L'année médias 2017 vue par... Jérôme de Verdière

Partager l'article
Vous lisez:
L'année médias 2017 vue par... Jérôme de Verdière
L'année médias vue par Jérôme de Verdière
L'année médias vue par Jérôme de Verdière © Abaca
Pour la cinquième saison, puremedias.com vous propose "L'année médias vue par...", votre série de fin d'année.

Que retenir de cette année médiatique ? Pour la cinquième saison, puremedias.com propose sa série d'interviews des personnalités du PAF, qui vous livrent leurs coups de coeur et coups de gueule. Au tour de Jérôme de Verdière, animateur de "La Revue de Presse", deux fois par mois sur Paris Première.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"

La personnalité médiatique de l'année ?
Alain Finkielkraut. Je l'adore. Il amène de l'intelligence partout où il passe. Et, contrairement à ce qu'on pourrait croire, de la nuance. C'est ce qui emmerde la doxa de la bien-pensance, les apôtres du prêt à penser et leurs idiots utiles (ou idiote utile dernièrement). On lui reproche ses emportements ? On devrait le remercier d'être aussi vivant. Un peu comme Gérard Depardieu, dans un autre registre.

La personnalité politique de l'année ?
Emmanuel Macron. Il a réussi à tout changer sans rien changer. C'est le David Copperfield de la politique. Chapeau l'artiste ! Il y a aussi un peu d'Arturo Brachetti en lui. Les trois premiers mois, il nous a fait du Mitterrand dans le costume de Jupiter. Depuis trois mois, il se prend pour Sarkozy à s'agiter et invectiver dans tous les sens. Faut qu'il fasse attention, s'il continue comme ça, il va finir sous des trombes d'eau comme Hollande.

Le coup médias de l'année ?
Un vrai coup, tant qu'à faire. La gifle de JoeyStarr à Gilles Verdez... Ah non, zut, c'était l'an dernier. Bon, bah il lui reste encore quelques jours pour remédier à ça !

Le mensonge médiatique de l'année ?
L'écriture inclusive. Un truc monté de toutes pièces par une agence de communication qui en vit. Faut-il détester la langue pour essayer de l'abîmer à ce point. Et tout le monde ou presque est tombé dans le panneau. Alors que les Français – au pire – s'en foutent et – au mieux – sont attachés à leur langue. Une langue qui ne se décrète pas.

L'émission TV de l'année ?
"Un jour, un destin". J'adore cette émission.

L'émission radio de l'année ?
En toute objectivité (bien sûr), le quart d'heure de Laurent Gerra sur RTL. Le plus grand défouloir de France. Laurent est un génie qui ne se conforme à aucune règle, un sale gosse qui ose tout avec pour seule objectif d'en rire. Et l'air de rien, ça raconte des choses. Les Français se reconnaissent là-dedans : un esprit frondeur qui ne se prend pas au sérieux. Les chiffres en témoignent. Il n'a jamais fait autant d'audience qu'en ce moment.

Le dérapage médias de l'année ?
J'en ai assez de l'utilisation du terme "dérapage". Chaque jour, il y a un soi-disant dérapage ! Ce n'est plus un débat public, c'est une patinoire ! Il y a des expressions, comme celle-là qui perdent tout leur sens à force d'être bégayées à l'infini. C'est comme le mot "stigmatiser" ou "faire le jeu de..." (en général du Front National). Et puis il faut arrêter de penser que les Français sont choqués par tout et n'importe quoi. Les Français sont grands. Ils n'ont besoin de personne pour leur dicter leurs colères ou leurs enthousiasmes. En tout cas, certainement pas de ces petits juges médiatiques, professeurs de morale.

Le flop TV/radio de l'année ?
On n'en sait rien puisque par définition, personne ne regarde !

Le/la journaliste de l'année ?
Yves Calvi. J'ai la chance chaque matin, en accompagnant Laurent Gerra à RTL, de le voir à l'oeuvre aux commandes de sa matinale. Moi qui suis un modeste animateur, je prends une leçon tous les jours. Sa capacité à enrober l'actualité, à la curiosité sincère, à poser les bonnes questions aux bons moments, à amener de la proximité même lorsque tout parait complexe, c'est exceptionnel. Et puis, c'est un bon vivant. Ce qui ne gâche rien. Je l'aime autant quand il traite à l'antenne du conflit entre la Corée du Nord et les Etats-Unis que lorsqu'il nous évoque, hors antenne, sa fondue de la veille au soir !

L'animateur/animatrice de l'année ?
Nikos Aliagas. Ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais rien. Je sais juste qu'il faut toujours répondre "Nikos Aliagas" à cette question. Avant c'était Michel Drucker. Je crois que je suis comme tout le monde : je les aime sans trop savoir pourquoi.

La personnalité médiatique qui marquera 2018 ?
François Hollande. Il va faire un retour triomphal sur le devant de la scène. Et peut-être même ailleurs... Mais non, je plaisante ! Ceci dit, il y a une chance sur un milliard pour que j'ai raison. Et si ça se produisait, je deviendrais grâce à vous le plus grand devin de tous les temps ! Une sorte d'Alain Minc... le succès en plus.

Jérôme de Verdière
Jérôme de Verdière
L'année médias 2016 vue par... Jérôme de Verdière
Sur le même thème
l'info en continu
Résultats financiers : M6 profite du rebond économique estival au troisième trimestre 2020
Business
Résultats financiers : M6 profite du rebond économique estival au troisième...
"La France a un incroyable talent" : Eric Antoine profondément touché par la prestation d'un candidat
TV
"La France a un incroyable talent" : Eric Antoine profondément touché par la...
"Charlie Hebdo" moque le président Erdogan à sa Une, un vice-ministre turc agonit le journal d'insultes
Presse
"Charlie Hebdo" moque le président Erdogan à sa Une, un vice-ministre turc agonit...
"Oh non ! Je vous en supplie ! J'en ai marre !" : Quand Maïwenn refuse de parler du féminisme dans "C à vous"
TV
"Oh non ! Je vous en supplie ! J'en ai marre !" : Quand Maïwenn refuse de parler...
Après avoir appelé à "l'insurrection civique" à l'antenne, Ivan Rioufol quitte subitement le plateau de CNews
TV
Après avoir appelé à "l'insurrection civique" à l'antenne, Ivan Rioufol quitte...
Audiences access 20h : Bouleau en forme, Lapix au top, Barthès en hausse, Hanouna sous le million
Audiences
Audiences access 20h : Bouleau en forme, Lapix au top, Barthès en hausse, Hanouna...
Vidéos Puremedias