Nouveau site et nouvelle formule pour "Les Echos"

Partager l'article
Vous lisez:
Nouveau site et nouvelle formule pour "Les Echos"
"Les Echos"
"Les Echos" © DR
Le quotidien économique du groupe LVMH veut accélérer son recrutement d'abonnés numériques.

Petite cure de jouvence pour "Les Echos". Le premier quotidien économique et financier français vient de mettre en ligne une nouvelle formule de son site internet. Il faut être abonné pour se rendre compte de l'ampleur du changement, les modifications étant plus marginales pour la version accessible à tous. "Avec ce nouveau site, les abonnés vivront une expérience de lecture exclusive, qui a été conçue pour répondre au mieux à leurs habitudes", explique le titre du groupe LVMH sur son site web.

À lire aussi
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
TV
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Séries
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"

Pour la version abonnés, la Une du site a été totalement revue dans le but d'être "plus claire et synthétique". Une nouvelle barre de navigation proposant l'accès à un sommaire fait également son apparition. Ce sommaire a pour vocation de donner "une vue d'ensemble des articles à la Une de chaque rubrique". Une fonctionnalité "Lire plus tard", avec accessibilité ultérieure des articles hors connexion, est également créée. Outre le site, le journal lui-même se voit doté d'une formule repensée et refondue "dans une optique de consultation numérique" selon Pierre Louette, patron du groupe "Les Echos-Le Parisien", interrogé par "CBNews".

Transition numérique réussie pour "Les Echos"

La Une prendra désormais plus de place, avec une image plus volumineuse. L'édito de la rédaction passe sur la dernière page du journal, sur laquelle un illustrateur re-dessinera chaque semaine le logo des "Echos" en fonction de l'actualité. Le graphisme des grandes rubriques a aussi été retravaillé dans un objectif d'"élégance" et de "clarté". "Nous avons beaucoup travaillé le print pour simplifier sa réalisation, ce qui est très structurant pour la rédaction et permet la valorisation de l'editing", explique Pierre Louette à "CBNews". À noter que le prix du journal demeure inchangé, à 2,80 euros. L'abonnement mensuel numérique pointe actuellement à 18 euros tandis que l'abonnement complet, combinant le journal physique et le numérique, est à 27 euros.

Fondé en 1908, "Les Echos" a particulièrement bien réussi son virage vers le numérique. Celui-ci représente aujourd'hui 30% de son chiffre d'affaires. Plus de la moitié des abonnements au journal, soit 48.000 personnes selon Pierre Louette, sont purement numériques. Arrivé en mars 2018 à la tête du groupe "Les Echos-Le Parisien", propriété du géant mondial du luxe LVMH, l'ancien patron de l'AFP et ex-numéro 2 d'Orange, a pour mission d'accélérer la transformation digitale du groupe. Si "Les Echos" sont en phase d'accélération, le plus gros chantier concerne "Le Parisien", très en retard par rapport au quotidien économique dans ce domaine.

l'info en continu
Audiences juillet : TF1 leader, M6 au plus bas, records historiques pour Arte, les RMC, TF1SF et Franceinfo
Audiences
Audiences juillet : TF1 leader, M6 au plus bas, records historiques pour Arte, les...
"Motive : le mobile du crime" : France 2 enchaîne avec la saison 3 dès ce soir
Programme TV
"Motive : le mobile du crime" : France 2 enchaîne avec la saison 3 dès ce soir
"Fourniret, la traque" : François-Xavier Demaison et Philippe Torreton à l'affiche d'un téléfilm pour TF1
TV
"Fourniret, la traque" : François-Xavier Demaison et Philippe Torreton à l'affiche...
Dieudonné banni de Facebook et Instagram
Internet
Dieudonné banni de Facebook et Instagram
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Internet
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche prochain" au plus bas
Audiences
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche...
Vidéos Puremedias