Le système de reconnaissance des visages de Facebook inquiète la Norvège

Partager l'article
Vous lisez:
Le système de reconnaissance des visages de Facebook inquiète la Norvège
FB
FB © FB
L'autorité norvégienne de protection des données personnelles voit d'un mauvais oeil le système de reconnaissance des visages du réseau social, accusé de s'en servir à des fins publicitaires.

Il ne se passe pas une semaine sans qu'une nouvelle critique sur la confidentialité des informations données par les utilisateurs de Facebook ne fasse irruption. Récemment, le réseau social créé par Mark Zuckerberg était accusé d'utiliser un logiciel permettant d'espionner les conversations privées de ses membres. Facebook s'est alors défendu en expliquant qu'il n'y avait aucune manoeuvre humaine et que cet outil ne servait pas d'espion.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
TV
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex

Cette fois, c'est l'une des nouveautés qui est attaquée : la biométrie. Depuis quelques mois, Facebook propose lors de l'ajout d'une photo de tagger une personne selon les précédents clichés publiés. Cette technologie de reconnaissance des visages inquiète cependant l'autorité norvégienne de protection des données personnelles. Comme l'explique Bloomberg, si l'utilisateur choisit de désactiver cette fonctionnalité, rien n'empêche Facebook de continuer à l'utiliser à des fins publicitaires.

En effet, on peut imaginer que la reconnaissance faciale peut permettre à Facebook de proposer des publicités très ciblées en reliant cette information avec d'autres données contenues dans les bases de données de Facebook, des données parfois renseignées par les utilisateurs eux-mêmes. Les autorités norvégiennes ont ainsi demandé au réseau social de dévoiler plus précisément l'étendue des données conservées dans ses serveurs. Ce n'est pas la première fois que ce système est attaqué : en France, la CNIL avait déjà pointé du doigt la biométrie par Facebook.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Radio Notes 2019 : Votez pour vos voix féminines et masculines préférées !
Radio
Radio Notes 2019 : Votez pour vos voix féminines et masculines préférées !
Premières séances : "Une vie cachée" démarre bien, "Les Envoûtés" déçoit
Cinéma
Premières séances : "Une vie cachée" démarre bien, "Les Envoûtés" déçoit
Greta Thunberg désignée "personnalité de l'année" par le "Time"
Presse
Greta Thunberg désignée "personnalité de l'année" par le "Time"
L'année médias 2019 vue par... Salhia Brakhlia
Interview
L'année médias 2019 vue par... Salhia Brakhlia
CNews : Un syndicaliste quitte le plateau après un échange musclé dans "Punchline"
TV
CNews : Un syndicaliste quitte le plateau après un échange musclé dans "Punchline"
Réforme des retraites : Edouard Philippe ce soir sur TF1, Laurent Berger sur France 2
Politique
Réforme des retraites : Edouard Philippe ce soir sur TF1, Laurent Berger sur...
Vidéos Puremedias