John Galliano s'excuse mais nie toujours les faits

Partager l'article
Vous lisez:
John Galliano s'excuse mais nie toujours les faits
John Galliano
John Galliano © Crédits : Abaca
Face au tollé suscité par ses propos, John Galliano publie un communiqué où il nie tout antisémitisme.

Face au tollé suscité par ses propos antisémites, John Galliano présente ses excuses « pour sa conduite qui a pu choquer » dans un communiqué transmis par ses avocats à plusieurs agences de presse.

Des excuses en demi-teinte puisqu'il continue à contester les accusations dont il fait l'objet suite à son altercation dans un café parisien la semaine dernière : « Je nie totalement les accusations portées contre moi (...) Cependant, j'accepte totalement qu'elles aient pu choquer et mis des gens en colère ». Aucune référence n'est faite à la vidéo publiée The Sun où le créateur lâchait un glaçant « J'aime Hitler ». C'est précisément cette vidéo qui a entraîné sa procédure de licenciement de la maison Dior.

"Unir les gens de toutes les races"



« Plusieurs témoins indépendants ont fourni des preuves et ont dit à la police que j'avais fait l'objet d'un harcèlement verbal et d'une attaque non-provoquée quand un individu a tenté de me frapper avec une chaise, n'acceptant pas mon look et mes vêtements. Pour ces raisons, j'ai entamé une procédure pour diffamation et suite aux menaces proférées à mon égard » explique-t-il. « J'ai combattu toute ma vie contre les préjugés, l'intolérance et la discrimination, en ayant été moi-même victime. Dans mon travail, mon inspiration a toujours été d'unir les gens de toutes les races, toutes les religions, toutes les orientations sexuelles en célébrant leur diversité culturelle et ethnique à travers la mode » conclut John Galliano.

Rappel des faits



Le créateur avait été interpellé la semaine dernière à Paris pour avoir proféré des insultes antisémites à l'encontre d'un couple dans un bar, « La Perle » à Paris. Galliano nie, attaque en diffamation. Mais une nouvelle plainte pour des faits similaires en octobre 2010 charge son dossier. Le créateur a été entendu par la police lundi pendant 5 heures, aucun témoignage n'est venu contredire sa version des faits, le parquet de Paris décide néanmoins de poursuivre son enquête. La réaction de la maison Dior ne s'était pas fait attendre, il avait été immédiatement suspendu de son poste de directeur artistique. La vidéo publiée par The Sun accélèrera sa chute.

Mise à jour 18h50 : John Galliano est renvoyé devant le tribunal pour "injures raciales"

John Galliano
John Galliano
François Hollande prive John Galliano de sa Légion d'honneur
Propos antisémites : une amende avec sursis pour John Galliano
Il a porté plainte contre John Galliano : "Je ne crois pas qu'il soit raciste, ni antisémite"
Zapping : Quand les "petites mains" remplacent John Galliano pour son dernier défilé Dior
Voir toute l'actualité sur John Galliano
Autour de John Galliano
  • Noémie Lenoir
Sur le même thème
l'info en continu
Roselyne Bachelot candidate des "Reines du Shopping" sur M6 !
TV
Roselyne Bachelot candidate des "Reines du Shopping" sur M6 !
"Grand hôtel" : La mini-série avec Carole Bouquet démarre le 3 septembre sur TF1
Programme TV
"Grand hôtel" : La mini-série avec Carole Bouquet démarre le 3 septembre sur TF1
Tous les programmes de la télé du 29 août au 4 septembre 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 29 août au 4 septembre 2020
"Quotidien", Hanouna, "C à vous", "28 minutes"... : Les access font leur rentrée le 31 août
Programme TV
"Quotidien", Hanouna, "C à vous", "28 minutes"... : Les access font leur rentrée...
"C l'hebdo" accueille deux nouvelles recrues
TV
"C l'hebdo" accueille deux nouvelles recrues
Lagardère : Bolloré et Amber s'allient pour réclamer 4 sièges au conseil de surveillance
Business
Lagardère : Bolloré et Amber s'allient pour réclamer 4 sièges au conseil de...
Vidéos Puremedias