Michel Cymes (P1) : "Je n'ai jamais dit que le coronavirus était une grippette"

Partager l'article
Vous lisez:
Michel Cymes (P1) : "Je n'ai jamais dit que le coronavirus était une grippette"
Michel Cymes © Dailymotion
L'animateur de France Télévisions et RTL a accordé un entretien vidéo à puremedias.com.

Retour d'expérience pour Michel Cymes. Alors que la vie des Français reprend peu à peu après deux mois de confinement strict, le médecin le plus célèbre de France a accepté de revenir pour puremedias.com* sur la crise sanitaire que la France a traversée. Une période durant laquelle l'animateur de France 2 et RTL a été particulièrement attaqué, sur les réseaux sociaux et dans les médias, par des anonymes et des personnalités lui ayant reproché d'avoir minimisé l'épidémie de Covid-19.

À lire aussi
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen" dans "C à vous"
TV
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen"...
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud
TV
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud
Audiences : Laurence Boccolini leader devant "Mask Singer" en forte baisse, "N'oubliez pas les paroles" très haut
TV
Audiences : Laurence Boccolini leader devant "Mask Singer" en forte baisse,...

"J'ai fait avec les informations qu'on me donnait !", fait aujourd'hui valoir Michel Cymes, appelant à se replacer dans le contexte de l'époque. Reconnaissant avoir peut-être été "trop rassurant" du fait du peu d'informations en provenance de Chine ou de l'OMS au début de l'épidémie, l'animateur a en revanche récusé l'emploi du terme de "grippette", qu'on a voulu lui coller à la peau. "Je n'ai jamais dit ça !", a-t-il tenu à souligner, expliquant avoir plutôt parlé sur le plateau de "Quotidien" en mars dernier d'une "grippe plus cognée". Michel Cymes a d'ailleurs raconté avoir appelé Jean-Pierre Foucault et Bruno Masure, deux de ses plus violents détracteurs à l'époque, pour leur demander des explications.

"J'ai appris à dire : 'Je ne sais pas'"

Interrogé sur sa forte présence médiatique au début de l'épidémie, Michel Cymes a estimé a posteriori qu'il aurait sans doute dû se faire plus rare. "Je pensais le faire pour le bien des Français, en donnant de bonnes informations alors que beaucoup de conneries circulaient", a-t-il justifié, expliquant avoir ensuite décidé de se mettre en retrait pour aller aider les personnels soignants à l'hôpital. "J'ai appris à être un peu moins impulsif. J'ai appris à dire : 'Je ne sais pas'", a-t-il souligné en se remémorant cette crise sanitaire. puremedias.com vous propose de découvrir cette première partie de l'interview.

* Site édité par Webedia, société associée à Michel Cymes

Sur le même thème
l'info en continu
"No Man's Land" : Felix Moati et Mélanie Thierry au coeur du conflit syrien pour la nouvelle série d'Arte ce soir
Programme TV
"No Man's Land" : Felix Moati et Mélanie Thierry au coeur du conflit syrien pour...
"Kem's" de retour sur Canal+ avec Ramzy Bedia le 21 décembre
TV
"Kem's" de retour sur Canal+ avec Ramzy Bedia le 21 décembre
Christophe Barbier quitte "L'Express"
Presse
Christophe Barbier quitte "L'Express"
Olivier Véran a "très hâte" de pouvoir "emmener danser Roselyne Bachelot dans les bars de nuit"
TV
Olivier Véran a "très hâte" de pouvoir "emmener danser Roselyne Bachelot dans les...
Mort de Maradona : Les chaînes bouleversent leur programmation pour rendre hommage au footballeur
TV
Mort de Maradona : Les chaînes bouleversent leur programmation pour rendre hommage...
"Les Français face au virus" : TF1 bascule en édition spéciale samedi matin
TV
"Les Français face au virus" : TF1 bascule en édition spéciale samedi matin
Vidéos Puremedias