Pour s'informer, les jeunes abandonnent totalement la presse papier et la radio

Partager l'article
Vous lisez:
Pour s'informer, les jeunes abandonnent totalement la presse papier et la radio
Par Pierre Dezeraud Journaliste
Journaliste à puremedias.com depuis octobre 2016, Pierre Dezeraud est diplômé en histoire, journalisme, sciences politiques et communication. Après un passage au sein du groupe TF1, il rejoint puremedias.com...
La presse s'unit contre les GAFA.
La presse s'unit contre les GAFA. © Abaca
La consommation de l'information chez les jeunes diffère significativement de celle de leurs aînés.

Le fossé se creuse entre les médias traditionnels et les jeunes. Selon les résultats de l'étude Kantar pour le journal "La Croix" sur la confiance des Français dans les médias, à peine 49% des 18-24 ans disent prêter un intérêt à l'actualité, quand ils sont plus de 74% chez les plus de 65 ans. Les usages des plus jeunes et des séniors diffèrent aussi radicalement. 53% des 18-24 ans se tiennent ainsi informés en passant le plus souvent par leur smartphone, quand cette proportion tombe à 2% chez les plus de 65 ans. Quand, ils sont sur internet, ces derniers s'informent majoritairement en passant par les moteurs de recherche et sites d'informations auxquels ils sont habitués. À l'inverse, les jeunes s'informent plus massivement via les réseaux sociaux.

À lire aussi
Bernard Arnault ("Le Parisien", "Les Échos"), entre en "négociations exclusives" avec Lagardère pour racheter "Paris Match"
Presse
Bernard Arnault ("Le Parisien", "Les Échos"), entre en "négociations exclusives"...
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour une couverture exceptionnelle en hommage à Edward Enninful
Presse
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour...
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres désormais sans "contre-pouvoir interne"
Presse
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres...
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille Pascal Praud pour ses prises de position sur le climat
Presse
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille...

Plus globalement, pour s'informer, ce sont d'ailleurs les réseaux sociaux qui ont la préférence des jeunes. Ces derniers utilisent davantage Facebook que la télévision, la radio et la presse écrite. Ils sont même 34% à utiliser le réseau social de Mark Zuckerberg pour approfondir une information. Il s'agit d'un bond considérable de 14 points sur un an, principalement lié à la modification de l'algorithme de Facebook en janvier 2018, qui a pénalisé les pages des médias au détriment des interactions entre amis. Auprès de l'ensemble de la population, la proportion de l'usage de Facebook comme outil pour approfondir une information est bien moins marquée, de l'ordre de 11%.

Les usages changent, les marques d'information demeurent

Si Facebook prend du galon chez les jeunes, d'autres usages disparaissent littéralement des radars. Ainsi, à peine 1% des 18-24 ans déclarent consulter les quotidiens nationaux print pour approfondir une information. L'écoute de la radio dans cette même optique tombe à... 0%. Pour autant, ces chiffres ne signifient pas que les jeunes n'utilisent plus du tout les médias traditionnels pour s'informer. Ce sont leurs usages qui changent. 31% des 18-24 ans déclarent s'informer via les sites ou applications mobiles de la presse écrite. "La baisse globale des chiffres ne traduit pas forcément un rejet, mais un changement dans la modalité d'accès à l'information. Lire 'La Croix' sur internet, c'est toujours lire 'La Croix'", confirme ainsi Arnaud Mercier, professeur en sciences de l'information à l'Institut français de la presse.

En revanche, la défiance envers les médias traditionnels est plus prononcée chez les jeunes. Ils sont ainsi 64% à mettre en doute la fiabilité de la télévision, média qui a perdu le plus en crédibilité auprès de l'ensemble de la population cette année selon les chiffres de Kantar. Ils demeurent toutefois également critiques à l'égard des informations sur internet. "Croire que les jeunes se désintéressent de l'information serait une erreur", nuance Serge Barbet, directeur du Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information (CLEMI) dans "La Croix", selon lequel "il est également significatif qu'une majorité (des 18-25ans) désigne les journalistes comme les mieux à même de lutter contre les fake news".

l'info en continu
"Road House" : Un scénariste accuse Amazon d'avoir eu recours à "l'intelligence artificielle" pour "reproduire les voix" des acteurs pendant la grève à Hollywood
Plateforme
"Road House" : Un scénariste accuse Amazon d'avoir eu recours à "l'intelligence...
Retour de "Mariés au premier regard" sur M6, "Les Segpa" sur C8, "It's a Sin" sur France 2 ... Les temps forts de la télévision du 16 au 22 mars 2024
TV
Retour de "Mariés au premier regard" sur M6, "Les Segpa" sur C8, "It's a Sin" sur...
Amazon Prime Video : À partir du 9 avril, il faudra payer plus cher pour échapper à la publicité
Plateforme
Amazon Prime Video : À partir du 9 avril, il faudra payer plus cher pour échapper...
Audiences : Quel score pour l'arrivée de "Camille & images" et Camille Combal le mardi sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel score pour l'arrivée de "Camille & images" et Camille Combal le...
Audience Netflix : En 4 jours, cette série trépidante signe l'un des meilleurs démarrages de l'histoire de la plateforme en cumulant 153 millions d'heures vues
Séries
Audience Netflix : En 4 jours, cette série trépidante signe l'un des meilleurs...
"Nous nous sommes trompés" : Après les accusations de Judith Godrèche et le tacle de Nora Hamzawi, la sortie de "CE2", le film de Jacques Doillon, reportée
Cinéma
"Nous nous sommes trompés" : Après les accusations de Judith Godrèche et le tacle...