Outrage : Quand Kitano oublie l’humour

Partager l'article
Vous lisez:
Outrage : Quand Kitano oublie l’humour
"Outrage", le nouveau film de Takeshi Kitano, est une succession de règlements de comptes mafieux efficacement filmées, mais laissant un (dé)goût amer par son côté gore.

Le nouveau film de Takeshi Kitano démarre au quart de tour. Plein d’une énergie sans aucune pitié, il nous plonge dans des ténèbres glauques d’où ne filtre absolument pas le moindre petit rayon d’espoir.

Le scénario n’a rien de très original mais reste remarquable parce qu’il n’essaie pas de plaire : il ne s’agit que d’une suite hyper violente de règlements de comptes entre triades. On ne voit que des hommes vides de vie et d’humanité, sans autre morale que l’obéissance au chef, peu importe l’absurdité de ce qu’il dit. Dépressif, Outrage finit par nous amener à questionner la vie elle-même : à quoi bon vivre si c’est pour vivre de cette façon ? Les acteurs sont diablement convaincants et Kitano interprète et réalise avec la même force, la même attitude directe : tout montrer.

Déception et déprime



Kitano ne faiblit pas, bien au contraire, puisque les scènes d’action, enchaînées à un rythme soutenu, impressionnent toujours autant. Mais il verse dans le gore et le sordide : au classique coupage de doigt, il ajoute une scène d’attaque par outil dentaire. Le spectateur se demande ce qu’il fait là : à coup sûr, rien ne lui sera épargné, et la notion « d’aller trop loin » n’existe plus, comme dans Antichrist.

Au contraire de ses autres films, le nouveau Kitano « traitement de choc » semble totalement dépourvu d’humour : ses scènes sont si glaciales que même le visage de Kitano, un peu clown et perdu dans cet univers, ne parvient plus à faire sourire. Il est vraiment dommage que la magie d'Aniki, mon frère s’en soit allée, quand l’humour parvenait à nous faire oublier la noirceur totale du destin des personnages. Cette suite de violences où tout le monde tue tout le monde en fait un « film de mecs » et risque finalement de ne plus convenir à aucun public, après en avoir éliminé la moitié. Bien différent de Battle Royale où la mixité, les émotions et le suspense devenaient les moteurs d’un film haut en couleurs et saisissant.

Tout le monde se prend trop au sérieux dans Outrage. Ici, rien que du noir, du désespoir et du dégoût. Pas drôle du tout. Café très noir et amer. Le film qu’on préférerait ne pas avoir vu, comme un alcool fort qui brûle la langue. Mais efficace, cela va sans dire.

l'info en continu
TF1 : Louane héroïne d'une série sur les médiums
Séries
TF1 : Louane héroïne d'une série sur les médiums
"On est en direct" : Laurent Ruquier fête les 100 ans de la radio ce soir sur France 2
Programme TV
"On est en direct" : Laurent Ruquier fête les 100 ans de la radio ce soir sur...
Audiences Youtube : Qui de Cyprien, Greg Guillotin, Squeezie ou Michou arrive en tête ?
Audiences
Audiences Youtube : Qui de Cyprien, Greg Guillotin, Squeezie ou Michou arrive en...
Doc sur Jeanne d'Arc : Victime de menaces, le directeur de France 3 Centre-Val de Loire dépose plainte
TV
Doc sur Jeanne d'Arc : Victime de menaces, le directeur de France 3 Centre-Val de...
Audiences access 20h : "C à vous, la suite" en forme, bon niveau pour "28 minutes", "Scènes de ménages" brille
Audiences
Audiences access 20h : "C à vous, la suite" en forme, bon niveau pour "28...
Audiences access 19h : Nagui en tête devant "DNA", Cyril Lignac au plus haut, "Une saison au zoo" faible
Audiences
Audiences access 19h : Nagui en tête devant "DNA", Cyril Lignac au plus haut, "Une...
Vidéos Puremedias