Gilles Pélisson : "Le futur groupe TF1-M6 sera plus petit que France Télévisions"

Partager l'article
Vous lisez:
Gilles Pélisson : "Le futur groupe TF1-M6 sera plus petit que France Télévisions"
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Gilles Pélisson auditionné au Sénat le 14 février 2022. © Sénat
Le président de TF1 était auditionné, ce lundi, par la commission d'enquête du Sénat sur la concentration des médias en France.

La fusion TF1-M6, un bouleversement pour le paysage audiovisuel français ? En attendant l'hypothétique feu vert de l'Autorité de la concurrence, dont la décision est attendue à la fin de l'année, Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, et Gilles Pélisson, président-directeur général du groupe TF1, s'attèlent à convaincre les mondes économique et politique de l'intérêt d'un tel rapprochement.

À lire aussi
Elon Musk suspend "temporairement" le rachat de Twitter
Business
Elon Musk suspend "temporairement" le rachat de Twitter
Face à Vivendi, Arnaud Lagardère veut préserver l'autonomie de son pôle radios (Europe 1, Virgin, RFM)
Business
Face à Vivendi, Arnaud Lagardère veut préserver l'autonomie de son pôle radios...
Droits TV de la Ligue 1 : Vincent Labrune vise 1,8 milliard d'euros par an d'ici 2028
Business
Droits TV de la Ligue 1 : Vincent Labrune vise 1,8 milliard d'euros par an d'ici 2028
M6 : La publicité TV dope le chiffre d'affaires du groupe au premier trimestre 2022
Business
M6 : La publicité TV dope le chiffre d'affaires du groupe au premier trimestre 2022

"Très loin du géant que l'on décrit"

Illustration nouvelle, ce lundi, au Sénat. Auditionné par les sénateurs siégeant à la commission d'enquête sur la concentration des médias, Gilles Pélisson a relativisé le poids de la future entité qui regrouperait les deux leaders de l'audiovisuel privé. "Le futur groupe sera plus petit que France Télévisions tant en investissements dans les programmes de fiction, dans le sport, dans l'information en nombre de journalistes. Il sera donc très loin du géant que l'on décrit qui dominerait le marché français", a affirmé Gilles Pélisson.

"Si la fusion TF1 et M6 devait se faire, ce serait un groupe qui toucherait 75% des téléspectateurs. Ce niveau de concentration on ne l'a jamais atteint", décrivait l'économiste Julia Cage dans "C politique" sur France 5 le 23 janvier. Auditionné lui aussi par cette même commission d'enquête, Vincent Bolloré, à la tête de Vivendi, qui détient les groupe Canal+ et Lagardère, avait usé d'une image similaire. "Le groupe Vivendi est en réalité un petit nain", avait-il asséné.

"Nous pensons sincèrement que l'intérêt du public et du secteur est d'avoir aux côtés d'un service public puissant un groupe audiovisuel en clair, digital, privé, solide, capable de continuer à faire vivre cette marque de fabrique française dans le monde de la création culturelle", a poursuivi Gilles Pélisson devant les sénateurs. Sur son site, M6 indique que "la finalisation de la transaction devrait avoir lieu d'ici la fin de 2022, après consultation des instances représentatives du personnel, l'obtention des autorisations réglementaires (ADLC, Arcom) et la tenue des assemblées générales d'actionnaires".

Des acquéreurs moins nombreux que prévu

L'un des prérequis à cette fusion est toutefois la cession de plusieurs chaînes qui composent actuellement les deux entités. Les repreneurs devraient être choisis en avril, selon "Le Figaro", mais pour l'heure, ils ne seraient pas nombreux à avoir officiellement déposer une offre, rapportait "Capital" la semaine dernière. "Jeudi 3 février, le dépôt des offres sur les chaînes Gulli, TFX, 6Ter et TF1 Séries Films a montré que de nombreux acteurs avaient finalement décidé de passer leur tour", expliquait le journal économique.

L'éditeur de magazines Reworld Media, qui possède déjà la chaîne Sport en France, a déposé des offres pour le rachat de Gulli et 6Ter. L'éditeur Unique Héritage Media, qui publie le "Journal de Mickey", a candidaté à l'acquisition de Gulli. Le propriétaire de "L'Express" Alain Weill a déposé une offre pour racheter TFX. "Enfin, Altice-SFR, déjà propriétaire de BFMTV et RMC, aurait postulé pour plusieurs chaînes, notamment TFX et TF1 Séries Films", a fait savoir "Capital".

La loi sur l'audiovisuel interdit à un groupe de posséder plus de 7 chaînes diffusées en terrestre hertzien. TF1 et M6 possédant chacune cinq chaînes TNT, le nouvel ensemble devra céder trois fréquences, ou deux si l'on tient compte de Paris Première. Free apparait, pour l'heure, comme l'opposant le plus obstiné. En juillet 2021, son vice-président Maxime Lombardini avait dénoncé, lors d'une audition devant le CSA, la constitution de ce "quasi monopole de la télévision privée". L'opérateur, détenu par Xavier Niel, vient, assure "Capital" ce matin, de déposer un quatrième recours contre le plan des deux chaînes privées.

Gilles Pelisson
Gilles Pelisson
Fusion TF1/M6 : "Nous ne souhaitons pas fusionner les rédactions", promet Gilles Pélisson
Mort de Jean-Pierre Pernaut : Gilles Pélisson, PDG de TF1, rend hommage au journaliste sur LCI
Gilles Pélisson : "Les risques pris par TF1 durant la crise ont payé"
Voir toute l'actualité sur Gilles Pelisson
l'info en continu
Robert Ménard rejoint LCI
TV
Robert Ménard rejoint LCI
TF1 : Un salarié retrouvé mort ce matin dans les locaux
TV
TF1 : Un salarié retrouvé mort ce matin dans les locaux
"14 ans de conneries certifiées" : Matthieu Noël fait ses adieux à Europe 1
Radio
"14 ans de conneries certifiées" : Matthieu Noël fait ses adieux à Europe 1
Benjamin Sportouch quitte RTL
Exclusivité
Benjamin Sportouch quitte RTL
RTL arrête "Laissez-vous tenter" en quotidienne à la rentrée
Exclusivité
RTL arrête "Laissez-vous tenter" en quotidienne à la rentrée
Audiences : Quel bilan pour les "13 Heures" de TF1 et de France 2 cette saison ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour les "13 Heures" de TF1 et de France 2 cette saison ?