Thierry Beccaro : "Motus, c'est une sécurité pour moi"

Partager l'article
Vous lisez:
Thierry Beccaro : "Motus, c'est une sécurité pour moi"
Thierry Beccaro
Thierry Beccaro © Crédits : Abaca
Lundi, Thierry Beccaro fêtera sur France 2 la 5.000ème de son jeu "Motus" diffusé chaque matin. L'occasion de faire le bilan de l'émission mais d'évoquer aussi ses envies d'évolution à la télé. Entretien.

C'est une institution. Qui n'a jamais passé une matinée à zapper et à tomber sur Motus et à tenter de trouver les mots ou à fredonner le générique de l'émission (ou le jingle de la boule noire, avouons-le). Vingt ans après sa création, le jeu continue de fédérer ses fidèles chaque matin sur France 2 avec toujours à sa tête, Thierry Beccaro. Pour puremedias.com, l'animateur fait le bilan de vingt ans de Motus mais évoque ses envies à la télévision. Entretien.

puremedias.com : J'ai lu le communiqué de presse pour cette 5..000ème et France 2 explique que vous animez toujours Motus avec toujours autant de bonheur, d'envie et de sincérité. On a un peu de mal à vous croire quand même après autant d'émissions...

À lire aussi
Marc-Olivier Fogiel (BFMTV) : "Je ne pense pas que nous ayons sur-médiatisé Eric Zemmour"
Interview
Marc-Olivier Fogiel (BFMTV) : "Je ne pense pas que nous ayons sur-médiatisé Eric...
Messaoud Benterki : "Le biathlon, ça m'excite plus qu'une émission en quotidienne"
Interview
Messaoud Benterki : "Le biathlon, ça m'excite plus qu'une émission en quotidienne"
Vanessa Pontet : "Chaque saison de 'La guerre des trônes' nécessite un an de travail"
Interview
Vanessa Pontet : "Chaque saison de 'La guerre des trônes' nécessite un an de...
Thomas Sénécal (Canal+) : "La courbe des audiences de la F1 atteint des zones inexplorées"
Interview
Thomas Sénécal (Canal+) : "La courbe des audiences de la F1 atteint des zones...


Thierry Beccaro : Vous savez, c'est une émission que je présente depuis vingt ans, je tourne une semaine par mois. Mais on peut dire que Motus est l'arbre qui cache la forêt car, à côté de ça, je fais d'autres choses. Je ne ferais que Motus depuis vingt ans, une fois par mois, ce serait quand même un peu gênant. Mais, derrière tout ça, il y a eu 40° à l'ombre, les remplacements de Télématin, le jeu de Comédie!, Le grand zapping de l'humour, des séries et le théâtre. Donc il n'y a pas de quoi se lasser. Même s'il m'est arrivé de me poser la question, je me suis dit "Si tu t'arrêtes, qu'est-ce qu'il y a derrière ?". Il ne faut pas être fou non plus : on est dans une conjoncture un peu difficile et je peux vous assurer que si j'arrête Motus, il y en a quarante derrière pour me remplacer.

Il n'y a donc jamais eu vraiment l'envie de claquer la porte justement pour essayer de faire autre chose ?
Claquer la porte, jamais. Si vous claquez la porte, c'est que vraiment, on vous a fait une proposition grandiose. Ou alors c'est un petit moment d'inconscience et là on se dit "J'ai claqué la porte mais, merde, j'ai laissé les clés à l'intérieur" (rires).

Ca veut aussi dire que Motus est une sécurité financière qui vous permet de faire d'autres choses ?
Oui, on peut dire ça. C'est une sécurité que je n'usurpe pas, que je crois mérité. Je fais mon boulot le plus sincèrement et chaque émission est un jour nouveau, ce n'est jamais bâclé.

Vingt ans de Motus, ça laisse des traces chez des téléspectateurs. A Jean-Pierre Foucault, on lui répète toujours "C'est votre dernier mot ?". Pour vous, c'est quoi, on vous chante le générique de Motus ?
J'en ai parlé avec Jean-Pierre que j'ai la chance de fréquenter régulièrement. Il me dit "Refuser ou faire la tronche dans la rue quand quelqu'un vous dit 'C'est votre dernier mot', c'est signe qu'il faut arrêter". Parce que c'est certainement le clin d'oeil le plus sympathique qu'on puisse vous faire. Moi, j'ai droit à « Mo-mo-mo-tus ». C'est un petit signe de reconnaissance quand les gens me croisent ! Soit ils viennent me parler, soit, une fois que je suis passé, ils chantonnent le générique. Si je me mets à les engueuler, c'est qu'il faut que j'arrête le jeu !

« Souvent je me dis à quel point je ne suis pas exploité... »



Comme le jeu fonctionne bien, est-ce que France 2 pense à vous pour vous proposer des projets ?
Des projets, non. Là aussi, c'est étonnant. Souvent je me dis à quel point je ne suis pas exploité mais, en même temps, il y a une espèce de dualité chez les comédiens et les gens de télé. Quand je croise des gens de théâtre, certains me disent "J'ai pensé à toi mais je me suis dit que comme tu avais tes émissions etc., tu ne pourras jamais le faire" et en télé, on me dit "Tiens, il y avait peut-être un truc intéressant pour toi mais comme je sais que tu es au théâtre..". Je dois donc me débattre entre les deux mais il n'y a aucun souci : je peux présenter Motus et Télématin et aller jouer en tournée. Et je l'ai déjà fait. Et France 2 m'a proposé Réveillez vos méninges le samedi, qui est un jeu très sympa que j'aime bien faire. C'est l'opposé de Motus et c'est parfait. Après, on m'a aussi proposé Slam mais j'étais moins emballé par le jeu donc voilà, je suis capable de dire "Stop, j'arrête". Ca a duré un été. Je l'ai initié, je n'étais pas très à l'aise dans ce jeu et Cyril Féraud se débrouille très bien donc c'est parfait.

« Tout ce que je vois en télé en ce moment, je l'ai fait »



On vous propose logiquement des jeux mais qu'avez-vous envie de faire à la télé ?
Tout ce que je vois en télé en ce moment, je l'ai fait. J'ai commencé par Matin Bonheur, toutes les émissions de talk-show comme Alessandra Sublet le fait divinement bien sur France 5, j'ai fait tout ça. Quand je faisais 40° à l'ombre, c'était un présentateur avec des gens autour de lui.

Et faire carrément de l'information, vous qui remplacez déjà William Leymergie dans Télématin ?
Bien sûr mais je ne suis pas journaliste, je n'ai pas de carte de presse, et je risquerais d'avoir quelques petits soucis. Ce qui pourrait m'intéresser, c'est une émission comme ce que fait Eglantine Emeyé avec Marcel Rufo sur France 5, ce sont des choses comme ça, des émissions comme Les maternelles, où il y a des choses à défendre par rapport à l'autre, l'être humain. Sinon, la variété, non, Drucker fait ça très bien. Les jeux, ça va, à moins qu'il soit exceptionnellement drôle. J'ai la chance dans Motus d'être libre, de faire des impros... Si on me propose le projet où j'ai une entière liberté de manoeuvre, pourquoi pas.

Vous évoquez l'émission d'Eglantine Emeyé... Typiquement, le remplacement de Jean-Luc Delarue dans Toute une histoire, ça vous aurait tenté ?
Non parce que ce n'est pas le type d'émission... Je suis suffisamment discret moi-même pour ne pas être attiré par ce type d'émission où on vient raconter sa vie. Je préfère aller m'allonger sur le divan. Tout le monde n'a peut-être pas les moyens de le faire. Sophie Davant le fait formidablement mais, moi, ce n'est pas le type d'émission qui me plait. C'est vrai qu'aujourd'hui, la télévision devient un endroit où on peut gagner beaucoup d'argent ou raconter sa vie, s'exprimer, pour avoir son petit moment de gloire quand on rentre dans sa ville.

On en est donc à la 5..000ème émission de Motus. Vous comptez aller jusqu'à combien de lettres ?!
(rires) Je n'en sais rien du tout ! Quand j'ai commencé [personnalite_ozap%]Motus[/personnalite_ozap%] en 1990, c'était pour juillet-août. Je pensais que ce serait terminé fin août et vingt ans plus tard, je suis encore là à vous parler. Je ne vous dis pas que ça tiendra encore vingt ans mais il faut vivre au jour le jour !

Motus
Motus
"Motus" : Vers un arrêt du jeu de France 2 après le départ de Thierry Beccaro
Une candidate fond en larmes dans... "Motus" !
"Motus" : Hypnotisée par Messmer pour TF1, une candidate revient face à Thierry Beccaro
Voir toute l'actualité sur Motus
l'info en continu
Gaspard Ulliel dans un état grave après un accident de ski
Personnalités
Gaspard Ulliel dans un état grave après un accident de ski
Débat sur Blanquer sur I24 News : Sa compagne Anna Cabana estime avoir "fait son boulot de journaliste"
TV
Débat sur Blanquer sur I24 News : Sa compagne Anna Cabana estime avoir "fait son...
Bruno Guillon décroche un nouveau prime time sur France 2
TV
Bruno Guillon décroche un nouveau prime time sur France 2
"Alice Nevers" : La dernière enquête de Marine Delterme le jeudi 10 février sur TF1
Programme TV
"Alice Nevers" : La dernière enquête de Marine Delterme le jeudi 10 février sur...
Propos de Valérie Pécresse sur J-J Bourdin : Coralie Dubost dénonce un "niveau terrible d'hypocrisie et de perversion"
TV
Propos de Valérie Pécresse sur J-J Bourdin : Coralie Dubost dénonce un "niveau...
"La France dans les yeux" : Quand Valérie Pécresse se plaint d'un débat de BFMTV... sur BFMTV
TV
"La France dans les yeux" : Quand Valérie Pécresse se plaint d'un débat de...