Les petites phrases assassines de Xavier Niel

Partager l'article
Vous lisez:
Les petites phrases assassines de Xavier Niel
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

La PDG de Free veut "mettre le bordel" chez les opérateurs concurrents.

Habituellement très silencieux, Xavier Niel, PDG de Free, a accordé de nombreuses interviews après le lancement de la Freebox Révolution la semaine dernière. Et le très énigmatique patron du fournisseur d'accès a profité des nombreuses tribunes qui lui étaient offertes pour tirer à vue sur la concurrence. Première missive, le jour même du lancement, quand il annonce la gratuité des appels vers les mobiles. Profitant d'une assistance acquise à sa cause, il donne les numéros des services clientèles de chaque opérateur pour encourager les clients à réduire leur forfait. Rires et applaudissement, sa déclaration se répand sur Twitter et sera largement reprise le lendemain dans la presse.

Inventeurs et copieurs


Autre provocation, à l'occasion d'une interview vidéo au site La Chaîne Techno. Là, le patron du trublion des télécoms sort le bazooka : « On a un compétiteur qui a sorti une box il y a 3 semaines - SFR, ndlr -, c'est l'équivalent de notre box de 2006. On est là pour inventer ! On a des copieurs, nous on est les inventeurs. On aimerait bien qu'il y ait d'autres inventeurs mais malheureusement nos concurrents ne sont pas capables d'inventer ». Sur les appels mobiles, Xavier Niel en remet une couche, confiant vouloir « mettre le bordel ». Il espère, selon ses déclarations, être copié : « Quand on est copiés, on adore, on est copiés depuis le premier jour sur le nom, sur le reste mais on adore ! ». Un franc-parler qui détonne dans ce milieu très policé des télécoms. « Sur les offres mobiles, par exemple, si dans un an vous ne vous dites pas "Free, ce sont des fous", on arrête tout de suite, et on passe à autre chose » explique Niel au site Lesnumeriques.com.

Le seul acteur trouvant grâce à ses yeux est l'opérateur historique. Pour mieux dégommer ses petits concurrents : « Le seul un peu différent là-dessus, c'est France Télécom, c'est pour vous dire à quel point les autres sont mauvais ! ». Face à ces nombreuses provocations, SFR, Orange et Bouygues Telecom restent muets. A ce jour, aucun d'eux n'a répondu au PDG de Free. Mais à trop vouloir jouer avec le feu, Xavier Niel risque de s'attirer un jour ou l'autre les foudres de la concurrence. Une fois la nouvelle Freebox lancée, nul doute qu'elle examinera à la loupe ses caractéristiques. Et y répondra commercialement ou... juridiquement ? En attendant, celui qui s'est payé le luxe de faire attendre le gouvernement sur la loi Hadopi promet de nouvelles provocations début 2011, notamment sur l'augmentation de la TVA.

Le syndrôme Apple


Cette stratégie de communication n'est pas sans rappeler celle d'un autre acteur du secteur, Apple, qui par la voix de son PDG Steve Jobs est habitué à bousculer la concurrence. Lundi dernier à Paris, personne ne s'y est d'ailleurs trompé : mise en scène à l'américaine, tenue décontractée du PDG, présentation des produits similaire à celle des shows d'Apple. Le secret entourant l'annonce du lancement de la Freebox n'est d'ailleurs pas étranger au culte du secret de la firme californienne. Annoncée de longue date, la Freebox V6 a fait l'objet, comme Apple avec ses iPhone, des plus folles rumeurs sur la toile.

La pieuvre Niel


Riche et généreux, Xavier Niel n'hésite pas à réinvestir l'argent qu'il gagne. Dans des start-up bien sûr mais aussi des organes de presse, comme Rue89 ou Mediapart. Sa dernière acquisition, et non des moindres, c'est Le Monde, aux côtés de Matthieu Pigasse et Pierre Bergé. Mais le fondateur de Free est bien moins bavard lorsqu'il s'agit de parler de cette « révolution » dans la presse. Quand Le Monde qu'il vient de s'offrir lui tire le portrait en novembre dernier dans ses colonnes, il se contente de parler de « rigueur de gestion » ou de vouloir « prendre des décisions courageuses ». Comme celle de réduire drastiquement les coûts du quotidien du soir. Depuis sa prise de pouvoir, son ancien bras droit chez Free fait le ménage dans les acquis sociaux des salariés du quotidien. Et ne comptez pas sur lui pour s'exprimer plus longuement sur le sujet. Xavier Nel aime la lutte. Mais il n'enfile ses gants de boxe que sur le ring des télécoms.

l'info en continu
Quel "Astérix" a signé le meilleur box-office au cinéma ?
Cinéma
Quel "Astérix" a signé le meilleur box-office au cinéma ?
"The Voice" : Un ancien coach emblématique de retour pour l'étape des "Super Cross-Battles"
TV
"The Voice" : Un ancien coach emblématique de retour pour l'étape des "Super...
Amazon : Cette immense réussite du cinéma hollywoodien va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Amazon : Cette immense réussite du cinéma hollywoodien va bientôt quitter la...
Jean-Luc Lemoine hérite de la case de "Plus belle la vie" dès ce soir
TV
Jean-Luc Lemoine hérite de la case de "Plus belle la vie" dès ce soir
Pourquoi "Un si grand soleil" est déprogrammé ce jeudi sur France 2 ?
Déprogrammation
Pourquoi "Un si grand soleil" est déprogrammé ce jeudi sur France 2 ?
"Formula 1 : Pilotes de leur destin", "Interstellar", "Demon Slayer" : Quelles sorties sur Netflix en février 2023 ?
SVOD
"Formula 1 : Pilotes de leur destin", "Interstellar", "Demon Slayer" : Quelles...