L'année médias 2019 vue par... les Garriberts

Partager l'article
Vous lisez:
L'année médias 2019 vue par... les Garriberts
L'année médias vue par les Garriberts
L'année médias vue par les Garriberts © DR
Durant tout le mois de décembre, les personnalités du PAF vont retracer l'année médias écoulée pour puremedias.com.

Que retenir de l'année médiatique écoulée ? Pour la septième année, puremedias.com a proposé à plusieurs personnalités de revenir sur ces douze derniers mois, avec la désormais traditionnelle "Année médias vue par...". Au tour des Garriberts, alias Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts, journalistes médias au sein du site "LesJours.fr".

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

La personnalité médiatique de l'année ?
Éric Zemmour (pas le coiffeur aux quinze salons du sud de la France, hein).

La personnalité politique de l'année ?
Éric Zemmour, parce que c'est un des multiples problèmes que pose sa présence quotidienne sur CNews : il est un homme politique, même s'il n'appartient pas officiellement à un parti. La preuve la plus manifeste en est qu'il a ouvert la so called "Convention de la droite" (extrême, en fait). Ce discours qui a déclenché une enquête du parquet pour "injures publiques en raison de l'origine" et "provocation publique à la discrimination" est exactement celui qu'il décline tous les jours sur CNews. Notons que le directeur de CNews, Serge Nedjar et surtout Vincent Bolloré ont décidé de faire venir Zemmour juste après sa condamnation pour incitation à la haine religieuse, un timing parfait. Et tout ça pour quoi ? Au mieux, la recherche désespérée de l'audience, au pire, une convergence de vue idéologique ; dans tous les cas, une irresponsabilité totale.

Le coup médias de l'année ?
L'intégration d'une palette à émojis directement dans le système éditorial des Jours qui nous a permis de résumer ainsi le discours d'Eric Zemmour à la Convention de la droite : "emoji caca".

Le mensonge médiatique de l'année ?
"L'acte II du quinquennat" ou comment un élément de langage usiné à l'Élysée pour signifier que les gilets jaunes, tout ça, c'est fini, tout le monde rentre chez soi, se retrouve repris allègrement par tous les médias, sans la moindre distance journalistique. Bon et sinon, le complot ourdi par TF1 pour que Miss Normandie ne soit pas sacrée Miss France, tss.

L'émission TV de l'année ?
"Mask Singer" (TF1). Nos mâchoires se sont décrochées quand on a vu chanter un cupcake et ne se sont pas refermées depuis.

L'émission radio de l'année ?
C'est pas plutôt un podcast ? Par exemple, celui de France Inter sur les attentats du 13 novembre par Sara Ghibaudo.

La série de l'année ?
"Beyond the North Pole", une série documentaire de Netflix sur l'incroyable équipée polaire d'une bande de platistes qui veulent prouver que la terre n'est pas ronde (c'est avec Zapp Ho et Ben Pure qui jouaient déjà dans le reboot de "Sharknado vs Megalodon").

Le dérapage médias de l'année ?
"L'année médias 2019 vue par... Pierre Ménès" et le lustrage de ses patrons Maxime Saada et Vincent Bolloré qui nous a fait pleurer de rire, presque autant que son "mensonge médiatique de l'année" consacré à Xavier Dupont de Ligonnès où il fait la leçon aux médias. De la part du mec qui, sur CNews (tiens donc) a parlé de "racisme anti-blanc" dans le foot, c'est quand même rigolo, non ? Et puis, si on peut filer un coup de main à PureMédias en déclenchant une grande baston entre auteurs de "L'année médias"...

Le flop TV/radio de l'année ?
La musique de télé-achat dans "Tonight Bruce Infos" sur BFMTV (ex-aequo avec le titre de l'émission).

Le/la journaliste de l'année ?
La journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia. Malheureusement depuis 2017, elle est toujours aussi morte, assassinée après avoir participé à l'enquête internationale des "Panama Papers" où elle avait révélé que plusieurs proches du Premier ministre de Malte étaient impliqués. L'affaire a rebondi de manière spectaculaire cette année avec l'annonce de la démission du Premier ministre dont lesdits proches sont suspectés d'avoir commandité l'assassinat. Pour mémoire, Malte fait partie de l'Union européenne.

L'animateur/animatrice de l'année ?
Marina Foïs (on est obligé de la placer sinon elle n'est pas contente).

La personnalité médiatique qui marquera 2020 ?
Notre Vinvin, bien sûr. Vincent Bolloré, héros de "L'empire" la série que nous lui consacrons sur "Les Jours". L'année sera cruciale pour Canal+, avec d'abord le départ de quelque 500 personnes dans les mois à venir, et ensuite avec une inconnue : Canal+ sera-t-elle candidate au renouvellement de sa fréquence TNT ? Ça ne concerne que quelques centaines de milliers d'abonnés, mais les implications sont énormes, tant pour le financement du cinéma français que pour une possible vente de Canal+ ou la venue d'un actionnaire hors communauté européenne suivez nos regards jusqu'au Qatar (oui, ça fait loin). Déjà 2020, ça fait vingt-vingt donc c'est l'année de Vinvin, logique.

l'info en continu
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour sur le coronavirus
Radio
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour...
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future mini-série de Harlan Coben pour Netflix
Séries
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future...
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
TV
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Radio
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
TV
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Radio
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Vidéos Puremedias