Pub : Une association organise un édifiant télé-achat pour défendre le droit à l'enfance

Partager l'article
Vous lisez:
Pub : Une association organise un édifiant télé-achat pour défendre le droit à l'enfance
Par Florian Duverger Rédacteur
Etudiant en master "Communication et médias" - ESG Management School, Paris.
Campagne TV de World Vision Canada contre le commerce d'enfants © Youtube
La semaine dernière, l'association "World Vision Canada" a publié sur internet une vidéo étonnante : un télé-achat où l'on vend... des enfants !

C'est une façon plutôt originale de dénoncer le commerce d'êtres humains. L'association "World Vision Canada", une ONG internationale et chrétienne fondée en 1950, a pour misison de sensibiliser l'opinion publique et les décideurs politiques sur des thèmes précis liés aux droits des femmes et des enfants. En 2003, l'Organisation internationale du travail estimait à 1,2 million le nombre d'enfants victimes de trafic. Dix ans après, ce fléau perdure, la WVC a donc décidé de mettre en ligne un spot publicitaire pour le dénoncer.

À lire aussi
Que disent les conditions commerciales 2024 de la pub TV sur les stratégies des chaînes ?
Publicité
Que disent les conditions commerciales 2024 de la pub TV sur les stratégies des...
Sylvia Tassan Toffola, DG de TF1 PUB : "2024 sera une année charnière pour le marché publicitaire"
Publicité
Sylvia Tassan Toffola, DG de TF1 PUB : "2024 sera une année charnière pour le...
CGV TV 2024 : les stratégies des régies publicitaires des groupes TF1, M6, France Télévisions, Canal+ et Altice
Publicité
CGV TV 2024 : les stratégies des régies publicitaires des groupes TF1, M6, France...
Marché publicitaire : Petit à petit, la TV segmentée fait son nid
Publicité
Marché publicitaire : Petit à petit, la TV segmentée fait son nid

"65 dollars, payable en une seule fois"

Dans un télé-achat, deux animateurs sont très enthousiastes lorsqu'ils récitent la description du produit, pas encore montré à l'écran, mais dont on imagine les avantages incontestables. La brève description de "l'article 00 682", présenté comme un "produit bonus" apparaît à l'écran. Ce descriptif, ressemblant à celui des biens de consommation classiques, comporte néanmoins une particularité : la présence d'un nom propre et d'un âge.

On s'aperçoit alors qu'il s'agit d'un enfant, vendu au prix de "65 dollars, payable en une seule fois". On apprend que Kewesi, âgé de 9 ans, est "résistant, solide, adaptable" et qu'il est "capable de travailler 18 heures par jour" ! La théâtralisation va même jusqu'à mettre en scène l'enfant, un marteau à la main, en train de casser des pierres. "Certaines choses ne devraient jamais être à vendre", conclut le spot. Une publicité que puremedias.com vous propose de découvrir.

L'actualité de la publicité vous intéresse ? Suivez notre rubrique Ecran Pub sur Twitter et sur Facebook !

l'info en continu
"Têtu" : Le groupe SOS et la fondation Le Refuge annoncent la reprise du magazine dédié aux questions LGBTQIA+
Presse
"Têtu" : Le groupe SOS et la fondation Le Refuge annoncent la reprise du magazine...
Netflix dépasse à nouveau les attentes et atteint les 270 millions d'abonnés dans le monde
Audiences
Netflix dépasse à nouveau les attentes et atteint les 270 millions d'abonnés dans...
Face aux audiences décevantes, TF1 déprogramme en urgence la série "Dr Bash" dès mercredi prochain
TV
Face aux audiences décevantes, TF1 déprogramme en urgence la série "Dr Bash" dès...
"New-York unité spéciale" : Confondue avec son personnage d'Olivia Benson, Mariska Hargitay interrompt le tournage de la série pour venir en aide à une petite fille
TV
"New-York unité spéciale" : Confondue avec son personnage d'Olivia Benson, Mariska...
Audiences : À J+7, "Mademoiselle Holmes" avec Lola Dewaere et Tom Villa dépasse les 6 millions de téléspectateurs sur TF1
Audiences
Audiences : À J+7, "Mademoiselle Holmes" avec Lola Dewaere et Tom Villa dépasse...
"On a cru à un début d'infarctus" : Black M revient sur le malaise d'Inès Reg dans "Danse avec les stars" et son altercation avec Natasha St-Pier
TV
"On a cru à un début d'infarctus" : Black M revient sur le malaise d'Inès Reg dans...