La rédaction de franceinfo.fr a déposé un préavis de grève pour le 30 novembre

Partager l'article
Vous lisez:
La rédaction de franceinfo.fr a déposé un préavis de grève pour le 30 novembre
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Un préavis de grève a été déposé le 30 novembre à franceinfo.fr. © Abaca
Il s'agit du jour du débat entre les candidats à l'investiture LR diffusé sur France 2 et France Inter.

La rédaction numérique de franceinfo:, franceinfo.fr, a déposé, hier, un préavis de grève pour le 30 novembre afin de "dénoncer un manque de moyens humains" au regard de la charge de travail accrue qui lui incombe depuis plusieurs mois. Un "cri d'alarme adressé à la direction", expliquent les signataires dans une déclaration écrite, consultée par puremedias.com et qui accompagne le préavis signé par le SNJ et le SNJ-CGT de France Télévisions, "mais aussi aux citoyens et aux responsables politiques qui décident des moyens alloués à l'audiovisuel public".

À lire aussi
Youtube : Mister V réussit sa reconversion dans la pizza
Internet
Youtube : Mister V réussit sa reconversion dans la pizza
Twitter : Elon Musk fait marche arrière et veut à nouveau racheter le réseau social
Internet
Twitter : Elon Musk fait marche arrière et veut à nouveau racheter le réseau...
Twitch modifie ses règles de partage de revenus, le streameur ZeratoR agacé
Internet
Twitch modifie ses règles de partage de revenus, le streameur ZeratoR agacé
"Je ne regrette pas !" : Le streameur Antoine Daniel revient sur ses insultes envers Emmanuel Macron lors du ZEvent 2022
Internet
"Je ne regrette pas !" : Le streameur Antoine Daniel revient sur ses insultes...

Deux postes menacés

À travers cette mobilisation, "une première depuis 2017", la rédaction numérique "alerte sur la menace qui pèse sur (ses) effectifs, écrit-elle. Pour la première fois en dix ans d'existence de cette rédaction généraliste, la direction de l'information envisage la suppression d'un poste de journaliste vidéo (le seul au sein de la rédaction !) et laisse planer le doute sur le remplacement d'une collègue partant à la retraite en janvier".

Joint par puremedias.com, un membre de la rédaction précise que le poste de journaliste vidéo en question "serait sorti des effectifs de franceinfo.fr". Il se substituerait, plus exactement, à un poste plus large d'encadrant réseaux sociaux. Quant au poste dont l'avenir pourrait être menacé, il est actuellement occupé par une salariée du pôle économie-société.

À ce sujet, "une délégation a rencontré Delphine Ernotte (présidente de France Télévisions, ndlr) le 23 novembre, mais n'a obtenu aucun engagement ferme dans le sens d'un renforcement, ou même d'un maintien, des effectifs", est-il indiqué dans le préavis, alors que la rédaction (30 rédacteurs à plein temps, dont 5 en CDD) fonctionne "à flux tendu" et supporte "ces derniers mois" de nouvelles tâches à la fois dans le cadre du rapprochement du site avec les antennes télé et radio mais aussi de la campagne présidentielle.

Participation accrue aux antennes télé et radio de franceinfo:

C'est ainsi, par exemple, que le journaliste chargé de "Vrai ou fake", la plateforme de fact-checking de l'ensemble de l'audiovisuel public, doit depuis la rentrée également animer une chronique dans "Les informés", nous explique un membre de la rédaction. L'arrivée dans la grille de "20h22" sur France 2 a par ailleurs entraîné la multiplication de dispositifs spéciaux sur franceinfo.fr. Des tâches supplémentaires, donc, à intégrer à une journée déjà bien remplie. "Horaires décalés, pénibilité des semaines sur le 'chaud', volume des relectures, journées interminables, travail sur les temps de repos nuisent à l'équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, décrivent les journalistes de la rédaction. Les amplitudes de travail des forfaits-jours dépassent très souvent la durée moyenne de 44 heures hebdomadaires fixée par l'accord collectif."

La rédaction réclame ainsi "un renforcement des effectifs à franceinfo.fr", avec le recrutement immédiat en CDI de quatre salariés : deux rédacteurs-journalistes spécialisés (pôle international et pôle police-justice), un secrétaire de rédaction et un rédacteur en chef adjoint. Mais aussi "le maintien du poste de rédacteur vidéo à franceinfo.fr et l'intégration en CDI du journaliste présent sur ce poste en CDD depuis 22 mois, le remplacement de la journaliste quittant franceinfo.fr dans le cadre de la RCC (rupture conventionnelle collective, ndlr), dès son absence du planning en janvier 2022".

Ils exigent aussi "l'intégration des activités de community management et de motion design au sein de la rédaction de franceinfo.fr" ainsi que "le maintien des ETP (équivalent temps plein, ndlr) à franceinfo Afrique et franceinfo Culture". "Dans cette dernière rédaction, nous demandons également le comblement du 2/5e d'ETP laissé vacant par le temps partiel d'une salariée, ainsi que le remplacement des arrêts maladie." Les services "culture" et "Afrique", rattachés à franceinfo.fr depuis 2019, lui livrent des articles sur ces deux thèmes spécifiques et disposent chacun d'une équipe de huit journalistes.

Vers "une couverture limitée" du débat entre Les Républicains ?

Un rendez-vous de la dernière chance est prévu demain, vendredi 26 novembre, avec la direction des ressources humaines et Laurent Guimier, le directeur de l'information de France Télévisions, qui a déjà reçu une délégation les 15 et 26 octobre. Si les revendications des signataires de ce préavis ne sont pas satisfaites, une grève de 24 heures devrait donc débuter au sein de la rédaction de franceinfo.fr le mardi 30 novembre à 0h01.

Une date qui n'a pas été choisie au hasard : ce jour-là, France 2 et France Inter retransmettront en effet le dernier débat réunissant les candidats à l'investiture chez Les Républicains. "Sa couverture, comme celle de la journée, serait ainsi limitée", pointe un membre de la rédaction. Sur les 47 membres qui composent la rédaction, 42 se sont dit prêts à faire grève, les cinq autres n'ont pas participé au vote.

Contactée par puremedias.com, la direction de France Télévisions nous a fait savoir qu'elle n'avait "pas de commentaires à apporter à ce stade".

franceinfo
franceinfo
Emu, Djamel Mazi fait ses adieux à franceinfo:
Patricia Loison cède les fins de soirée de franceinfo: à Alexandra Uzan à la rentrée
"Pardon..." : La journaliste Elodie Largenton surprise en pleine retouche maquillage sur franceinfo
franceinfo: : La rédaction numérique des sports a déposé un préavis de grève pour le 19 mars
Voir toute l'actualité sur franceinfo
l'info en continu
Jacques Legros : "Jean-Pierre Elkabbach a été ma plus grande déception professionnelle"
Interview
Jacques Legros : "Jean-Pierre Elkabbach a été ma plus grande déception...
Youtube : Mister V réussit sa reconversion dans la pizza
Internet
Youtube : Mister V réussit sa reconversion dans la pizza
Netflix : Ce formidable film qui a marqué toute une génération va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Netflix : Ce formidable film qui a marqué toute une génération va bientôt quitter...
"Addict" : Cécile Bois et Medi Sadoun héros d'une mini-série à compter du jeudi 27 octobre sur TF1
Programme TV
"Addict" : Cécile Bois et Medi Sadoun héros d'une mini-série à compter du jeudi 27...
Twitter : Elon Musk fait marche arrière et veut à nouveau racheter le réseau social
Internet
Twitter : Elon Musk fait marche arrière et veut à nouveau racheter le réseau...
M6 : Le doc sur les trans de Karine Le Marchand dans le viseur d'une association de journalistes
TV
M6 : Le doc sur les trans de Karine Le Marchand dans le viseur d'une association...