TF1 condamnée à verser 575.000 euros à Thomas Hugues

Partager l'article
Vous lisez:
TF1 condamnée à verser 575.000 euros à Thomas Hugues
Thomas Hugues
Thomas Hugues © France Tlvisions - Guyon
Le journaliste avait attaqué la Une après son départ.

La décision date du mois de juin mais elle n'est révélée que dans l'édition du Monde de cet après-midi. La cour d'appel de Paris a condamné TF1 à verser "plus de 575.000 euros, dont 393.250 euros au titre des indemnités de licenciement" à son ancien journaliste vedette Thomas Hugues . La chaîne s'est pourvue en cassation après cette décision.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

L'histoire remonte à 2006 quand les relations entre TF1 et Thomas Hugues se détériorent d'abord quand il est remplacé par Harry Roselmack comme joker du "20 Heures" puis quand la Une choisit de recruter Anne-Sophie Lapix pour co-animer "Sept à Huit" à ses côtés. Mais, à l'époque, Thomas Hugues n'est pas associé à cette décision qui intervient après le départ de Laurence Ferrari pour Canal+.

Alors rédacteur en chef de "Sept à Huit" et directeur des magazines de la Une, Thomas Hugues choisit de mettre un terme à son contrat avec TF1. "(Il engage) une procédure peu connue du grand public : la prise d'acte de la rupture du contrat de travail. -Celle-ci permet à un salarié de quitter une entreprise qui a manqué à ses "obligations contractuelles " et porté atteinte à la relation de travail. Au passage, le salarié perçoit des indemnités de licenciement et des dommages et intérêts, comme s'il avait été victime d'un congédiement abusif" rapporte le quotidien Le Monde.

Après avoir vu sa procédure rejetée devant le conseil des prud'hommes de Paris en 2008, Thomas Hugues se retourne vers la cour d'appel de Paris qui a donc, en juin, choisit de condamner TF1. "En n'associant pas M. Hugues au choix de la coprésentatrice d'une émission dont il était responsable, TF1 a vidé de réalité les responsabilités confiées au directeur des magazines et ainsi porté atteinte à un élément essentiel de son contrat de travail" explique la cour d'appel dans son arrêt relayé par nos confrères.

Thomas Hugues officie désormais sur France 5 où il présente chaque dimanche "Médias, le magazine".

Sur le même thème
l'info en continu
Propos d'Eric Zemmour sur CNews : Une enquête ouverte par le parquet de Paris
Justice
Propos d'Eric Zemmour sur CNews : Une enquête ouverte par le parquet de Paris
Débat Trump/Biden : Quelle audience pour les chaînes info françaises ?
Audiences
Débat Trump/Biden : Quelle audience pour les chaînes info françaises ?
Sud Radio : Le PDG Didier Maïsto quitte ses fonctions
Radio
Sud Radio : Le PDG Didier Maïsto quitte ses fonctions
"Pékin Express" : Un violent accident de la route pendant le tournage cause le décès d'un automobiliste
TV
"Pékin Express" : Un violent accident de la route pendant le tournage cause le...
"Ils sont violeurs" : SOS Racisme porte plainte après des propos d'Eric Zemmour sur les mineurs isolés sur CNews
Justice
"Ils sont violeurs" : SOS Racisme porte plainte après des propos d'Eric Zemmour...
Raillé par "Quotidien", Pascal Praud répond : "Les soldats du politiquement correct ont décidé d'attaquer CNews"
TV
Raillé par "Quotidien", Pascal Praud répond : "Les soldats du politiquement...
Vidéos Puremedias