Manifestation devant le domicile de Marlène Schiappa : La secrétaire d'Etat règle ses comptes avec les journalistes

Partager l'article
Vous lisez:
Manifestation devant le domicile de Marlène Schiappa : La secrétaire d'Etat règle ses comptes avec les journalistes
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Marlène Schiappa
Marlène Schiappa © Abaca
Marlène Schiappa affirme avoir été menacée de mort devant son domicile le week-end dernier par des Gilets jaunes.

Marlène Schiappa en a-t-elle trop dit ou trop fait ? Dans la nuit du vendredi 24 mai, le domicile du Mans de la secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité entre les femmes et les hommes a été la cible de manifestants se réclamant des Gilets jaunes. Marlène Schiappa s'en était émue dès le lundi suivant, à la fois sur son compte Facebook et sur le plateau des "Grandes Gueules" sur RMC, où elle a évoqué une "quarantaine de gilets jaunes en furie, sous nos fenêtres, en train de jeter des pétards sur la maison, de crier des insultes, des menaces de mort, des slogans, de taper sur les portes et fenêtres". Son mari, ses enfants, une amie de leur fille et elle-même dormaient sur place au moment des faits.

À lire aussi
"Marc-Olivier Fogiel entache la crédibilité de la rédaction" : Les syndicats de BFMTV fustigent son "clair soutien" à Nicolas Sarkozy après une enquête de "Mediapart"
Politique
"Marc-Olivier Fogiel entache la crédibilité de la rédaction" : Les syndicats de...
"Ne stressez pas..." : Cyril Hanouna réagit aux résultats des élections législatives
Politique
"Ne stressez pas..." : Cyril Hanouna réagit aux résultats des élections...
"J'ai toujours été quelqu'un d'hyper transparent" : Critiquée pour avoir relayé un texto de Rachida Dati face à Marine Tondelier sur BFMTV, Apolline de Malherbe se défend
Politique
"J'ai toujours été quelqu'un d'hyper transparent" : Critiquée pour avoir relayé un...
"Étonnement et inquiétude" : Au "Figaro", la colère gronde après un nouvel édito jugé pro-RN d'Alexis Brézet, directeur des rédactions
Politique
"Étonnement et inquiétude" : Au "Figaro", la colère gronde après un nouvel édito...

Une version remise en cause par les médias

Une version qui a été remise en cause par certains médias, comme "Le Monde", qui a interrogé des manifestants présents sur place ou "Libération", qui, via sa rubrique "Check News" a analysé le live Facebook produit ce fameux soir. Le quotidien de gauche a notamment établi que la présence des Gilets jaunes devant le domicile de Marlène Schiappa n'a duré que trois minutes et que si la jeune femme a été ouvertement insultée, aucune menace de mort n'a été entendue.

De son côté, le fondateur de "Mediapart", Edwy Plenel, relayant l'article du "Monde" sur le sujet, a affiché son scepticisme sur les faits décrits par Marlène Schiappa. "Décidément ce pouvoir a un problème avec la vérité. Comme le démontrent les 'Décodeurs' du 'Monde', la ministre Marlène Schiappa a multiplié les fake news sur la manifestation de 'Gilets jaunes' passée devant son domicile", a-t-il tweeté.

La secrétaire d'Etat, furieuse de constater que sa parole a pu être remise en cause par des médias, s'est fendue d'un long message de mise au point le jour de l'Ascension. "À quel moment notre société a renversé son système de valeurs au point de considérer que les victimes sont les coupables et les agresseurs des victimes ?", s'est-elle insurgé.

"Des journalistes de presse soi-disant de gauche et soi-disant humanistes"

Marlène Schiappa s'en est pris ensuite à plusieurs reprises aux méthodes de travail des journalistes : "À quel moment des journalistes de presse soi-disant de gauche et soi-disant humanistes décident de présenter par ailleurs comme simple 'témoins' des gens qui en fait participent à l'action sifflets et insultes en bouche ? À quel moment le rectificatif de la Préfecture elle-même n'est pas relayé ?". Consciente que ses mots risquent de braquer une partie des journalistes, la mère de famille assume. "Je me fiche de me fâcher avec qui que ce soit dès lors qu'il s'agit de défendre ou protéger mes enfants. Je prendrai trois ans d'articles à charge ? Soit ! J'aurais défendu mes enfants", a-t-elle asséné.

La membre du gouvernement a ciblé ensuite nommément le patron de "Mediapart". "À quel moment Edwy Plenel estime pertinent de m'attaquer, de me traiter de menteuse (précisément de 'fake news avec un problème avec la vérité') sans rien condamner de l'action en question ? À quel moment s'intéresse-t-il au cyberharcèlement en meute contre moi et ma famille qu'il sait pertinemment déclencher avec ce tweet mensonger ?", se demande-t-elle. Et d'ajouter, quelques lignes plus tard : "Tremble Edwy Plenel, tremblez gilets jaunes avinés avec vos pétards et vos injures face au 'pouvoir' de fillettes entre 6 et 12 ans endormies avec leurs peluches sous un poster de dessin animé ! Courage en carton".

Des "minimisations permanentes"

La fin du message de la secrétaire d'Etat a été dédiée "aux femmes et aux hommes qui vivent ces agressions et ces minimisations permanentes, mais ne bénéficient pas comme moi d'accès à la parole publique pour le dénoncer", souligne-t-elle, tout en affirmant son souhait de ne plus commenter cet incident. Marlène Schiappa a porté plainte cette semaine contre les manifestants pour menaces de mort et une enquête a été diligentée par le procureur de la République du Mans.

Marlène Schiappa
Marlène Schiappa
"C'est chiant comme la pluie" : Marlène Schiappa tacle les débats télévisés avec la présence de tous les candidats
"Alex Vizorek n'est pas un exemple d'élégance avec les femmes" : Marlène Schiappa flingue l'humoriste de RTL
"TPMP" : Cyril Hanouna recrute l'ex-communicant de Marlène Schiappa
Marlène Schiappa dans "Playboy" : 100.000 exemplaires écoulés en seulement trois heures
Voir toute l'actualité sur Marlène Schiappa
l'info en continu
Face aux Jeux olympiques sur France Télévisions, TF1 va diffuser 27 heures de "Camping paradis" en 5 jours
TV
Face aux Jeux olympiques sur France Télévisions, TF1 va diffuser 27 heures de...
"Il est temps pour moi de quitter ce magnifique média" : le journaliste Houssem Loussaïef officialise son départ de RMC
Radio
"Il est temps pour moi de quitter ce magnifique média" : le journaliste Houssem...
"Une nouvelle étape de notre stratégie d'accélération digitale" : TF1+ proposera désormais des contenus de L'Équipe, "Le Figaro" et Deezer
Plateforme
"Une nouvelle étape de notre stratégie d'accélération digitale" : TF1+ proposera...
Euro 2024 : Avant la finale Espagne/Angleterre sur M6, découvrez les audiences complètes de la compétition match par match
Audiences
Euro 2024 : Avant la finale Espagne/Angleterre sur M6, découvrez les audiences...
Shannen Doherty, actrice star de "Beverly Hills" et "Charmed", est morte à l'âge de 53 ans
Personnalités
Shannen Doherty, actrice star de "Beverly Hills" et "Charmed", est morte à l'âge...
Netflix : Ce film aux 11 Oscars qui va vous faire pleurer débarque très prochainement sur la plateforme
SVOD
Netflix : Ce film aux 11 Oscars qui va vous faire pleurer débarque très...