TF1 condamnée à verser 575.000 euros à Thomas Hugues

Partager l'article
Vous lisez:
TF1 condamnée à verser 575.000 euros à Thomas Hugues
Thomas Hugues
Thomas Hugues © France Tlvisions - Guyon
Le journaliste avait attaqué la Une après son départ.

La décision date du mois de juin mais elle n'est révélée que dans l'édition du Monde de cet après-midi. La cour d'appel de Paris a condamné TF1 à verser "plus de 575.000 euros, dont 393.250 euros au titre des indemnités de licenciement" à son ancien journaliste vedette Thomas Hugues . La chaîne s'est pourvue en cassation après cette décision.

À lire aussi
Thomas Valentin (M6) : "50% de la consommation télévisuelle s'effectuera à la demande d'ici cinq ans"
Business
Thomas Valentin (M6) : "50% de la consommation télévisuelle s'effectuera à la...
Vivendi veut lancer une OPA sur Lagardère
Business
Vivendi veut lancer une OPA sur Lagardère
Daniel Kretinsky prend 5% de TF1
Business
Daniel Kretinsky prend 5% de TF1
TV : Exportation record des programmes français en 2020
Business
TV : Exportation record des programmes français en 2020

L'histoire remonte à 2006 quand les relations entre TF1 et Thomas Hugues se détériorent d'abord quand il est remplacé par Harry Roselmack comme joker du "20 Heures" puis quand la Une choisit de recruter Anne-Sophie Lapix pour co-animer "Sept à Huit" à ses côtés. Mais, à l'époque, Thomas Hugues n'est pas associé à cette décision qui intervient après le départ de Laurence Ferrari pour Canal+.

Alors rédacteur en chef de "Sept à Huit" et directeur des magazines de la Une, Thomas Hugues choisit de mettre un terme à son contrat avec TF1. "(Il engage) une procédure peu connue du grand public : la prise d'acte de la rupture du contrat de travail. -Celle-ci permet à un salarié de quitter une entreprise qui a manqué à ses "obligations contractuelles " et porté atteinte à la relation de travail. Au passage, le salarié perçoit des indemnités de licenciement et des dommages et intérêts, comme s'il avait été victime d'un congédiement abusif" rapporte le quotidien Le Monde.

Après avoir vu sa procédure rejetée devant le conseil des prud'hommes de Paris en 2008, Thomas Hugues se retourne vers la cour d'appel de Paris qui a donc, en juin, choisit de condamner TF1. "En n'associant pas M. Hugues au choix de la coprésentatrice d'une émission dont il était responsable, TF1 a vidé de réalité les responsabilités confiées au directeur des magazines et ainsi porté atteinte à un élément essentiel de son contrat de travail" explique la cour d'appel dans son arrêt relayé par nos confrères.

Thomas Hugues officie désormais sur France 5 où il présente chaque dimanche "Médias, le magazine".

Thomas Hugues
Thomas Hugues
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Thomas Hugues quitte CNews
Thomas Hugues aux commandes de la matinale de RTL cet été
Thomas Hugues quitte la chaîne L'Equipe pour CNews
Voir toute l'actualité sur Thomas Hugues
Autour de Thomas Hugues
  • Harry Roselmack
l'info en continu
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec Martichoux : Le zapping de la semaine
TV
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec...
Audiences Youtube : Qui de Squeezie, Mastu, Benjamin Verrecchia ou Joyca arrive en tête ?
Internet
Audiences Youtube : Qui de Squeezie, Mastu, Benjamin Verrecchia ou Joyca arrive en...
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
TV
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
"District Z" : L'émission de zombies de Denis Brogniart de retour sur TF1 ce soir
Programme TV
"District Z" : L'émission de zombies de Denis Brogniart de retour sur TF1 ce soir
Canal + diffusera la cérémonie des César au moins jusqu'en 2025
Cinéma
Canal + diffusera la cérémonie des César au moins jusqu'en 2025
Audiences access 20h : "Les princes et les princesses de l'amour" au plus bas sur W9, "Quotidien" large leader des talks
Audiences
Audiences access 20h : "Les princes et les princesses de l'amour" au plus bas sur...