D.Brogniart : "Je me battrai contre un Koh-Lanta people"

Partager l'article
Vous lisez:
D.Brogniart : "Je me battrai contre un Koh-Lanta people"
Denis Brogniart, animateur de "Koh-Lanta".
Denis Brogniart, animateur de "Koh-Lanta". © christophe chevalin-tf1.
Entretien avec l'animateur du jeu de TF1.

Ce soir, TF1 donne le coup d'envoi de Koh-Lanta, le Choc des Héros. Denis Brogniart sera évidemment aux commandes de cette saison, dans laquelle des sportifs de haut niveau affrontent des anciens candidats qui ont marqué l'histoire du jeu - et qui n'ont pas participé à l'édition spéciale Le Retour des Héros l'an dernier. Après avoir proposé à quelques journalistes de découvrir le premier épisode de l'émission (lire nos premières impressions), Denis Brogniart a accordé une interview où il s'exprime sur cette saison qui démarre sur les chapeaux de roue.

L'animateur revient sur le casting, notamment celui des sportifs, et explique pourquoi certains champions sont absents, et pourquoi d'autres, moins connus, figurent au générique. Il s'exprime également sur la possibilité d'un Koh-Lanta avec d'autres personnalités que des sportifs, et sur l'esprit de cette édition, plus fair-play que la dernière. Denis Brogniart revient d'ailleurs sur le dernier Koh-Lanta estival, et reconnaît une erreur face à une situation d'anti-jeu à l'encontre de Rodolphe. Entretien.

<< Leboeuf m'a mis sur le cul >>



Pour vous quel est le casting idéal ?
Le casting idéal, ça veut dire quoi ? Je combats ceux qui me disent "ouais, mais pourquoi pas Zidane ?" Les gens savent que Zidane, c'est pas possible. Si tu prends les mecs qui sont encore en activité, ils ont une assurance qui les empêche de venir. Il y a ceux qui sont dans les anciens charismatiques et qui sont salariés de France Télé, du groupe Canal, les salariés de M6 etc... Moi par exemple j'ai tout de suite proposé Djamel Bouras. Ce qui est très drôle c'est que j'ai commenté son titre olympique en 1996 sur Eurosport, donc ça fait presque 20 ans que je le connais... Je leur ai proposé Myriam Lamare, car je savais que c'était plutôt une grande gueule, puis une nana qui avait une vraie indépendance. Frédérique Jossinet, c'est David Douillet qui me la proposée et je trouvais que c'était une super idée d'avoir quelqu'un qui était complètement encore dans l'activité. Je voulais absolument un mec de l'équipe de France qui avait gagné la Coupe du monde. L'objectif de départ c'était ça. C'est que quand tu prends ceux qui ont disparu, ceux qui sont consultants à droite a gauche, ceux qui sont entraîneurs, ceux qui sont potentiellement entraîneurs, ça fait pas beaucoup de gens.

Vous avez casté beaucoup de sportifs ?
Pas tant que ça, j'ai très eu vite l'idée de Franck (Leboeuf). on l'a rencontré très vite, dans un hôtel a Paris. Moi il m'a mis sur le cul. Avant de lui poser des questions, il connaissait parfaitement le programme et il nous expliquait pourquoi il avait envie de le faire, avec des raisons qu'on voit un peu dans la première : le dépassement de soi, le fait de se tester lui-même, beaucoup plus psychologiquement que physiquement d'ailleurs.

<< Betty Lise s'était présentée au Koh-Lanta normal ! >>



Sur quels critères vous êtes-vous basés ?
C'est drôle car il y en plusieurs. J'étais le type qui expliquait ce qu'ils représentaient en termes de sport parce que je suis peut-être le plus a même, le plus au fait des choses sportives. Mais il n'y a pas que le sport, il y a aussi la gueule, le ressenti. Par exemple, on demandait à des gens du services qui n'ont aucun rapport avec le groupe de casting "qu'est ce que tu penses de lui ?" Et par exemple. avec Bouras ça a été instantané. Les gens répondaient qu'il est mec, il a fait de la mode, il a été sportif, il est beau mec, garçon comme fille, c'est vraiment apparu comme une évidence.

Et pourquoi avez-vous sélectionné Betty Lise, par exemple ?
C'est la moins connue mais c'est une fille qui s'est présentée l'année dernière au casting classique de Koh-Lanta. Les gens du casting ne connaissaient rien au sport, mais quand je l'ai vue, je l'ai reconnue tout de suite - j'ai commenté l'athlétisme pendant des années sur Eurosport. Donc je me suis interdit de la sélectionner l'an dernier. Pour vous donner un ordre d'idée, par hasard, dans le casting final il y a trois ans, apparaît un type que je n'ai jamais vu qui est le petit cousin de ma femme. On l'avait pris. C'était un snowboarder. Le mec, je l'ai appelé moi-même pour lui dire "on ne peut pas te prendre". Car tu vois déjà les gros titres, dans des journaux de merde..."il gagne Koh-Lanta parce que c'est le petit cousin de Brogniart". Betty elle se presente l'année dernière, j'étais obligé de dire non. Donc au moment où on s'est dit on fait un truc avec des sportifs de haut niveau, c'est vrai que je l'ai appuyée... Cette fille-là, elle était vraiment motivée puisqu'elle voulait faire Koh-Lanta sans mettre en avant son passé de sportive.

<< Diagana voulait vraiment venir >>



Comment ça se passe lors du conseil, parce que vous les connaissez personnellement, pour certains ?
Je les ai tous contactés avant qu'ils soient pris pour leur dire que c'était le Koh-Lanta normal, c'est a dire on se vouvoie... mais comme pour les candidats. Dans la vraie vie, je les tutoie. Et j'ai plus souvent Coumba de Koh-Lanta 5 au téléphone dans la vraie vie que n'importe lequel de ces sportifs, parce que c'est quelqu'un avec qui j'ai gardé des liens, elle me demande des conseils de temps en temps... L'inquiétude était bcp plus forte pour Le Retour des Héros car c'était la première fois que je me retrouvais avec des gens que je connaissais. j'étais beaucoup plus stressé l'année dernière. Là, je n'avais pas de soucis.

Combien de sportifs ont été contactés au départ ?
On a fait une liste d'une trentaine, quarantaine de noms. Il y a eu un casting comme les anonymes, et on ne leur a pas dit tout de suite "on te prend, on te prend pas".

Il y a eu des exigences particulières de la part des sportifs ?
Aucune exigence. Le mec qui te dit "moi je veux bien le faire, mais il me faut un lit de camp", on lui dit dit "OK ciao". Un type qu'on aurait aimé avoir mais ça n'était pas possible pour question d'emploi du temps, et qui m'a dit "je veux vraiment le faire, j'espère que ce sera dur", c'est Diagana. Mais on n'aurait de toute façon pas pu l'avoir puisqu'il est salarié de France 2.

<< Les sportifs qui participent au programme ne sont pas riches >>



Quel est le plus grand handicap des sportifs par rapport aux autres?
Au départ pour moi c'était leur capacité à gérer les souffrances qui vont avec le jeu. Mais ils n'ont pas tous l'habitude, quand ils partent en vacances d'être dans un 5 étoiles ou de voyager en première. Il faut faire la différence entre un Leboeuf, qui a gagné beaucoup d'argent, et les autres. Ce sont des gens qui, aujourd'hui, ne sont pas riches. Ils sont là dans une compet', d'habitude ils sont coachés, là ils sont tout seuls. Puis à part Franck, ce sont tous des sportifs individuel, et là il faut être en équipe.

La plus mauvaise publicité pour Koh-Lanta ne serait-elle pas que Franck Leboeuf gagne ? Dans le sens où s'il gagne les 100..000 euros, les gens ne comprendraient pas forcément...

À lire aussi
Sébastien Thoen : &quot;&#039;Touche pas à mon poste&#039; est une caméra cachée sur pattes&quot;
Interview
Sébastien Thoen : "'Touche pas à mon poste' est une caméra cachée sur pattes"
Sébastien Thoen : &quot;Vincent Bolloré est comme nous, il n&#039;en a rien à foutre&quot;
Interview
Sébastien Thoen : "Vincent Bolloré est comme nous, il n'en a rien à foutre"
Jérome Fouqueray (W9) : &quot;Plus de 50% de l&#039;audience de nos émissions de télé-réalité est réalisé sur le digital&quot;
Interview
Jérome Fouqueray (W9) : "Plus de 50% de l'audience de nos émissions de...
Anisha, gagnante de la &quot;Star Academy&quot; : &quot;Cette victoire est une revanche sur la vie&quot;
Interview
Anisha, gagnante de la "Star Academy" : "Cette victoire est une revanche sur la vie"


(Silence) Oui, peut-être... Je ne me suis pas posé cette question. Je ne le connais pas très bien, mais il est malin, il sait ce que c'est que la com', peut-être mieux que les autres et j'imagine mal Leboeuf partir avec les 100..000 euros dans la poche.

Vous dites souvent qu'une des forces du programme c'est que le téléspectateur peut s'identifier. Est-ce que ce n'est pas un risque là justement, de le mettre face à des personnalités ?
C'était un risque et c'est pour ça que je ne voudrais surtout pas pour mettre d'autres people que des sportifs. Mais ça, il y a deux facteurs en télé : l'identification avec les anonymes et la curiosité avec les stars ou pseudo-stars. Et là, ça va durer un épisode. Dès le deuxième épisode, il n'y a plus de curiosité. Il y a plein de gens qui ne connaissent pas le sport, qui ne suivent pas et donc qui ne connaissent pas ces gens-là. Si vous les mettez devant la télé et vous leur demandez qui est sportif et qui ne l'est pas, ils ne savent pas. Je pense que Christophe le ch'ti, vu qu'il est baraqué, ils diront c'est un ancien sportif ou un sportif. C'était une crainte au départ mais vu comme ça s'est passé... les mecs ils se dépouillent, puis quand t'as rien à bouffer... il n'y a plus de curiosité, la curiosité c'est quelques minutes.

<< On a choisi les anciens en fonction des sportifs >>



Et comment avez-vous choisi les anciens, au final ?
C'est compliqué. Mais on a choisi les anciens en fonction du casting des sportifs. Ceux qu'on a pris parmi les anciens, c'est ceux qu'on voulait. Si on avait pu avoir Jacques Laffitte par exemple chez les sportifs, on aurait mis quelqu'un du même âge chez les anciens. Mais c'est très compliqué de faire des équipes vraiment équilibrées. La force de Koh-Lanta ce n'est pas la force physique.

Parmi ceux que vous avez contactés, certains ont refusé ?
Je ne crois pas, non. A part Raphaël. On voulait vraiment avoir Grégoire, et ça a été compliqué de l'avoir parce qu'il était vraiment busy busy, il montait sa boite. On aurait déjà voulu l'avoir pour Le Retour des Héros, mais à ce moment-là, je ne sais pas si vous vous souvenez, mais il faisait le tour du monde.

Vous avez une édition préférée de Koh Lanta ?
Ce Koh-Lanta est basé sur le fair-play, la performance, et les rapports humains, et rien que pour ça, surtout après le Koh-Lanta qu'on a vecu l'été dernier, ça reste pour moi, sans faire de classement, une très très belle édition de Koh-Lanta. L'année dernière il y a eu une erreur de ma part, c'est-à-dire le jour où Rodolphe perd l'épreuve avec les anneaux parce que Patrick et Isabelle font acte d'anti-jeu. Là, clairement, on est collé au truc, dans les conditions du direct... On est tous responsables de ce manque de fair-play qui aurait dû m'inciter à ne pas donner l'immunité à Patrick. Il n'y a pas d'acte d'anti jeu caractérisé dans cette édition.

<< Présenter Koh-Lanta, c'est un luxe ! >>



Koh-Lanta, c'est le programme le plus populaire de TF1. C'est un luxe pour vous en tant qu'animateur ?
Oui, bien sûr, ça fait 10 ans que je fais ça et que je me régale à le faire. Ca fait 10 ans qu'on a la pression de garder ces audiences-là, mais avec la confiance d'une chaîne, d'une équipe de prod et puis la fierté d'avoir fait ça depuis 10 ans sans problème majeur, sans grosse galère. Quand il y a galère on est suffisamment armés pour les effacer, comme pour le typhon aux Philippines il y a deux ans.

Vous en tournez deux par an. Et même si on n'imagine pas TF1 en diffuser plus de deux éditions, vous, en tant qu'animateur, vous pourriez en tourner plus ?
Non, deux c'est suffisant, trois ce serait trop. Mais c'est vrai que je pars avec ma femme et mes enfants dans des endroits merveilleux.

Et lors des réunions de rédaction, vous voyez les images des candidats qui, eux, dorment par terre et mangent des noix de coco. Ca doit vous faire apprécier encore plus les vacances à l'hôtel en famille, non ?
Non pas du tout, vous vous trompez totalement sur mon état d'esprit. En fait, je me réveille tous les jours en me disant "putain, ils ont de la chance". Et vous croyez que les gens sont suffisamment maso pour qu'il y en ait 30..000 chaque année pour participer, si ce n'était pas une expérience extraordinaire ? Je suis tellement respectueux et impressionné par ce qu'ils vivent. Et jamais je ne les plains. Je les envie toujours.

<< Un Koh-Lanta des animateurs ? Je n'en vois pas vraiment l'intérêt ! >>



C'est vous qui avez eu l'idée de cette édition avec des sportifs. Quelle impression générale avez-vous de cette édition ?
Je suis un fervent défenseur du Koh-Lanta anonyme donc je pense que c'est la seule population de gens connus qui est capable, et qui est en conformité avec un programme comme ça.

Donc il n'y aura pas de people ?
Ce n'est pas moi qui décide, mais du fond du coeur je ne le souhaite pas. Je ferai tout pour que ça n'existe pas.

Et un Koh Lanta avec des animateurs ?
Oui mais ça voudrait dire que j'y participe et donc un autre animateur qui piquerait ma place donc non (Rires). Non, mais c'est comme les people, je ne vois pas vraiment l'intérêt.

Et un Koh Lanta dans un pays froid ?
Tu préfères voir des nanas en maillot de bain sur la plage ou en doudoune avec des chapka et des gants ? (Rires) En se marrant on y réfléchit de temps en temps mais non... On préfère le chaud, donc non.

Les candidats parlent de l'aventure comme le truc de leur vie, c'est un peu le truc de votre vie aussi non ?
J'ai un peu plus de distance mais c'est le truc de ma vie professionnelle, ça oui.

l'info en continu
&quot;Une caricature du Juif dans les années 40&quot; : Jean-Pierre Elkabbach accuse &quot;Les Guignols&quot; d&#039;antisémitisme sur i24News
TV
"Une caricature du Juif dans les années 40" : Jean-Pierre Elkabbach accuse "Les...
Coupe du monde 2022 au Qatar : Le calendrier complet des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Coupe du monde 2022 au Qatar : Le calendrier complet des retransmissions chaîne...
&quot;Week-End Family&quot;, &quot;Encanto&quot;, &quot;Star Wars 9&quot; : Quelles sorties sur Disney+ en décembre 2022 ?
SVOD
"Week-End Family", "Encanto", "Star Wars 9" : Quelles sorties sur Disney+ en...
Netflix : Ce film avec Leonardo DiCaprio qui a divisé la presse va quitter la plateforme
SVOD
Netflix : Ce film avec Leonardo DiCaprio qui a divisé la presse va quitter la...
Sébastien Thoen : &quot;&#039;Touche pas à mon poste&#039; est une caméra cachée sur pattes&quot;
Interview
Sébastien Thoen : "'Touche pas à mon poste' est une caméra cachée sur pattes"
&quot;On n&#039;avait pas le droit de le voir&quot; : Laury Thilleman révèle les coulisses de la venue de Michel Polnareff sur France 2
TV
"On n'avait pas le droit de le voir" : Laury Thilleman révèle les coulisses de la...