Claudette Dion : "Je n'étais pas là pour être populaire"

Partager l'article
Vous lisez:
Claudette Dion : "Je n'étais pas là pour être populaire"
Par Charles Decant Rédacteur en chef

Rédacteur en chef de puremedias.com, Charles Decant est diplômé de Sciences Po Paris. Après un passage chez Universal Music, il a rejoint l'aventure puremedias.com en 2007 et se spécialise notamment dans...

Claudette Dion
Claudette Dion © CHRISTOPHE GERAL / JLPPA / TF1
Entretien avec la candidate de "La Ferme Célébrités en Afrique".

Les spectateurs présents dans le public de La Ferme Célébrités en Afrique étaient du côté de Claudette Dion et Hermine de Clermont-Tonnerre, vendredi soir. Mais pas les téléspectateurs. A l'issue de l'émission hebdomadaire, Claudette et son amie Hermine ont en effet été éliminées, après huit semaines de dur labeur. Les deux femmes ont également dû supporter l'atmosphère souvent lourde de la ferme de Zulu Nyala, où stratégies et éclats de voix étaient monnaie courante.

Rentrée au Québec en début de semaine, Claudette Dion a accordé un entretien à Ozap. Elle revient sur son expérience, sa surprise à l'annonce du verdict vendredi soir, et évidemment sur le cas Mickael Vendetta. Selon elle, le jeune homme est populaire parce qu'il crée du suspense, et que les jeunes téléspectateurs sont curieux de savoir jusqu'où il ira, sans avoir conscience qu'il fait du mal aux gens. Claudette nous parle également de David Charvet, aussi stratège qu'il en a l'air, et des raisons qui l'ont poussée à participer à l'émission.

« Je ne suis pas là pour être populaire »



Dans quel état d'esprit êtes-vous ?
Très heureuse d'être à la maison parmi les miens. Même si la température est un peu fraîche ! Contente de moi aussi, parce que quand on fait huit semaines, je pense qu'on est capable de faire dix semaines, alors je ne suis pas trop déçue. Et je ne me sens pas trop mise à part. J'ai donné le meilleur de moi-même, je suis assez contente.

Vous vous attendiez à sortir vendredi ?
Non, pas du tout. Je pense que vous m'avez vu verser une petite larme, peut-être. Parce que quand on a demandé au public ce qu'il voulait pour Hermine et Claudette, ils ont dit qu'ils voulaient qu'on dorme dans la chambre des chefs. Donc on s'est dit quel cadeau ! Ensuite on leur a demandé quelle semaine on devait avoir, si on devait travailler ou bronzer, et ils ont répondu "se faire bronzer au soleil". Donc on s'est dit, "ça y est, on reste" ! On sentait le public derrière nous... et tout d'un coup, ça a été Surya et Velvet. Alors j'ai été surprise et déçue à la fois, parce que je m'étais déjà mis en tête qu'on restait. J'étais contente aussi de pouvoir raconter ça à ma mère, parce que je défendais sa fondation quand même. Et tout d'un coup, on nous annonce qu'on partait. Mais je suis contente d'être arrivée là, et en plus, le public m'avait déjà sauvé une première fois, donc je les sentais quand même derrière moi.

Vous êtes contente d'avoir passé votre dernière semaine avec Hermine ?
Oui, bien sûr ! Au début, on m'a demandé si je croyais à la popularité d'Hermine. J'ai répondu, je crois à sa complicité. Je n'étais pas là pour essayer d'être populaire ou pas. Je voulais vraiment, si on devait sortir, qu'on fasse une semaine de travail honnête, une semaine paisible aussi.

« Mickael Vendetta a créé un suspense »



Vous parlez de travail, mais dans la Ferme, il y en a quelques uns qui ne travaillaient pas beaucoup, à commencer par Mickael Vendetta. Vous comprenez sa popularité ?

À lire aussi
Sébastien Thoen : "'Touche pas à mon poste' est une caméra cachée sur pattes"
Interview
Sébastien Thoen : "'Touche pas à mon poste' est une caméra cachée sur pattes"
Sébastien Thoen : "Vincent Bolloré est comme nous, il n'en a rien à foutre"
Interview
Sébastien Thoen : "Vincent Bolloré est comme nous, il n'en a rien à foutre"
Jérome Fouqueray (W9) : "Plus de 50% de l'audience de nos émissions de télé-réalité est réalisé sur le digital"
Interview
Jérome Fouqueray (W9) : "Plus de 50% de l'audience de nos émissions de...
Anisha, gagnante de la "Star Academy" : "Cette victoire est une revanche sur la vie"
Interview
Anisha, gagnante de la "Star Academy" : "Cette victoire est une revanche sur la vie"


Je crois que les internautes, que beaucoup de jeunes trouvaient ça drôle. Je pense qu'ils se sont laissés prendre par son jeu, et je vous dirais qu'à travers le jeu de Mickael, ça faisait bouger les choses. Et le fait que ça bouge à la télé, ça créait un suspense. Je pense que c'est pour ça que les jeunes ont aimé son jeu, sans trop savoir que ça pouvait blesser les gens, que ça pouvait faire de la peine. Je pense que Mickael a créé un suspense, et tout le monde voulait savoir jusqu'où il irait, jusqu'où ça irait, en faisant confiance aux autres adultes qui étaient à la hauteur de se défendre eux-mêmes.

Et le fait que Mickael, qui ne travaillait pas et qui agressait les gens, se retrouvent récompensé et sauvé à chaque fois... en termes de valeurs, même si c'est un bien grand mot pour une télé-réalité, c'est quelque chose de positif ?
C'était ma crainte. J'ai dit "j'espère vraiment qu'il ne va pas gagner". Les jeunes ont beaucoup de pouvoir, et c'est important de leur en donner et de les laisser s'exprimer, mais avec des limites. Et Mickael n'a pas de limite. Quand il part dans ses discours et dans sa provoc', il ne sait plus où s'arrêter. Alors je souhaite vraiment qu'il ne gagne pas. Ce n'est pas contre lui ! J'ai hâte qu'il vieillisse un petit peu, qu'il passe de 22 ans à 23 ans. Et ce sera bon pour l'image de l'émission aussi, ils ne vont pas faire gagner Mickael, il faudra qu'ils fassent voir à tous ces gens de la télé que la provoc' et l'insolence ne paient pas. Je crois qu'il y aura un revirement de la part des Français. Je crois vraiment que ça a créé un suspense jusqu'au bout, mais rendu au but, j'ose espérer qu'il va se passer quelque chose. J'ai confiance. Ce n'est pas possible. Tout le monde sait que ce n'est pas un fermier, tout le monde sait qu'il n'aime pas les animaux, tout le monde sait qu'il était là pour provoquer tout le monde.

« Mon honnêteté a choqué Mickael »



Outre Mickael, on a eu l'impression qu'il régnait énormément d'hypocrisie, mais aussi d'opportunisme, notamment après votre sauvetage inattendu par le public il y a quelques semaines. Comment le viviez-vous ?
Je savais que Greg et David étaient des stratèges. Ils ne l'ont pas vue venir cette carte, dans leur jeu, et je l'ai senti. Mais je ne me suis pas trop préoccupée de ça, et j'essayais de ne pas trop entendre ce qui se disait contre moi, même quand les filles venaient me raconter ci ou ça. Je disais "je ne veux pas entendre", "je veux garder mon moral". Tu sais, on dit chez nous, "je ne veux pas qu'on m'éteigne". Je ne voulais pas éteindre ma motivation, et c'est démotivant d'entendre les autres parler négativement de toi, et dire que je n'allais pas gagner parce que personne ne me connaissait. Moi, je me disais, "s'ils ne me connaissent pas, eh bien ils vont me connaître" ! Je suis quelqu'un d'honnête, suis travailleuse, j'ai confiance, on a été élevés dans une belle et grande famille, on n'a peur de rien, et je parle avec mon coeur. Donc je me disais qu'ils n'avaient rien compris, je sais qu'ils parlaient contre moi, qu'ils voulaient changer de stratégie... Je les ai laissés faire, et j'ai gardé Hermine près de moi jusqu'à la fin, sans savoir si elle était populaire ou pas. Ce n'était pas ça mon critère.

Vous dites que vous parlez avec votre coeur, et on vous a justement vu vous exprimer de manière très virulente vis-à-vis de Mickael... Même pendant les primes, quand il parlait, on vous entendait crier sur lui. Vous pensez que ça a pu vous jouer des tours ?
Je ne sais pas. Je lui ai dit vraiment spontanément, et je sais que ça a choqué Mickael. Je me disais que si les gens n'avaient pas tout vu... Parce qu'il allait jusqu'à être méchant dans ses paroles : "t'es vieille, retourne chez toi", et envers les autres filles aussi, comme Surya et Velvet. Donc, je me disais qu'il n'est pas fermier, donc il était normal qu'il soit nommé, et je faisais vraiment valoir mon idée : j'ai été la plus honnête possible, et je sais que ça, ça le choquait. Je ne me suis pas retenue pour lui renvoyer l'ascenseur, parce que lui passait souvent la semaine à me provoquer.

« Quand on m'a proposé la Ferme, j'ai cru qu'ils s'étaient trompés »



Et qu'en est-il de David et Greg ? Etaient-ils aussi stratèges que ce que les quotidiennes montraient aux téléspectateurs ?
Oui, oui tout à fait. Ils ont fait souvent des calculs, se coller à des gens qui étaient beaucoup plus populaires, qui risquaient de les amener jusqu'à la fin. Souvent avec Celyne et Kelly au début, tout le monde dormait dans la chambre avec les chefs, et David s'occupait d'eux, il essayait au maximum de les avoir dans son équipe. Et comme elles étaient un peu fragiles, elles se laissaient influencer. Ce n'est pas un défaut, c'est dans leur nature. Souvent, j'ai vu Kelly très indécise, me dire "Oui, mais David m'a dit"... Tu fais ce que tu veux, c'est pas grave, Kelly ! Ecoute-toi aussi, écoute ton coeur. Et Surya aussi... donc on savait que David était très stratégique, et que finalement, il n'avait pas envie d'être nommé et il amassait les gens autour de lui le plus possible. Et il y est arrivé, à influencer tout ce beau monde. Je suis contente d'être sortie de toutes ces stratégies.

Pourquoi avoir participé à l'émission ?
Parce que, au départ, quand on m'a proposé une télé-réalité en Europe, je me suis dit non, ils se sont trompés de personne. Mais on m'a dit qu'ils avaient demandé mon cahier de presse, qu'ils avaient été impressionnés. J'ai fait l'Olympia, j'ai beaucoup de succès au Québec, et évidemment le nom, bien sûr. Donc j'ai dit puisque c'est ça, oui, en Afrique du Sud, oui, une télé-réalité, oui. Les caméras, ça ne m'effraie pas, je suis capable d'être moi-même du matin jusqu'au soir, le plus honnête possible. La condition, c'était que je voulais défendre la fondation de ma mère, et ils m'ont dit oui. Alors je n'ai plus osé dire non. Ma mère a 83 ans, ça fait onze ans qu'elle s'occupe de sa fondation, dont je suis la porte-parole depuis six ans. Alors je me suis dit qu'en fin de vie, parce que quelqu'un qui a 83 ans, on n'ose pas espérer qu'elle va vivre encore 100 ans, je me suis dit, si je peux lui faire un cadeau, donner le don de soi, je le fais. Parce que ça rapporte de l'argent, mais c'est aussi un don de temps, de courage, d'honnêteté et de beaucoup de travail, et c'est tout ce qu'elle m'a appris. J'avais envie de lui redonner, à ma façon, tout ce qu'elle m'a appris.

« Le ton montait presque tous les soirs »



Vous y êtes allée pour des raisons assez nobles, très loin en fait de ce qu'on a pu constater sur place chez d'autres candidats. Il y a eu de la violence verbale, mais aussi physique, dans le cas d'Adeline et Farid... Vous avez assisté à cet incident ?
Malheureusement non, j'étais assise sur la terrasse. J'entendais parler fort dans la cuisine - mais comme à peu près tous les soirs, ça se passait. Si c'était pas David et Farid, c'était David et Greg, ou Mickael et quelqu'un d'autre, donc on ne portait que peu attention. On se disait "oh non, pas encore ce soir !". Alors on se retourne un peu, on essaie de se trouver un petit coin un peu plus tranquille pour finir le repas et discuter entre nous. Et finalement, on a entendu Adeline qui partait en pleurant, mais je n'étais pas présente...

Et le fait que la violence ait entaché l'émission de la sorte, vous en pensez quoi ?
Il fallait se raccrocher à quelque chose, et quand j'ai parlé à ma mère, elle m'a dit "Claudette, j'ai confiance en toi, tu es une fille très courageuse, merci de tout ce que tu fais pour ma fondation, et je me revois un peu en toi". C'est un grand compliment pour moi, car c'est une femme d'exception, et je me suis demandé ce qu'elle aurait fait, elle. Et la réponse, c'est qu'elle n'aurait jamais abandonné. Alors je suis retombée sur mes pieds, et j'ai pris mon courage à deux mains. Et l'appel de Céline aussi, mais qui m'a dit de laisser faire Mickael, et de me faire confiance. Elle m'a dit "S'il y a quelqu'un dans la famille qui pouvait faire ça, c'est toi". Donc je me suis dit, peu importe ce qui arrive, je reste, pour la fondation, pour que ma famille n'ait pas honte de moi.

Maintenant que vous êtes connue chez nous, vous avez des projets de disques en France ?
J'étais déjà en préparation d'un album ici. Vous savez, j'ai 61 ans, j'adore chanter, je suis connue ici, je fais beaucoup de spectacles ici, je fais des tournées aussi. Donc j'ai beaucoup de boulot, mais j'ai l'âge où je dois choisir des trucs que j'aime. Alors si j'ai une invitation, et pas simplement dire de frapper aux portes et essayer de faire de la promo pour qu'on finisse par ne pas m'accepter, j'y serais avec le plus grand bonheur, et avec tout mon coeur évidemment. J'adore chanter, et j'ai adoré mon expérience, et j'y retournerai avec grand plaisir.

l'info en continu
"28 minutes" : Une programmation spéciale pour la fin d'année sur Arte
Programme TV
"28 minutes" : Une programmation spéciale pour la fin d'année sur Arte
"13 Heures" de France 2 : Pourquoi Julian Bugier ne présentera pas le journal ce jeudi ?
TV
"13 Heures" de France 2 : Pourquoi Julian Bugier ne présentera pas le journal ce...
"France-Soir", critiqué pour la publication de thèses complotistes, perd son agrément de site d'information en ligne
Presse
"France-Soir", critiqué pour la publication de thèses complotistes, perd son...
Tunisie/France : Denis Brogniart s'excuse auprès des téléspectateurs de TF1 privés de la fin du match
TV
Tunisie/France : Denis Brogniart s'excuse auprès des téléspectateurs de TF1 privés...
Audiences access 20h : "Quotidien" brille sur TMC, "C à vous, la suite" au million sur France 5
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" brille sur TMC, "C à vous, la suite" au million...
Audiences access 19h : Porté par la Coupe du monde et "Ici tout commence", Gilles Bouleau progresse sur TF1
Audiences
Audiences access 19h : Porté par la Coupe du monde et "Ici tout commence", Gilles...