Eurovision 2022 : La Russie pourra participer au concours, malgré une demande d'exclusion par l'Ukraine

Partager l'article
Vous lisez:
Eurovision 2022 : La Russie pourra participer au concours, malgré une demande d'exclusion par l'Ukraine
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
La France termine 2e de l'Eurovision 2021 © Abaca
L'Union européenne de radio-télévision a justifié sa décision dans un communiqué, attestant que l'Eurovision est un événement "apolitique".

La décision n'a pas tardé à tomber. Au lendemain de l'invasion de l'Ukraine par les forces russes téléguidées par Vladimir Poutine, l'Union européenne de radio-télévision (UER) s'est prononcée en faveur du maintien de la Russie dans le concours de l'Eurovision, dont la finale doit se tenir le samedi 14 mai à Turin. Une réponse à la demande d'exclusion du pays dirigé par Vladimir Poutine, formulée ce jeudi par la chaîne publique ukrainienne. Le candidat russe, qui succèdera à Manizha et son impressionnante tenue 100% traditionnelle, n'a pas encore été désigné.

À lire aussi
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
TV
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
Eric Naulleau écarté de Paris Première ?
TV
Eric Naulleau écarté de Paris Première ?
Mouloud Achour : "La censure des GAFA est plus grave que sur Canal+"
TV
Mouloud Achour : "La censure des GAFA est plus grave que sur Canal+"
Affaire Lola, propos homophobes : Aucune sanction contre "Touche pas à mon poste !" et C8
TV
Affaire Lola, propos homophobes : Aucune sanction contre "Touche pas à mon poste...

"Un événement culturel apolitique"

"L'Eurovision est un évènement culturel apolitique qui unit les nations et célèbre la diversité à travers la musique", écrit dans un communiqué l'UER, actuellement présidée par Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions. "Les membres de l'Union européenne de radio‑télévision en Russie et en Ukraine se sont engagés à participer à la compétition cette année à Turin et nous prévoyons d'accueillir les artistes de ces deux pays en mai prochain". Les équipes de l'UER, instance rassemblant 116 organisations de 56 pays, concluent néanmoins en indiquant qu'ils continueront à "analyser de près la situation".

Dans un courrier, publié hier, la chaîne publique ukrainienne UA : PBC demandait à la présidente de l'UER que ses homologues russes, les chaînes publiques Channel One et VDTRK, soient exclues de la plus grande alliance de médias de service public (MSP). Ces deux chaînes russes étaient qualifiées au choix de "porte-parole du Kremlin", "d'instruments de propagande politique financés par l'État russe" ou encore "d'être un élément moteur de la guerre de l'information du gouvernement russe contre l'Ukraine et le reste du monde civilisé".

Plusieurs chaînes publiques européennes montent au créneau

Depuis le courrier de la chaîne ukrainienne et la réponse de l'UER, au moins un autre pays membre de cette union est montée au créneau. SVT, la chaîne publique suédoise, a demandé à l'UER de "réfléchir à nouveau" à sa décision : "J'apprécie l'idée de base d'un Eurovision qui serait un événement non-politique. Mais la situation en Europe est extrêmement grave avec l'invasion de la Russie par l'Ukraine", a écrit Hannah Stjärne, directrice de SVT, dans un communiqué envoyé au "Göteborgs-Posten". Une position partagée depuis par plusieurs chaînes publiques (Danemark, Norvège, Pays-Bas), dont la chaîne publique danoise DR, qui juge que la Russie ne "peut pas participer dans de telles circonstances". En Finlande, la chaîne YIe a menacé de boycotter le concours en cas de participation de la Russie.

Bien que l'UER qualifie l'Eurovision d'événement "culturel apolitique", le concours, depuis des années, est la caisse de résonance des tensions géopolitiques entre Moscou et Kiev. Pas plus tard que la semaine dernière, Alina Pash, candidate ukrainienne à l'Eurovision 2022, a été contrainte de renoncer au concours. Sa faute ? S'être rendue en Crimée, ce territoire ukrainien annexé par la Russie en 2014, alors que l'Ukraine interdit aux candidats représentant ses couleurs de voyager en Crimée ou en Russie depuis 2019.

Eurovision
Eurovision
Eurovision 2023 : Le pays hôte a été désigné
Eurovision : L'Ukraine, tenante du titre, n'organisera pas le concours européen de la chanson en 2023
Eurovision 2022 : Six pays auraient tenté de tricher, l'UER dénonce des "irrégularités d'une ampleur inédite"
Eurovision : Élodie Gossuin attribuera de nouveau les points de la France ce soir sur France 2
Voir toute l'actualité sur Eurovision
l'info en continu
Cartman : Son émission intégralement dirigée par ChatGPT aujourd'hui sur Fun Radio
Radio
Cartman : Son émission intégralement dirigée par ChatGPT aujourd'hui sur Fun Radio
Formule 1 : Canal+ condamnée pour ne pas avoir flouté des marques de tabac et de vapotage
Justice
Formule 1 : Canal+ condamnée pour ne pas avoir flouté des marques de tabac et de...
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
TV
Pascal Praud ému aux larmes en lisant le livre de Patrick Chesnais sur CNews
Paco Rabanne est mort
Personnalités
Paco Rabanne est mort
Audiences : Un mois après son arrivée, "Amour, gloire et beauté" fait-elle mieux sur TF1 que sur France 2 ?
Audiences
Audiences : Un mois après son arrivée, "Amour, gloire et beauté" fait-elle mieux...
Cinéma : 15 millions d'entrées vendues en janvier, un fort effet "Avatar"
Cinéma
Cinéma : 15 millions d'entrées vendues en janvier, un fort effet "Avatar"