Pourquoi France Inter n'a invité qu'un seul Gilet jaune dans sa matinale depuis le début du mouvement ?

Partager l'article
Vous lisez:
Pourquoi France Inter n'a invité qu'un seul Gilet jaune dans sa matinale depuis le début du mouvement ?
Catherine Nayl
Catherine Nayl © Radio France/Christophe Abramowitz
La directrice de l'information de la station, Catherine Nayl, assume d'avoir joué la carte de la prudence.

Parler du mouvement des Gilets jaunes, oui, mais avec pragmatisme et parcimonie. C'est la ligne défendue par Catherine Nayl, directrice de l'information de France Inter. Celle qui a succédé à Jean-Marc Four à ce poste il y a un an, est interrogée ce lundi dans les colonnes du "Figaro" sur la couverture du mouvement faite par la station. La matinale de France Inter, qui est la plus écoutée de France selon le dernier sondage Médiamétrie, n'a ainsi reçu qu'un seul membre des Gilets jaunes depuis la mi-novembre, privilégiant les experts au détriment des acteurs mobilisés sur le terrain.

À lire aussi
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets racistes et homophobes
TV
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets...
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème technique"
TV
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème...
"Ce monsieur est fou !" : Un garagiste poursuit en direct un envoyé spécial de Julien Courbet sur M6
TV
"Ce monsieur est fou !" : Un garagiste poursuit en direct un envoyé spécial de...

"Nous avons donné la parole à tout le monde"

Un choix assumé par Catherine Nayl. "Avant de tendre le micro, il fallait savoir exactement qui ils étaient et d'où ils parlaient. Et parfois ces représentants des 'Gilets jaunes' ne voulaient pas s'exprimer pour leur mouvement, mais en leur nom, avec en toile de fond des revendications politiques qui n'étaient pas énoncées clairement", explique la responsable pour justifier sa prudence. Et de conclure : "Nous avons donné la parole à tout le monde, mais de manière différente".

Invitée à donner son avis sur la manière dont les autres médias ont choisi de couvrir le mouvement, l'ancienne directrice de l'information du groupe TF1 estime que "chaque média a suivi ce mouvement en approfondissant son propre ADN. Les chaînes d'info ont fait beaucoup d'info, les généralistes TF1 ou France 2 ont suivi en organisant des événements exceptionnels. Même le média social Brut a suivi son ADN. France Inter n'y a pas dérogé".

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 mars 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 20 au 26 mars 2021
Assa Traoré condamnée pour atteinte à la présomption d'innocence de gendarmes après des messages Facebook
Justice
Assa Traoré condamnée pour atteinte à la présomption d'innocence de gendarmes...
"Un homme d'honneur" : Kad Merad et Gérard Depardieu dans un duel tendu dès le 22 mars sur TF1
Programme TV
"Un homme d'honneur" : Kad Merad et Gérard Depardieu dans un duel tendu dès le 22...
6 nations : France/Ecosse sera finalement diffusé vendredi 26 mars en prime time sur France 2
Programme TV
6 nations : France/Ecosse sera finalement diffusé vendredi 26 mars en prime time...
Condamné pour corruption, Nicolas Sarkozy sera l'invité du "20 Heures" de TF1 mercredi
Programme TV
Condamné pour corruption, Nicolas Sarkozy sera l'invité du "20 Heures" de TF1...
Jean-Pierre Pernaut prend la défense de PPDA : "J'ai été très choqué de ce qui est sorti dans la presse"
TV
Jean-Pierre Pernaut prend la défense de PPDA : "J'ai été très choqué de ce qui est...
Vidéos Puremedias