L'Iran boycotte les festivals de cinéma européens

Partager l'article
Vous lisez:
L'Iran boycotte les festivals de cinéma européens
Par Mélanie Rostagnat Rédactrice
Afin de protester contre les sanctions financières et pétrolières prises par l'Union Européenne, les autorités iraniennes envisagent de boycotter les festivals de cinéma européens, dont la Mostra de Venise.

Face aux sanctions financières et pétrolières qui ont été prises par l'Union Européenne à l'égard de l'Iran afin de forcer le pays à renoncer à son programme nucléaire, les autorités iraniennes ont décidé de contre-attaquer sur le terrain de la culture. Alors que de nombreux cinéastes iraniens, considérés comme des opposants hostiles au régime de Mahmoud Ahmadinejad, sont victimes d'une profonde répression sur le territoire national, l'Iran a décidé d'élargir sa censure en Europe.

À lire aussi
Marine Le Pen recrute un ex-journaliste politique d'Europe 1 pour assurer ses relations avec la presse
Politique
Marine Le Pen recrute un ex-journaliste politique d'Europe 1 pour assurer ses...
Jordan Bardella, Adrien Quatennens, Aurore Bergé... Quels sont les politiques les plus invités dans les médias ?
Politique
Jordan Bardella, Adrien Quatennens, Aurore Bergé... Quels sont les politiques les...
CNews : Un ex-journaliste politique rallie Emmanuel Macron
Politique
CNews : Un ex-journaliste politique rallie Emmanuel Macron
"Je suis censurée pour avoir dit des vérités interdites" : Ségolène Royal ne digère pas son éviction de BFMTV
Politique
"Je suis censurée pour avoir dit des vérités interdites" : Ségolène Royal ne...

Le ministre délégué en charge du cinéma au Ministère de la Culture iranien Alireza Sajadpour a ainsi laissé entendre que l'Iran pourrait décider de boycotter le festival international du film de Venise, qui se tiendra du 29 août au 8 septembre prochain. "En tenant compte du fait que l'Union européenne a imposé les plus fortes sanctions inhumaines et illégales contre l'Iran, nous pensons naturellement boycotter le festival de Venise", a ainsi déclaré le ministre dans les pages du quotidien Tehran Times.

"Nous examinons la situation actuellement pour ne pas autoriser la présence de films iraniens dans leurs festivals (en Europe) en raison des sanctions des Européens contre le peuple iranien", a-t-il ajouté. Deux films pourraient être impactés par ce boycott : "La maison paternelle" du réalisateur Kianoush Ayari, nommé dans la catégorie "Horizon" (hors compétition), et "At Any Price" du réalisateur américain d'origine iranienne Ramin Bahrani en compétition pour le Lion d'Or.

En 2011, alors qu'il était emprisonné en Iran, le cinéaste Jafar Panahi était parvenu à transmettre aux organisateurs du Festival de Cannes son dernier projet baptisé "Ce n'est pas un film" qui avait été présenté hors compétition, avant d'être diffusé lors de nombreux autres festivals.

l'info en continu
"C à vous" : Elsa Zylberstein fond en larmes en évoquant son père
TV
"C à vous" : Elsa Zylberstein fond en larmes en évoquant son père
Cyril Hanouna s'emporte contre Anne Hidalgo sur C8, David Assouline lui demande de s'excuser et en appelle à l'Arcom
TV
Cyril Hanouna s'emporte contre Anne Hidalgo sur C8, David Assouline lui demande de...
Le site "Reflets" interdit par la justice de publier des articles sur Altice à partir de données piratées
Justice
Le site "Reflets" interdit par la justice de publier des articles sur Altice à...
Polémique "Slam" : France 3 fait son mea culpa après la réponse déplacée d'un candidat
TV
Polémique "Slam" : France 3 fait son mea culpa après la réponse déplacée d'un...
Audiences access 20h : Gilles Bouleau et Anne-Sophie Lapix au coude-à-coude
Audiences
Audiences access 20h : Gilles Bouleau et Anne-Sophie Lapix au coude-à-coude
Audiences access 19h : "Clique" avec Mouloud Achour déserté sur Canal+
Audiences
Audiences access 19h : "Clique" avec Mouloud Achour déserté sur Canal+