Harry Roselmack dénonce, dans "Le Monde", le retour de "la France raciste"

Partager l'article
Vous lisez:
Harry Roselmack dénonce, dans "Le Monde", le retour de "la France raciste"
Harry Roselmack, journaliste à TF1.
Harry Roselmack, journaliste à TF1. © DR, Cauvin/TF1
Dans "Le Monde", le journaliste de TF1 Harry Roselmack s'inquiète du "fond de racisme" qui résiste dans la société française.

Harry Roselmack s'exprime peu dans les médias hors contexte promotionnel de "Sept à huit". Cet après-midi dans Le Monde, le journaliste signe une tribune pour dénoncer "le retour de la France raciste". Il revient d'abord sur les fondement de la République qui a su créer "un sentiment d'appartenance et d'attachement national chez des gens de classes sociales différentes, de cultures différentes, de couleurs différentes".

À lire aussi
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...

"Je me vois peu, mais je ne me vois pas Noir. En tout cas, je ne me qualifie pas comme tel, en général. Je suis d'abord un homme, un fils, un frère, un mari et un père, un citoyen, un journaliste, un passionné et… oui, oui, c'est vrai, je suis noir. La République, son slogan et ses lois parviennent, la plupart du temps, à me le faire oublier", écrit-il. Pour Harry Roselmack, inquiet de la montée des extrêmes dans notre pays et en Europe, "une minorité grandissante qui se présente comme gardienne ou salvatrice de cette République française vient briser cette prouesse cocardière", et le ramène désormais à "(sa) condition nègre".

"Il n'est pas inutile que le vernis républicain, grossier maquillage dont Marine Le Pen badigeonne le FN consciencieusement, s'écaille de temps en temps"

Il revient sur le cas de cette élue FN qui, dans un reportage du magazine "Envoyé Spécial" sur France 2, comparait Christiane Taubira à... un singe . "Parce que l'expression de ce racisme, dans la bouche d'une candidate Front national aux municipales (exclue depuis), était primaire, parce qu'elle recourait à une iconographie profondément choquante qui niait au nègre le statut d'être humain, elle m'a amené à m'interroger, en tant que Noir d'abord, en tant que citoyen, fils, père et mari ensuite", écrit-il.

Il concède qu'il est "faux de dire que tous les électeurs et militants du FN sont racistes" mais "qu'il était tout aussi faux de dire qu'il n'y a pas de racisme dans ce parti". "La xénophobie, le racisme en constituent même le ciment essentiel, assure-t-il. Et il n'est pas inutile que son vernis républicain, grossier maquillage dont Marine Le Pen le badigeonne consciencieusement, s'écaille de temps en temps."

"Le fond de racisme résiste"

Pour Harry Roselmack, "le fond de racisme" résiste aux époques. Un "héritage des temps anciens, une justification pour une domination suprême et criminelle : l'esclavage et la colonisation". Un racisme ancestral qui a "laissé des traces" pour le journaliste de TF1. "Une vision que certains cultivent aujourd'hui encore, à leur corps défendant parfois. Combien de fois ai-je dû expliquer à un restaurateur ou même à un camarade que les vieilles affiches 'Y'a bon Banania' qu'ils accrochent à leurs murs ne peuvent pas être regardées qu'avec amusement ou nostalgie", raconte-t-il.

"Tant que l'on laissera ces peaux de Banania traîner dans nos cerveaux, des glissades et dérapages vers l'injure raciste sont à craindre. Surtout par les temps qui courent, avec cette crise qui alimente la xénophobie de son bien étrange carburant : la jalousie envers plus mal loti que soi", conclut Harry Roselmack.

> Lire la tribune en intégralité (abonnés "Le Monde")

Sur le même thème
l'info en continu
Le Daily News n'aura plus de rédaction physique
Presse
Le Daily News n'aura plus de rédaction physique
"La Marseillaise" : "La Provence" ne déposera finalement pas d'offre de reprise
Presse
"La Marseillaise" : "La Provence" ne déposera finalement pas d'offre de reprise
Téléfoot : Mediapro conclut un accord de distribution avec Bouygues
Business
Téléfoot : Mediapro conclut un accord de distribution avec Bouygues
Eric Di Meco : "Une finale de Ligue des champions, ça ne se refuse pas"
Sport
Eric Di Meco : "Une finale de Ligue des champions, ça ne se refuse pas"
Audiences : Bon niveau pour "L'Equipe d'Estelle" sur L'Equipe
Audiences
Audiences : Bon niveau pour "L'Equipe d'Estelle" sur L'Equipe
"Le vrai mag" : A quoi ressemblera le "CFC" de Téléfoot ?
Sport
"Le vrai mag" : A quoi ressemblera le "CFC" de Téléfoot ?
Vidéos Puremedias