Fast & Furious 5 : Encore au frein moteur

Partager l'article
Vous lisez:
Fast & Furious 5 : Encore au frein moteur
Après avoir amorcé un renouveau sur le quatrième volet, "Fast & Furious 5" reprend des éléments de ses prédécesseurs mais pêche par un scénario décousu et un cast qui laisse (toujours) à désirer.

Lorsqu'on tombe sur Fast and Furious à la télé, impossible de zapper tant le film fait partie de ces petits plaisirs coupable qu'on n'ose même pas regarder avec sa copine, au risque d'être identifié à un mauvais couple made in Confessions Intimes. Qu'on le veuille ou non, la franchise est désormais ancrée dans les classiques grand public d'une génération, au même titre que les premiers épisodes de Taxi.

Courses de voitures tunées à mort dans les rues de Los Angeles, une pseudo infiltration, des strings ficelles et du gros son, tel est le concept très premier degré. On n'en demandait pas plus, juste que les personnages prennent plus d'épaisseur si jamais des suites étaient envisagées. Fast & Furious 4 amorçait une nouvelle texture, aussi bien dans la forme avec une photographie plus froide, du grain dans l'image, une réalisation au poing, que dans le fond avec une amorce d'histoire avec les narco-trafiquants et toujours les bonnes grosses bagnoles en guise de Go fast.

On prend les mêmes...



Le film commence, donc, juste après la fin du 4. Dominic Toretto (Vin Diesel) s'évade avec l'aide de ses copains lors de son transfert en prison et devient alors l’homme le plus recherché... du monde ! Rien que ça ! Tous les médias sont désormais tournés vers lui, Brian O’Conner (Paul Walker) et toute la clique qui sont obligés de s’exiler à Rio. Face à eux, une unité spéciale dirigée par Luke Hobbs (Dwayne Johnson), gonflé à bloc, tout de sueur vêtu et très très énervé, arrive sur place avec la ferme intention de foutre un sacré bordel dans les favelas si jamais Toretto tente de s'échapper.

Dans ce cinquième volet, des scènes incroyables procurent un réel plaisir de fou furieux comme le braquage de bolides de luxe à bord d’un train lancé à pleine vitesse, ou bien l'énorme coffre-fort qui se fait traîner par deux voitures à travers les rues de Rio en ravageant tout sur son passage. On en rigole, tellement le "Furious" est poussé à l'extrême. Mais à part çà, on ne retient pas grand chose... Le scénario est décousu. L’équipe est censée préparer le casse du siècle mais le spectateur est mis de côté. Des éléments servant à le préparer apparaissent par on ne sait quelle opération du Saint Esprit. On ne sait plus qui fait quoi.

Le cast ne tient pas la route



Côté cast, même si on ne leur demande pas d'être phénoménaux, ça laisse aussi à désirer. Vin Diesel confirme définitivement qu'il n'est pas un acteur. On lui reconnaît cependant quelques qualités lorsqu'il passe du sérieux déprimé au sournois en l'espace de seulement 20 secondes... Paul Walker manque toujours d'épaisseur et a clairement trouvé le bon filon : voir son nom associé à une franchise à succès. Le seul plaisir restera les maigres scènes avec The Rock ! La présence de Tyrese Gibson et Ludacris ravira la génération MTV même si les deux comédiens ne savent pas sortir de leur rôle de rappeur, apportant leur touche (si on peut appeler ça une touche) humoristique.

Après les évolutions du quatrième film et la promesse d'un changement de direction, on aurait pu penser que les scénaristes et le réalisateur Justin Lin souhaitaient passer à l’étape maturité avec un vrai renouveau de la franchise. Après tout, le réalisateur avait déclaré avoir fait un "travail sur la psychologie des personnages". Malheureusement, tout ce beau monde nous sert encore un bon gros clip de rap US archi revu. Ce n'est pas encore çà, mais on espère y arriver dans le prochain déjà en préparation...

Fast and Furious
Fast and Furious
La sortie de "Fast & Furious 9" repoussée à 2020
"Fast & Furious 8" : Un documentaire sur "la saga no limit" ce soir sur C8
"Fast and Furious 8" : Une trahison spectaculaire dans la première bande-annonce
"Fast and Furious" : "Au moins" trois films de plus malgré le décès de Paul Walker
Voir toute l'actualité sur Fast and Furious
Sur le même thème
l'info en continu
"On refait le monde" : Echange tendu entre Rokhaya Diallo et Jean-Christophe Buisson sur RTL
Radio
"On refait le monde" : Echange tendu entre Rokhaya Diallo et Jean-Christophe...
"Voici le temps des assassins", "Le chat" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Voici le temps des assassins", "Le chat" : Les films prévus sur France 3...
Jean-Pierre Pernaut de retour au "13 Heures" de TF1 dès lundi
TV
Jean-Pierre Pernaut de retour au "13 Heures" de TF1 dès lundi
Chérie FM : Sophie Coste dénonce des différences de salaire avec Alexandre Devoise
Radio
Chérie FM : Sophie Coste dénonce des différences de salaire avec Alexandre Devoise
"Chut, taisez-vous !" : Didier Raoult coupe sèchement Margaux de Frouville sur BFMTV
TV
"Chut, taisez-vous !" : Didier Raoult coupe sèchement Margaux de Frouville sur BFMTV
RMC : Jean-Jacques Bourdin arrête la matinale, Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis Tourre remplacent Christophe Dugarry
Radio
RMC : Jean-Jacques Bourdin arrête la matinale, Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis...
Vidéos Puremedias