Franck Dubosc gêné par une question sur le salaire des acteurs

Partager l'article
Vous lisez:
Franck Dubosc gêné par une question sur le salaire des acteurs
Franck Dubosc face à Nathalie Lévy
Concerné par le plafonnement des salaires, Franck Dubosc a bien failli botter en touche après une question de Nathalie Lévy sur le plateau de BFMTV.

En pleine promotion pour son spectacle "A l'état sauvage", qui se jouera au Palais des Congrès de Paris, Franck Dubosc a dû faire face à Nathalie Lévy, bien décidée à le faire parler d'argent. La journaliste de "News & Compagnie" sur BFMTV lui a ainsi demandé si, depuis la polémique à propos des cachets mirobolants de certains acteurs, il avait senti une réelle évolution.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

A l'époque, le CNC avait fini par s'en mêler, imposant une restriction sur les salaires les plus importants. Mal à l'aise avec ce sujet, l'humoriste reste d'abord muet. "Oui bien sûr que ça existe cette loi", finit-il par lâcher, peu convaincu. Puis il enchaîne : "Si mon agent me regarde il doit se dire mais ferme ta gueule !".

"Cette mesure ne concerne que six acteurs en France"

Après cette petite diversion, il reprend : "Oui c'est une mesure qui existe et qui est appliquée, mais ça ne concerne que six acteurs en France, c'est faire un gros bruit pour faire plaisir à tout le monde". Puis Franck Dubosc évoque les éventuelles conséquences de la baisse des salaires pour la profession. Pour lui, le risque principal est de voir les rémunérations des comédiens moins exposés diminuer à leur tour. "Si on baisse le haut, on baisse le bas", estime t-il. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence si vous l'avez ratée.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
agepmi

Dix amis d'enfance, s'étant retrouvés, décidèrent de prendre
l'apéritif ensemble tous les vendredi du mois dans un bar de la
ville.

Certains étant moins riches que d'autres, il fut décidé de
faire
payer chacun non en fonction de sa part mais en fonction des impôts qu'il
payait.

Ainsi les quatre premiers ne payèrent rien, le cinquième
paya un
euro, le sixième trois euros, le septième sept euros, le huitième douze
euros,
le neuvième dix-huit euros et le dixième cinquante-neuf euros, soit au total
cent euros.

La formule marcha ainsi un an.

Notre cafetier
très
commerçant leur dit un jour : " Vous êtes de très bons clients et aussi je
vais
vous faire une ristourne de vingt euros ".

Nos dix compères
remercièrent
leur hôte et se questionnèrent sur la façon de répartir cette remise.

L'un d'eux ayant un sens aigu de l'équité, suggéra de la répartir
comme
le payement en fonction des impôts payés. Ce qui fut accepté par
tous.

A
la sortie du bar, chacun fit son compte :

Les quatre premiers
n'avaient
bien sûr toujours rien payé, le cinquième avait bénéficié d'une remise d’un
euros et n'avait donc rien payé, le sixième avait bénéficié d’un euro et
avait
payé deux euros, le septième avait bénéficié de deux euros et payé cinq
euros,
le huitième avait bénéficié de trois euros et payé neuf euros, le neuvième
avait
bénéficié de quatre euros et payé quatorze euros et le dixième avait
bénéficié
de neuf euros et payé cinquante euros.

Les quatre premiers dirent
nous
n'avons rien eu du tout. Cette mesure ne profite qu'aux riches ! Le système
exploite les pauvres !

Le cinquième dit qu'il n'avait eu qu'un seul
euro
d'économie et que de plus à cause de cette mesure injuste il avait vu sa
situation se détériorer et, maintenant, était parmi les pauvre.

Le
système crée des pauvres.

Le sixième, le septième, le huitième et le
neuvième dirent pourquoi le dixième, le plus riche, a-t-il bénéficié de neuf
euros, alors que nous, classe moyenne, toujours pressurée, nous n'avons eu
que
un, deux, trois et quatre euros.

Le système écrase la classe
moyenne.

Les neuf hommes cernèrent le dixième et
l'insultèrent

Le
vendredi le dixième homme, le plus riche, ne vint pas. Il se sentait
détesté,
menacé et alla boire dans un autre bar beaucoup plus chic ou il ne paya que
quinze euros (contre cinquante-neuf auparavant).

Les neuf autres
s'assirent et burent leur verre en fustigeant ce riche qui n'avait même pas
le
courage d'assumer son ignominie.

Quand vint le moment de se séparer
et de
payer leur note, ils découvrirent, avec stupeur qu'ils n'avaient pas assez
d'argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l'addition.

Cela,
mes
chers amis, est le strict reflet de notre système fiscal.

Les gens
qui
payent le plus d'impôts tirent le plus de bénéfice d'une réduction de taxe,
d'un
plafonnement de contribution...

Mais taxez les plus forts, accusez
les
d'être riches et ils risquent de ne plus se montrer désormais. En fait, ils
pourraient commencer à boire ailleurs, à l'étranger peut être...

Pour
ceux qui ont compris, aucune explication n'est nécessaire.

Pour ceux
qui
n'ont pas compris, aucune explication n'est possible.



Mlle_N

C'est pas de sa faute, euh c'est quand meme lui qui demande le montant. Ca n'a rien a voir avec les footballeur, car le fait qu'Ibra demande par exemple 30 millions n’hypothèque pas d'autres footeux.Y a pas mal d'acteurs qui, pour des projets qui leur tenaient a coeur mais avec un budget limité, acceptent de baisser leur salaire pour ne pas mettre en danger les comptes.
Ceux qui paient sont contents, mais justement ceux qui paient ne sont pas ceux qui vont subir les répercussions (le "petit" cast, les techniciens, etc.). Et puis, pour moi c'est une considération court terme: quand on met tout son argent dans un comédien, au détriment des autres talents (scénaristes, réal, technique, etc.) faut pas s'étonner que le film a la sortie soit médiocre...



norbertgabriel

C'est pas le gros cachet qui me gêne quand on fait le job, mais dans les Rois maudits, c'est du foutage de gueule ce qu'il fait, c'est ça qui me dérange.



norbertgabriel

Ça se discute... Depardieu part du principe qu'il faut faire payer la télé, ce qui peut se justifier quand on s'investit dans un rôle lourd, mais pour les Rois Maudits, c'est une participation, qu'il s'est fait payer avec un cachet de star US, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas vraiment "investi" le personnage... Il est censé interprèter un type qui sort de plusieurs mois de cachot après avoir été gravement torturé, et il arrive comme s'il sortait d'un séjour dans un hôtel de luxe. Les gens qui ne connaissent pas l'histoire peuvent comprendre de travers, genre c'est un simulacre, il n'a pas été torturé, ses aveux sont une arnaque... C'est comme ça que l'a compris un jeune téléspectateur. Je lui ai montré le début de la première version des Rois Maudits, et là, on voit que Jacques de Molay n'a pas passé un week end à Ibiza, quand il monte sur le bûcher. Depardieu a d'ailleurs fait le même genre d'erreur dans les Misérables, on ne voit pas la transformation dans le temps de Jean Valjean en monsieur Madeleine, et du coup, on ne comprend pas Javert/Malkovitch qui ne le reconnait pas, alors que tous les téléspectateurs le reconnaissent bien... Là il y a défaut dans le travail d'acteur.



Pseudo007

Je ne vois pas du tout l'intérêt de cet article.



pupuce

Un gros cachet ici + un film gratos là ..... et alternativement,
çà en fait travailler du monde..... mais c'est vite oublié ....
c'que c'est que la mémoire sélective !!



dr-carter31

Moi si et pas moi



The Doctor

Ben alors, que t'arrive-t-il ce soir..?
Allez gamin, vide ton sac.



The Doctor

Je n'ai pas ouvert la bouche pourtant...



The Doctor

Au moins, pendant ce temps-là, on ne lui parle pas de ses films.



Jules754

La ou il a raison c'est que ça concerne peu de monde. Peut-être pas 5 personnes, mais pas plus de 20. Et tout ce barnum pour ça, franchement...



La Sardine

C'est quand même une grosse connerie que de dire "Si on baisse le haut, on baisse le bas".

On n'en a pas fini avec les conséquences désastreuses de la distorsion spectaculaire des rémunérations. C'est un grave problème qu'on va tôt ou tard devoir régler, mais apparemment sans Dubosc.



dr-carter31

D'accord, mais c'est pas de sa faute, c'est comme les footballeurs ou les chanteurs à la fin des années 80, ils ont le droit de tenter d'avoir le meilleur contrat possible, on le fait tous à notre niveau.
Les producteurs, les réalisateurs, les chaînes de tv n'ont qu'à dire stop.
S'ils ne le font pas c'est que ça leur convient, alors je vois pas où est le problème si ceux qui paient sont contents



norbertgabriel

Sauf qu'un comédien de ce calibre sait très bien qu'en demandant un cachet hors cadre pour une participation mineure (Les rois maudits, où il n'est pas crédible du tout) il hypothèque le budget, son rôle dans ce téléfilm très long se limite à quelques minutes au début.. Et c'est dans ce téléfilm que des comédiens participant au casting, d'abord retenus, ont vu leur participation annulée, parce qu'un très gros cachet avait changé la donne..



dr-carter31

Je veux bien te croire, mais s'il avait dit non, le téléfilm ne se serait peut être pas fait et les "petits" salaires" n'auraient reçu aucun salaire



fred-fredouille2

C'est pourtant simple de reguler : minimum syndical au tournage et pourcentage par la suite.



norbertgabriel

Quand Depardieu a demandé un cachet mirobolant pour un téléfilm, ( mis en scène par Josée Dayan) en effet, ça a fait baisser les "petits salaires" car le budget était plafonné, au cinéma, c'est peut-être moins sûr...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
TV
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
TV
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
TV
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
TV
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent Delahousse, Les Marseillais au plus bas
TV
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent...
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
TV
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
Vidéos Puremedias