Pascal Soetens candidat de "The Power" sur W9 : "La production ne m'avait pas dit que j'allais me retrouver avec des gens de télé-réalité"

Par Benjamin Rabier Rédacteur en chef
Addict aux audiences, Benjamin Rabier a choppé le virus de la télévision grâce à la « Star Academy ». Intrigué par l’envers du décor, il a décidé d’en faire son métier. 20 ans plus tard, s’il ne rate (presque) jamais un prime de « The Voice », il peut vibrer devant une compétition sportive, se passionner pour un documentaire ou dévorer une série en un week-end.
16 photos

Bande-annonce de "The Power", la nouvelle télé-réalité de W9 © W9

Figure emblématique de "Pascal, le grand-frère", Pascal Soetens est de retour sur le petit-écran dans "The Power", la nouvelle émission de télé-réalité de W9. Entretien.

"Pascal, le grand frère" est de retour. Enfin presque. Ce lundi 1er avril, Pascal Soetens intègre "The Power", la nouvelle télé-réalité de W9 diffusée à 19h50. Et ce n'est pas un poisson d'avril. "On m'a demandé de participer à un jeu en tant que Pascal Soetens et non 'Pascal le grand frère'" précise-t-il d'entrée de jeu.

À lire aussi
Lola Dewaere ("Mademoiselle Holmes") : "Tous les jours, je me disais 'attention, ne joue pas comme Sara Mortensen dans 'Astrid et Raphaelle'"
Interview
Lola Dewaere ("Mademoiselle Holmes") : "Tous les jours, je me disais 'attention,...
"Avec "Anthracite" on a vraiment voulu écrire un thriller pour une plateforme" : Fanny Robert et Maxime Berthemy, créateurs de la nouvelle série française de Netflix, se confient
Interview
"Avec "Anthracite" on a vraiment voulu écrire un thriller pour une plateforme" :...
Hervé Mathoux ("Au micro") : "Le commentaire de football à Canal+, c'est une forme d'élégance et ne pas tomber dans les travers faciles"
Interview
Hervé Mathoux ("Au micro") : "Le commentaire de football à Canal+, c'est une forme...
"Coucou, c'est nous... Les cookies !" : Rencontre avec Romain Bessuges-Meusy, le cofondateur d'Axeptio
Interview
"Coucou, c'est nous... Les cookies !" : Rencontre avec Romain Bessuges-Meusy, le...

Dans ce nouveau format, 13 candidats du monde de la télévision (Carla Moreau des "Marseillais", Eddie de "Secret Story", Coumba de "Koh-Lanta", etc...) vont devoir faire preuve de stratégie pour devenir l'ultime résidant d'une villa située en Espagne. A la clé : 20.000 euros pour une association. Chaque semaine, un participant sera désigné au hasard comme le "Power Player". Il deviendra le maître du jeu et pourra prendre des décisions cruciales pour la suite de l'aventure : qui dort où, qui mange quoi, qui a tel privilège ou tel handicap ? À la fin de la semaine, le "Power player" désignera le joueur qu'il souhaite éliminer. Le problème, c'est qu'il devra garder son identité secrète. S'il est démasqué, c'est lui qui devra quitter l'aventure. Pour puremedias.com, Pascal Soetens revient sur cette aventure inédite.

Propos recueillis par Benjamin Rabier

puremedias.com : Vous faites votre retour à la télévision avec "The Power". Pourquoi avoir accepté de participer à ce divertissement ?
Pascal Soetens : Ce que l'on m'a vendu au départ, c'est un jeu. On m'a parlé de pouvoir et de stratégie. Je suis un compétiteur donc ça m'a titillé. Ce que la production ne m'avait pas dit c'est que j'allais me retrouver avec des gens issus de la télé-réalité. Un milieu, un genre télévisuel qui n'est pas du tout mon domaine. Moi, je suis plus dans la catégorie magazine de société.

Une émission programmée à 20h sur W9, il ne fallait pas aller chercher très loin pour imaginer que la chaîne de la TNT allait proposer le concept à certains de ces candidats emblématiques...
Sur ce point, la production a franchement été extraordinaire. Ils ont été dans le secret du début à la fin. Évidemment que je savais qu'en était diffusée à cette heure-ci, ça correspondait aux horaires habituels des émissions classiques de la chaîne comme "Les Marseillais". Après, comme l'émission me faisait penser aux "Traîtres" sur M6 j'imaginais me retrouver avec des candidats plus adultes, plus intéressants et plus sympas. La télé-réalité c'est quand même un état d'esprit très jeune. J'ai 53 ans moi maintenant (rires).

Ils ont dit
"Quand j'ai vu Eddie, Yael... je me suis dit "où est-ce que j'ai mis les pieds ? Qu'est-ce que je fous-là ?"
Pascal Soetens

Vous n'avez jamais demandé à la production l'identité des autres candidats qui allaient participer à "The Power" ?
Avant le début du jeu, on m'a dit que Coumba et Carla Moreau avaient accepté. Je me suis dit "ah Coumba j'aime bien, c'est 'Koh-Lanta'. Certes, ils ont mis une nana comme Carla (Moreau) qui va crier mais Coumba va calmer un petit peu les choses". Je voulais m'en faire une alliée. Enfin, la production m'a révélé l'identité de Shauna, une animatrice belge, que je ne connaissais absolument pas et que d'ailleurs personne ne connaissait. Les autres candidats, vraiment, je n'en avais aucune idée.

Quand vous voyez tout le casting débarquer dans la villa vous vous dites quoi ?
Quand j'ai vu Eddie, Yael... je me suis dit "où est-ce que j'ai mis les pieds ? Qu'est-ce que je fous-là ?". Après je me rassure en me disant que c'est un jeu et pas une télé-réalité où ils ne vont faire que s'embrouiller. À un moment, je me suis même demandé : "Si je suis là, avec ce casting là, très télé-réalité, n'est-ce pas dans le but que je les recadre ?". Est-ce qu'à l'image de ce jeu, la production ne m'a pas menti ? Parce que dans cette aventure tout le monde ment. Et là je me dis, "Wahou, s'il faut que je sois le grand frère et en même temps participer au jeu, mentir aux gens, ce qui n'est pas forcément mon truc, ça va être compliqué. Moi j'étais là pour jouer et défendre mon association. Pas pour avoir plusieurs casquettes.

Parmi les candidates, une, Maïssane est particulièrement fan de vous. Elle le dit et le répète plusieurs fois dans les premiers épisodes. Comment l'avez-vous vécu ?
Elle était vraiment fan. Elle m'a vouvoyé pendant toute l'aventure. C'était assez incroyable. La fan invétérée. Elle aurait pu me tutoyer, ça ne m'aurait pas dérangé.

Au final, comment avez-vous vécu cette expérience ?
J'ai retrouvé un peu de ma jeunesse, comme à l'époque où j'étais directeur du service jeunesse d'un centre de vacances. Je me suis dit, "Bon, il faut que je gère tout ça" parce que j'étais le plus âgé. Je me suis dit, "Bon, je suis le daron, il va falloir que j'écoute, il va falloir que je calme le jeu sans doute, parce qu'il y avait déjà des tensions entre eux liées à d'anciennes aventures. Tout le monde était surpris de me voir en fait. Personne ne m'attendait là, personne. Pourtant, plusieurs productions m'avaient appelé à l'époque, en me disant, "Pascal, tu ne veux pas venir sur le tournage, un ou deux jours pour calmer telle ou telle personne, parce qu'on n'en peut plus, on ne sait plus comment faire. Je leur avais dit, "Oui, si je joue mon rôle de grand frère". Sauf que là, ce n'était pas le cas. On m'a demandé de participer à un jeu en tant que Pascal Soetens. Je suis sorti de ma zone de confort, j'ai vécu avec des gens que je ne connaissais pas, que j'allais découvrir, et en fait, si je les connaissais. Mais ce que je connaissais d'eux, pour moi, ce n'était pas bon. Donc ça a été tendu à plusieurs reprises.

Ils ont dit
"Certains ont voulu me tester. Il y en a un qui m'a embrouillé"
Pascal Soetens

Même avec vous ils ont été en conflit ?
Ah oui même avec moi. Il y en a un qui m'a embrouillé. Certains ont voulu me tester, je ne sais pas pourquoi. Je leur répétais : "Ne me testez pas, arrêtez, laissez-moi tranquille".

Comment avez-vous vécu le jeu en lui-même entre stratégie et secret ?
C'est très dur. En fait, il faut choisir les bonnes personnes pour pouvoir avancer que vous soyez ou non le Super Power. Donc, il faut tester les gens. Moi, j'ai horreur de ça, ce n'est pas moi dans la vie de tous les jours, ça ne me ressemble pas. Quand je serre la main de quelqu'un, je lui dis, "Regarde-moi bien droit dans les yeux, je ne te mens pas" alors que je suis en train de le baratiner, je lui serre bien la main pour lui montrer que je n'ai pas les mains moites. Après je me suis mis en mode joueur. Je me suis dis, "T'es dans un jeu, va jusqu'au bout".

"The Power" marque votre retour à l'écran. Quels sont vos rapports avec le monde de la télévision aujourd'hui ?
Il y a bientôt quatre ans, j'ai lancé une chaîne YouTube avec JM du standard de NRJ qui s'appelle "Pascal & JM". On a 650.000 abonnés, on me dit que c'est beaucoup. Donc maintenant on tourne avec des gros YouTubers comme Michou ou Inoxtag. Quelque part, je n'ai jamais quitté le petit-écran, parce qu'aujourd'hui on est sur un écran d'ordinateur, on n'est plus sur un écran sur un mur.

Ils ont dit
"Avec M6, on va se parler"
Pascal Soetens

Vous arrivez sur le groupe M6, songez-vous à un retour de "Pascal, le grand-frère" ?
C'est vrai qu'avec 'The Power', je fais mon arrivée sur W9. Mon producteur (via sa société de production La Concepteria, ndlr) n'est autre que Julien Courbet qui travaille pour M6 et RTL. On se retrouve donc dans le même groupe. Donc je pense qu'on va se parler pour la suite avec la direction. Si on me propose de relancer 'Pascal, le grand frère', je ne dirais pas non. Seule certitude, je veux avoir la main sur plein de choses. Je veux être décideur sur le choix des familles par exemple. Je poserai le pour et le contre. Mais avant cela, comme je connais bien le milieu de la télévision, je vais être attentif aux audiences de 'The Power". Je sais que les audiences c'est important dans ce métier et encore plus pour une émission comme celle-ci, qui est toute nouvelle, une création française en plus".

À quoi ressemblerait cette émission en 2024 ?
Il y a quelques années, avec Julien Courbet, on avait déjà l'intention de relancer cette émission dans une version 'reliftée'. Je pense qu'en 2024, il faut intégrer les réseaux sociaux dans le format. Il y a quelques années, on avait fait une émission qui n'a jamais été diffusée. On avait retrouvé un jeune grâce à Facebook, on avait réussi à le géolocaliser avec son portable. Je pense qu'il faut utiliser tous les moyens techniques et technologiques d'aujourd'hui pour moderniser l'émission et qu'elle soit en accord avec l'époque. Il faut tourner avec son téléphone, que ça bouge, filmer la vraie vie. Pourquoi ne pas le faire dans ces conditions-là donc plus dans le réel ?"

l'info en continu
Gérard Jugnot, Elie Semoun, Adriana Karembeu... : M6 tourne une suite à "L'incroyable embouteillage" avec un nouveau casting XXL
TV
Gérard Jugnot, Elie Semoun, Adriana Karembeu... : M6 tourne une suite à...
"Mask Singer" 2024 : Date de diffusion, arrivée d'Inès Reg, Laurent Ruquier animateur... Tout ce qu'il faut savoir avant la saison 6 du divertissement de TF1
TV
"Mask Singer" 2024 : Date de diffusion, arrivée d'Inès Reg, Laurent Ruquier...
"C'est tellement éloigné de la vérité" : Bruce Toussaint réagit à la rumeur sur son salaire "mirobolant" pour la matinale de TF1
TV
"C'est tellement éloigné de la vérité" : Bruce Toussaint réagit à la rumeur sur...
"Face à Hanouna" : Vivement critiqué après son passage dans l'émission de C8, l'ex-médium de la CIA répond à la polémique
TV
"Face à Hanouna" : Vivement critiqué après son passage dans l'émission de C8,...
"Tu as traversé nos vies" : Emmanuel Macron adresse un message vidéo émouvant à Michel Drucker dans "C l'hebdo"
TV
"Tu as traversé nos vies" : Emmanuel Macron adresse un message vidéo émouvant à...
Audiences samedi : "La Grande Semaine" d'Ophélie Meunier en repli sur M6, Cyril Hanouna au plus haut sur C8
TV
Audiences samedi : "La Grande Semaine" d'Ophélie Meunier en repli sur M6, Cyril...