Thématiques identitaires : "On nous fait un faux procès" estime Laurent Ruquier

Partager l'article
Vous lisez:
Thématiques identitaires : "On nous fait un faux procès" estime Laurent Ruquier
Laurent Ruquier et son équipe de "On n'est pas couché".
Laurent Ruquier et son équipe de "On n'est pas couché".
"On n'est pas couché" est accusée de favoriser les thématiques identitaires par certains observateurs.

Alain Finkielkraut, Nadine Morano, Geoffroy Lejeune de "Valeurs Actuelles"... "On n'est pas couché" favorise-t-elle depuis la rentrée les thématiques identitaires sur France 2 chaque samedi soir ? C'est l'avis de certains observateurs, qui critiquent la programmation de l'émission. Interrogé par Libé ce matin, Laurent Ruquier dénonce le "faux procès" fait à l'émission.

À lire aussi
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois

"Cécile Duflot ou Jean-Christophe Cambadélis sont aussi venus récemment sur notre plateau. La semaine prochaine, on aura Claude Bartolone. On ne va pas inviter des socialistes tout le temps. Morano était invitée car elle est candidate aux primaires de la droite, je ne l'avais pas reçue depuis trois ans", explique-t-il. Si Michel Onfray est aussi venu, c'est à cause de Libé, "qui a fait sa une sur lui". Pareil pour Houllebecq, à qui Le Monde a consacré une série de portraits cet été. "L'émission suit et réagit à l'actualité, on n'en est pas initiateurs", se défend l'animateur, qui rappelle que Marine Le Pen n'a été invitée "qu'une seule fois" dans l'émission, alors que Florian Philippot, Robert Ménard ou Gilbert Collard ne sont jamais passés dans le fauteuil.

Zemmour 2

Laurent Ruquier reconnaît néanmoins que les thématiques identitiares se sont imposées dans le débat public ces derniers mois. "Il y a en effet une parole libérée, une petite musique qui se fait entendre. Je veux bien reconnaître que le dernier mois a été compliqué. Mais on ne cherche pas à tourner autour de ça, ni à créer des polémiques. Je ne suis pas loin de penser que les questions identitaires prennent trop d'importance dans le débat aujourd'hui. On va faire attention au cours des prochaines semaines", tempère-t-il. Comme il l'a déjà fait, Laurent Ruquier regrette d'avoir mis à l'antenne Eric Zemmour pendant cinq ans. "Après son départ de l'émission, il y a eu une dérive, un Zemmour 2", analyse-t-il.

Sur le même thème
l'info en continu
Affaire Clémentine Sarlat : Deux journalistes licenciés annoncent porter l'affaire devant les prud'hommes
Sport
Affaire Clémentine Sarlat : Deux journalistes licenciés annoncent porter l'affaire...
"Les mystères de l'amour" revient avec un prime time le 23 août
Programme TV
"Les mystères de l'amour" revient avec un prime time le 23 août
"Dirty Dancing" va avoir une nouvelle suite avec Jennifer Grey
Cinéma
"Dirty Dancing" va avoir une nouvelle suite avec Jennifer Grey
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "PBLV" double "En famille", "La gaule d'Antoine" faible
Audiences
Audiences access 20h : Les "20 Heures" proches, "PBLV" double "En famille", "La...
Audiences access 19h : "Le 19/20" et Nagui au coude-à-coude devant "DNA", "Silence, ça pousse" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "Le 19/20" et Nagui au coude-à-coude devant "DNA",...
Audiences : "Maman a tort" en rediff leader devant "Reef Break", gros flop pour "Cuisine impossible" sur TF1
Audiences
Audiences : "Maman a tort" en rediff leader devant "Reef Break", gros flop pour...
Vidéos Puremedias