Geneviève de Fontenay : "Je ne suis pas manipulée"

Partager l'article
Vous lisez:
Geneviève de Fontenay : "Je ne suis pas manipulée"
"J'ai ma liberté de penser".

Après le communiqué accusateur d'Endemol, propriétaire et organisateur du concours "Miss France", Geneviève de Fontenay s'est exprimée vendredi soir et a répondu point par point aux allégations de la société de production.

D'abord, la dame aux chapeaux nie être victime de manipulation et rejette toute idée de préméditation. Jeudi, Endemol avait indiqué que le départ de Geneviève de Fontenay du concours de beauté était « orchestré en coulisse par son fils » avec « pour unique but d'essayer de renouveler le "jackpot" » réalisé lors de vente du concours à Endemol en 2002. « J'ai ma liberté de penser. Je ne suis ni gâteuse, ni manipulée et ce n'est pas aujourd'hui que je vais renoncer à ce qui était toute ma vie. Je défends peut être des valeurs ringardes, mais j'y crois et beaucoup (sont dans mon cas) », a répondu Geneviève de Fontenay.

« Contrairement à ce que la société Miss France (Endemol, NDLR) prétend, rien n'était prémédité (...) Les dirigeants d'Endemol veulent faire de Miss France ce contre quoi je me suis toujours opposée et c'est pour cela que contrainte et forcée, j'ai tiré ma révérence. J'ai été une saltimbanque pendant 60 ans et recommencer à zéro, si cela doit m'arriver, ne me fait pas peur », a-t-elle ajouté. Pourtant, dans une interview donnée à la presse, Xavier de Fontenay a confirmé travailler depuis plusieurs mois sur une nouvelle cérémonie. Plusieurs chaînes et sociétés de production ont même été approchées.

Enfin, Geneviève de Fontenay revient sur son intention d'organiser, avec son fils, un nouveau concours de beauté. Selon Endemol, si ce projet devenait réalité, il serait condamnable puisque Geneviève de Fontenay a des clauses de « loyauté, non parasitisme, de non concurrence et d'exclusivité » dans son contrat avec Endemol. « La clause de non concurrence ne jouerait que si nous organisions une cérémonie Miss France. Personne ne peut nous empêcher d'organiser un autre concours de beauté avec une autre dénominatio », affirme-t-elle.

Sur le même thème
l'info en continu
Présence des femmes dans les médias : Le groupe TF1 lance son "Experte Academy"
TV
Présence des femmes dans les médias : Le groupe TF1 lance son "Experte Academy"
Nicolas Brimo ("Le canard enchaîné") : "La presse française sort plus d'infos qu'il y a 20 ans"
Presse
Nicolas Brimo ("Le canard enchaîné") : "La presse française sort plus d'infos...
Journalistes payés pour des "ménages" : David Pujadas fait une mise au point après une enquête de "Capital"
TV
Journalistes payés pour des "ménages" : David Pujadas fait une mise au point après...
Le danseur Patrick Dupond ("DALS", "Prodiges") est mort
Personnalités
Le danseur Patrick Dupond ("DALS", "Prodiges") est mort
Thierry Ardisson sur RFM pour une soirée spéciale le 11 mars
Radio
Thierry Ardisson sur RFM pour une soirée spéciale le 11 mars
"Les Enfoirés : A côté de vous" : Le concert 2021 retransmis ce soir sur TF1
Programme TV
"Les Enfoirés : A côté de vous" : Le concert 2021 retransmis ce soir sur TF1
Vidéos Puremedias