uniquement en anglais, d'autres uniquement en français, des titres d'artistes indépendants, des titres de labels... On a reçu plus de titres envoyés par les maisons de disques qu'en 2015 suite au succès de l'année dernière.

Le succès d'audience de la cérémonie sur France 2 ?
Oui, mais aussi des retombées médiatiques de l'émission, du programme court qui passe pendant dix jours avant la finale qui s'appelle "Eurovision, l'instant", et de l'exposition de l'artiste sur France 2 l'année dernière. On a craqué tout de suite sur Amir, que nous a proposé Warner, mais aussi sur Sasha, une artiste signée chez Capitol. On a reçu le titre de Sasha au mois d'août, celui d'Amir au mois de septembre et on écoutait les deux. On a trouvé que les deux étaient de très gros tubes, mais on s'est dit que la chanson de Sasha était peut-être un peu moins positive que celle d'Amir.

Et donc vous êtes partis sur une chanson en français et en anglais...
On avait très envie d'une chanson en anglais et en français, ce qui m'avait été refusé l'an dernier. On est allé voir Delphine Ernotte, la présidente, avec Vincent Meslet, et elle a validé le fait qu'on pouvait faire une chanson à 80% en français et 20% en anglais.

Comment vous l'avez annoncé à Amir ?
On est allé le convaincre un soir avec Edoardo Grassi, le nouveau chef de la délégation. Et il a dit oui tout de suite, j'étais assez étonnée. Il était très content, très honoré. Pour nous, c'était vraiment un soulagement d'avoir ce titre, cet artiste. On a fait faire un remix que vous entendrez le 12 mars dans l'émission de Véronic DiCaire - mais ça ne sera pas la scénographie que nous proposerons à l'Eurovision.

"On était prêt à la fuite depuis le 10 janvier"

C'est le 12 mars que vous aviez prévu d'annoncer qu'Amir représentera la France à l'Eurovision, avant que ça ne soit révélé par "Touche pas à mon poste"...
Oui, c'est une date très importante pour nous, d'abord parce que c'est un nouveau prime pour lequel Véronic DiCaire a accepté de nous rejoindre. C'est la première fois qu'on verra Amir interpréter la chanson en entier, avec un public au courant. Mais on était prêt à la fuite depuis le 10 janvier !

Comment vous aviez préparé la communication en cas de fuite ? Vous pensiez vraiment tenir jusqu'au 12 mars, sachant déjà que le "DiCaire Show" est tourné le 7 ?
On rêvait de tenir jusque-là ! Je n'ai pas beaucoup de variétés cette année sur France 2. Je ne sais pas si Patrick Sébastien aurait accepté et on avait ce programme qui était prévu depuis longtemps, donc on s'est dit que ça correspondrait bien dans la promo de l'artiste qu'on choisirait de le dévoiler ce soir-là. Il se trouve que Véronic DiCaire a accepté, quand elle a écouté le titre elle nous a dit "OK, je joue le jeu avec vous".

Quelles précautions avez-vous prises pour éviter la fuite ?
On a procédé au fur et à mesure. Il faut convaincre des gens, on travaille avec des partenaires incroyables, comme Deezer ou RFM et le groupe Lagardère. On ne convainc pas les gens comme ça, donc on a dû faire écouter le titre. Tout se passait plutôt bien... J'avoue que ça m'a un peu ruiné mon week-end. On était prêt, mais on avait tellement envie de le dévoiler dans le "DiCaire Show"...

Ce n'est pas trop frustrant, du coup ?
J'étais un peu en colère... On est dans une époque où on ne peut plus travailler. On envisage quelque chose, c'est dans la presse. On fait un pilote, aussi. C'est comme si un grand chef essayait une recette devant la caméra et qu'il se plantait et qu'on dise "Qu'est-ce qu'il est mauvais". On est obligé de faire des pilotes, mais quand on tourne un pilote, il y a 80 techniciens, et il y a toujours quelqu'un qui tweete, qui fait une photo...

"Daniela Lumbroso n'y est pour rien"

Vous parlez d'un remix : le titre a été raccourci ou vraiment réorchestré ?
Déjà, la chanson était trop longue parce que c'était son single, qui devait lancer son album, attendu le 29 avril. Parce que les titres pour l'Eurovision ne peuvent pas durer plus de trois minutes. Donc on a demandé à Nazim et aux Skydancers de remixer le titre pour qu'il soit plus fort vers la fin. Le titre décolle, ce qu'on n'a pas encore entendu sur le single ou lors de sa prestation dans "La Fête de la chanson française". Et Daniela Lumbroso n'y est pour rien, elle programme toujours deux nouveautés qui sont pour elles les nouveautés de demain, quelle chance j'ai eue qu'elle choisisse notamment Amir. Mais je n'avais pas pu lui annoncer qu'on l'avait choisi, parce qu'on n'était pas prêt.

L'Eurovision sera très présente cette année sur France Télévisions...
Oui, jusqu'à présent, on ne diffusait qu'une seule demi-finale. Quand je suis rentrée de Vienne l'année dernière, j'avais fait un très long rapport à mon patron sur les changements que je souhaitais mettre en place, les réseaux sociaux, le dynamisme, le changement de titre, la modernité... Et en septembre, j'ai rencontré Edoardo Grassi, qui est fan de l'Eurovision. Je ne savais pas encore que le chef de la délégation française, Frédéric Valencak, allait devoir partir. J'ai discuté avec Edoardo, et il a préparé un projet qui rassemblait à ce que j'avais mis dans mon dossier, mais qui apportait aussi beaucoup de nouvelles idées sur le numérique et une nouvelle façon de voir l'Eurovision. On en a discuté et à la fin du rendez-vous, je lui ai dit "Tu es mon nouveau chef de la délégation française". On est vraiment complémentaire.

"Les polémiques autour de Jarry sont totalement injustifiées"

Les choses ont changé depuis l'an dernier ?
Oui. Je trouvais ça courageux de dire "Je fais l'Eurovision" mais aujourd'hui, on n'a plus à dire ça. C'est 220 millions de téléspectateurs, c'est quelque chose qui peut aider énormément. Et du côté de la chaîne, j'ai senti un vrai enthousiasme. Tout le monde est au taquet. Le fait que Vincent Meslet ait dit publiquement que France 2 était la chaîne des artistes, c'est important. Et quand on a officialisé le titre lundi, voir que les JT de 13 Heures et 20 Heures ont fait un sujet, c'était génial. Jusqu'à cet accord de Tiphaine de Raguenel de France 4 qui a accepté de diffuser les deux demi-finales, où les pays du Big Five chanteront cette année.

Et vous avez fait appel à Jarry pour commenter les deux demi-finales aux côtés de Marianne James, qui assurera le commentaire de la finale avec Stéphane Bern...
Jarry, c'est France 4 qui l'a choisi. Je suis très fan de Jarry. C'est quelqu'un d'extrêmement gentil. C'est un amoureux des femmes, c'est un chorégraphe, un metteur en scène, un fan de l'Eurovision, et je regrette qu'il y ait ces polémiques sur lui en ce moment qui sont totalement injustifiées.

Le titre d'Amir sera donc dévoilé officiellement lors du DiCaire Show. C'est une nouvelle marque qui est amenée à revenir ?
J'espère bien ! Après, Véronic DiCaire est une artiste en tournée dans beaucoup de pays, c'est une star au Canada, ça l'est aussi en France. C'est une grosse émission avec beaucoup d'ambition. Est-ce que les artistes français jouent le jeu ? Oui, et j'espère qu'ils joueront le jeu de plus en plus. Elle a beaucoup d'idées, elle travaille beaucoup avec Franck Saurat, le producteur, et on espère que c'est une nouvelle marque de la chaîne.

"Amir vient de 'The Voice', et je suis ravie !"

Comme un certain nombre de candidats d'autres pays, Amir vient de "The Voice". C'est une manne de nouveaux talents qui peuvent potentiellement défendre la France à l'Eurovision ?
Il s'est trouvé qu'Amir vient de "The Voice", et je suis ravie. Aux Victoires de la Musique, il y avait Kendji et Louane cette année et tant mieux, parce que ce sont des artistes avant d'être d'anciens candidats de télé-crochets. Ca aurait été anormal qu'ils n'y soient pas vu le nombre d'albums vendus. Et puis "The Voice" est une très grande et belle émission. Ca fait de nombreuses années que beaucoup d'artistes viennent de ces émissions, que ce soit Julien Doré, Amandine Bourgeois... Nolwenn vient de la "Star Academy", Jenifer aussi, Amel Bent est une artiste magnifique, l'une des plus belles voix françaises, Chimène Badi vient de là aussi. Je crois qu'on ne réfléchit plus comme ça aujourd'hui et tant mieux pour ces jeunes artistes. Je n'ai aucun souci avec ça. "The Voice" est une émission que je jalouse et je m'en fous, c'est bien pour nous tous ! Si un bout de la France peut arrêter de raler et nous soutenir... Ca serait génial !

Sur le même thème
l'info en continu
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour sur le coronavirus
Radio
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour...
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future mini-série de Harlan Coben pour Netflix
Séries
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future...
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
TV
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Radio
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
TV
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Radio
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Vidéos Puremedias