Meeting de Valérie Pécresse : Le parti Les Républicains diffuse (encore) un tube sans autorisation

Partager l'article
Vous lisez:
Meeting de Valérie Pécresse : Le parti Les Républicains diffuse (encore) un tube sans autorisation
Le tube des Républicains.
En 2009, l'UMP avait déjà dû payer 30.000 euros à MGMT pour avoir diffusé sans leur autorisation leur tube "Kids" lors de plusieurs meetings.

Le principal parti de droite va-t-il une nouvelle fois être obligé de verser une importante somme d'argent à un artiste ? C'est bien possible au vu de la séquence diffusée hier soir dans "Le Petit Journal" sur Canal+. Les équipes de Yann Barthès suivaient le meeting du parti Les Républicains (LR) qui s'est tenu dimanche dernier à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne). Ce dernier lançait officiellement la campagne pour les régionales en Ile-de-France de Valérie Pécresse. Entre les différentes interventions des ténors de LR, les spectateurs ont pu entendre à plusieurs reprises l'un des tubes de 2014 signé Lilly Wood & The Prick : "Prayer in C".

À lire aussi
"Télématin" : Charlotte Bouteloup quitte à son tour l'émission de Laurent Bignolas sur France 2
TV
"Télématin" : Charlotte Bouteloup quitte à son tour l'émission de Laurent Bignolas...
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Grégoire Hussenot, youtubeur et animateur sur France 5, est mort
Internet
Grégoire Hussenot, youtubeur et animateur sur France 5, est mort

Problème, le parti n'a visiblement pas demandé l'accord préalable des ayants droit avant de diffuser le morceau. Cette démarche est pourtant obligatoire selon Isabelle Wekstein, l'avocate du producteur de Lilly Wood & The Prick. Interrogée par "Le Petit Journal", elle a ainsi expliqué que ni elle ni le producteur du duo n'avaient été informés au préalable de la diffusion de ce morceau au meeting de Valérie Pécresse. "En vertu du code de la propriété intellectuelle, il faut demander un accord de la part de tous les ayants droit. Le producteur fait partie de ceux dont il faut obtenir une autorisation écrite et préalable. S'il n'y a pas eu d'autorisation sollicitée, c'est une utilisation qui est contrefaisante à mon avis", a-t-elle expliqué.

Un précédent contentieux avec MGMT

Et Isabelle Wekstein sait de quoi elle parle. C'est en effet elle qui avait contraint l'UMP à verser en 2009 30.000 euros au groupe de musique américain MGMT pour avoir utilisé lors de plusieurs meetings et sans leur autorisation leur titre phare, "Kids". Alors que la situation financière de LR reste fragile, par sûr qu'une telle conclusion à cette affaire serait de nature à plaire aux militants du parti.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Stéphane Bern va jouer un militaire pour France 3
TV
Stéphane Bern va jouer un militaire pour France 3
L'année médias 2019 vue par... Marie-Aline Meliyi
Interview
L'année médias 2019 vue par... Marie-Aline Meliyi
Marquinhos papa : Le PSG s'insurge contre des "propos immatures et blessants" dans "L'Equipe du soir"
Sport
Marquinhos papa : Le PSG s'insurge contre des "propos immatures et blessants" dans...
Téléthon 2019 : Des promesses de dons en hausse sur un an
TV
Téléthon 2019 : Des promesses de dons en hausse sur un an
Audiences samedi : Records de saison pour "50 min inside" et "De quoi j'me mêle", "L'atelier" continue de baisser
TV
Audiences samedi : Records de saison pour "50 min inside" et "De quoi j'me mêle",...
Audiences: "Mongeville" large leader, le concert de Patrick Bruel peu suivi
TV
Audiences: "Mongeville" large leader, le concert de Patrick Bruel peu suivi
Vidéos Puremedias