Harry Roselmack dénonce, dans "Le Monde", le retour de "la France raciste"

Partager l'article
Vous lisez:
Harry Roselmack dénonce, dans "Le Monde", le retour de "la France raciste"
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

Harry Roselmack, journaliste à TF1.
Harry Roselmack, journaliste à TF1. © DR, Cauvin/TF1
Dans "Le Monde", le journaliste de TF1 Harry Roselmack s'inquiète du "fond de racisme" qui résiste dans la société française.

Harry Roselmack s'exprime peu dans les médias hors contexte promotionnel de "Sept à huit". Cet après-midi dans Le Monde, le journaliste signe une tribune pour dénoncer "le retour de la France raciste". Il revient d'abord sur les fondement de la République qui a su créer "un sentiment d'appartenance et d'attachement national chez des gens de classes sociales différentes, de cultures différentes, de couleurs différentes".

À lire aussi
"Vous allez m'obliger à sortir de ma réserve" : Un journaliste de France 3 recadre fermement un candidat RN sur la privatisation de l'audiovisuel public
Politique
"Vous allez m'obliger à sortir de ma réserve" : Un journaliste de France 3 recadre...
Sollicité par La France Insoumise, Guillaume Meurice refuse d'être candidat aux législatives après son licenciement de France inter
Politique
Sollicité par La France Insoumise, Guillaume Meurice refuse d'être candidat aux...
"Si, je vous fais la leçon !" : Un journaliste de BFMTV recadre en direct Matthieu Valet (RN) qui a révélé la source d'un article de RTL
Politique
"Si, je vous fais la leçon !" : Un journaliste de BFMTV recadre en direct Matthieu...
Elections législatives : Un chroniqueur de CNews devient candidat RN dans le Territoire de Belfort
Politique
Elections législatives : Un chroniqueur de CNews devient candidat RN dans le...

"Je me vois peu, mais je ne me vois pas Noir. En tout cas, je ne me qualifie pas comme tel, en général. Je suis d'abord un homme, un fils, un frère, un mari et un père, un citoyen, un journaliste, un passionné et… oui, oui, c'est vrai, je suis noir. La République, son slogan et ses lois parviennent, la plupart du temps, à me le faire oublier", écrit-il. Pour Harry Roselmack, inquiet de la montée des extrêmes dans notre pays et en Europe, "une minorité grandissante qui se présente comme gardienne ou salvatrice de cette République française vient briser cette prouesse cocardière", et le ramène désormais à "(sa) condition nègre".

"Il n'est pas inutile que le vernis républicain, grossier maquillage dont Marine Le Pen badigeonne le FN consciencieusement, s'écaille de temps en temps"

Il revient sur le cas de cette élue FN qui, dans un reportage du magazine "Envoyé Spécial" sur France 2, comparait Christiane Taubira à... un singe . "Parce que l'expression de ce racisme, dans la bouche d'une candidate Front national aux municipales (exclue depuis), était primaire, parce qu'elle recourait à une iconographie profondément choquante qui niait au nègre le statut d'être humain, elle m'a amené à m'interroger, en tant que Noir d'abord, en tant que citoyen, fils, père et mari ensuite", écrit-il.

Il concède qu'il est "faux de dire que tous les électeurs et militants du FN sont racistes" mais "qu'il était tout aussi faux de dire qu'il n'y a pas de racisme dans ce parti". "La xénophobie, le racisme en constituent même le ciment essentiel, assure-t-il. Et il n'est pas inutile que son vernis républicain, grossier maquillage dont Marine Le Pen le badigeonne consciencieusement, s'écaille de temps en temps."

"Le fond de racisme résiste"

Pour Harry Roselmack, "le fond de racisme" résiste aux époques. Un "héritage des temps anciens, une justification pour une domination suprême et criminelle : l'esclavage et la colonisation". Un racisme ancestral qui a "laissé des traces" pour le journaliste de TF1. "Une vision que certains cultivent aujourd'hui encore, à leur corps défendant parfois. Combien de fois ai-je dû expliquer à un restaurateur ou même à un camarade que les vieilles affiches 'Y'a bon Banania' qu'ils accrochent à leurs murs ne peuvent pas être regardées qu'avec amusement ou nostalgie", raconte-t-il.

"Tant que l'on laissera ces peaux de Banania traîner dans nos cerveaux, des glissades et dérapages vers l'injure raciste sont à craindre. Surtout par les temps qui courent, avec cette crise qui alimente la xénophobie de son bien étrange carburant : la jalousie envers plus mal loti que soi", conclut Harry Roselmack.

> Lire la tribune en intégralité (abonnés "Le Monde")

Harry Roselmack
Harry Roselmack
"Sept à Huit" : Harry Roselmack révèle à quoi va ressembler la version quotidienne du magazine de TF1
"Quotidien" : Harry Roselmack accuse "Le Parisien" de racisme, puis s'excuse
TF1 arrête "Harry Roselmack en immersion"
Harry Roselmack : "Les commentateurs professionnels me gavent un peu"
Voir toute l'actualité sur Harry Roselmack
Autour de Harry Roselmack
  • Laurent Delahousse
  • Guy Lagache
  • Thomas Hugues
  • Céline Géraud
  • Erika Moulet
l'info en continu
Déprogrammation : Arte modifie sa grille en urgence pour rendre hommage à Anouk Aimée
TV
Déprogrammation : Arte modifie sa grille en urgence pour rendre hommage à Anouk...
"Vous attendez quoi là ? La bonne phrase" : Invitée sur France Inter, Rachida Dati s'énerve au micro de Nicolas Demorand
Radio
"Vous attendez quoi là ? La bonne phrase" : Invitée sur France Inter, Rachida Dati...
"Canal+ n'a jamais voulu discuter" des droits de la Ligue 1 : Au pied du mur, Vincent Labrune appelle Maxime Saada et Vincent Bolloré à "renouer le dialogue" avec la LFP
Plateforme
"Canal+ n'a jamais voulu discuter" des droits de la Ligue 1 : Au pied du mur,...
"'C ce soir' en campagne contre le Rassemblement national" : Sur CNews, Pascal Praud prend pour cible l'émission de Karim Rissouli sur France 5
TV
"'C ce soir' en campagne contre le Rassemblement national" : Sur CNews, Pascal...
Netflix : Cette comédie romantique culte à voir une fois dans sa vie va (très) bientôt quitter la plateforme
TV
Netflix : Cette comédie romantique culte à voir une fois dans sa vie va (très)...
"L'heure n'est plus à la neutralité" : Plus de 200 streamers appellent à voter contre l'extrême droite et pour le Nouveau Front populaire aux législatives
Internet
"L'heure n'est plus à la neutralité" : Plus de 200 streamers appellent à voter...