Présidence de France Télévisions : Rémy Pflimlin désigné par Nicolas Sarkozy (officiel)

Partager l'article
Vous lisez:
Présidence de France Télévisions : Rémy Pflimlin désigné par Nicolas Sarkozy (officiel)
Rémy Pflimlin
Rémy Pflimlin © France 3 - Paviot
L'ancien patron de France 3 a été préféré au jeune patron d'Europe 1, Alexandre Bompard.

Après des mois de tergiversations, Nicolas Sarkozy a officiellement désigné ce matin Rémy Pflimlin à la tête de France Télévisions, en lieu et place de son PDG actuel Patrick de Carolis. La nomination de l'actuel patron de Presstalis devra être validée par le CSA et les commissions culturelles du Parlement, mais il devrait s'agir d'une simple formalité tant l'identité de ce candidat apparaît consensuelle. Il devrait entrer en fonction dès la fin du mois d'août, quelques jours seulement avant la rentrée de France Télévisions.

Diplômé d'HEC Paris, Rémy Pflimlin a fait carrière dans le secteur de la presse et des médias. Après avoir collaboré aux titres de presse Jours de France puis Les Dernières nouvelles d'Alsace, il occupe plusieurs postes de directions à la Société alsacienne de publications. Puis, de 1999 à 2006, il dirige France 3 sous la présidence de Marc Teissier, le prédécesseur de Patrick de Carolis. Sous son impulsion, les programmes de la chaîne des régions se rajeunissent quelque peu avec le lancement de Plus belle la vie et l'arrivée de Marc-Olivier Fogiel. Depuis 2006, Rémy Pflimlin est le patron de Presstalis (ex-NMPP), où ses détracteurs ne manquent pas de souligner que sa mission n'a pas été couronnée de succès...

Depuis plusieurs semaines, c'est Alexandre Bompard qui était le favori pour succéder à Patrick de Carolis à la tête de France Télévisions. Même si l'actuel jeune patron d'Europe 1 n'a jamais dirigé une télévision, le président de la République avait été séduit par le parcours de ce jeune patron de 37 ans. En deux ans, il est parvenu à redresser l'audience et l'image d'Europe 1, la station phare du groupe Lagardère. Auparavant, Alexandre Bompard s'était fait remarquer au service des sports de Canal+, notamment dans la négociation des droits de retransmission du championnat de Ligue 1.

Mais dans le contexte actuel, où le gouvernement doit faire face à des polémiques quotidiennes et à des réformes contestées comme celles des retraites, Nicolas Sarkozy aurait préféré parier sur le profil rassurant de Rémy Pflimlin. Ce dernier devrait présider France Télévisions dans la continuité de Patrick de Carolis. L'actuel président, qui peut se prévaloir d'un bilan satisfaisant à la tête du groupe audiovisuel public, s'était déclaré candidat ces dernières semaines pour un second mandat de cinq ans, mais ses désaccords affichés en public avec Nicolas Sarkozy ont eu raison de sa candidature.

Patrick de Carolis
Patrick de Carolis
Patrick de Carolis, ex-PDG de France Télévisions, élu maire d'Arles
L'ancien patron de France Télévisions, Patrick de Carolis, candidats aux municipales
Affaire Bygmalion : Les condamnations de Patrick de Carolis et de Bastien Milot confirmées en appel
Deuxième "affaire Bygmalion" : Prison avec sursis pour Patrick de Carolis et Bastien Millot
Voir toute l'actualité sur Patrick de Carolis
Autour de Patrick de Carolis
l'info en continu
Audiences access 19h : "DNA" repasse leader devant Nagui, "C à vous" puissant, "Le 19/20" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" repasse leader devant Nagui, "C à vous" puissant, "Le...
Audiences : "Candice Renoir" leader devant "DALS" en baisse, "NCIS" plus fort que James Bond en hausse sur F3
Audiences
Audiences : "Candice Renoir" leader devant "DALS" en baisse, "NCIS" plus fort que...
Jean-Michel Aphatie : "Emmanuel Macron a peu réfléchi à ce que devait être la communication d'un président"
Interview
Jean-Michel Aphatie : "Emmanuel Macron a peu réfléchi à ce que devait être la...
"Hawaii 5-0 " : L'acteur Al Harrington est mort
Séries
"Hawaii 5-0 " : L'acteur Al Harrington est mort
Quelles sorties sur Netflix, Amazon Prime et Disney+ en septembre ?
Séries
Quelles sorties sur Netflix, Amazon Prime et Disney+ en septembre ?
Pierre Ménès : "Je n'ai aucune rancoeur contre Canal+"
Interview
Pierre Ménès : "Je n'ai aucune rancoeur contre Canal+"