Top Chef : une finale critiquée et contestée

Partager l'article
Vous lisez:
Top Chef : une finale critiquée et contestée
La finale de Top Chef 2011
La finale de Top Chef 2011 © M6/Pierre Olivier
Hier soir, Stéphanie a remporté la deuxième saison de "Top Chef" à l'issue d'une finale très longue et en direct, un choix qui a déçu plus d'un téléspectateur. Le système de vote est également remis en cause, faisant de l'ombre à la victoire de Stéphanie.

Le succès d'audience est incontestable. La satisfaction du public beaucoup moins. Hier soir, M6 a terminé en beauté la deuxième saison de Top Chef en réunissant 4,2 millions de téléspectateurs, soit 20% de part d'audience sur l'ensemble du public et surtout 31% des ménagères de moins de 50 ans, cible favorite des annonceurs. Mais les plus de trois heures d'émission ont déçu bon nombre de fans de l'émission, provoquant la suspicion et parfois même l'ennui.

Un prime trop long



Premier reproche qu'on peut faire à la finale de Top Chef : sa longueur. Pas moins de 3h15 d'émission avant qu'on découvre l'identité de la grande gagnante, Stéphanie. Si on peut regretter une durée excessive, il n'y a pas de secret sur la raison qui a poussé M6 a faire tirer sur la corde.

Plus l'émission est longue, plus la part d'audience est élevée. Et vu l'enjeu, il y avait fort à parier que même s'ils s'ennuyaient un peu, les téléspectateurs n'allaient pas zapper. D'ailleurs, les quatre coupures pub ont été commercialisées par M6 au même prix que celles de NCIS, le plus gros succès de la chaîne. M6 et les annonceurs savaient que les téléspectateurs seraient au rendez-vous, et ils ont voulu en tirer profit jusqu'au bout.

Le direct : pourquoi ?



Mais si on peut comprendre - et donc excuser en partie - cette durée excessive, on a plus de mal à comprendre le choix du direct. Cette décision, qui avait sans doute pour but d'événementialiser la finale, s'est retournée contre la chaîne. Ainsi, lors des deux épreuves qui ont départagé les trois finalistes, la production a effectivement trouvé le moyen de combler les 30 minutes qui se déroulaient en direct. On a ainsi pu découvrir les recettes qu'avaient réalisées les chefs dans les mêmes conditions. Mais montrer cinq recettes consécutives sur le même thème - aussi alléchantes soient-elles - était sans doute superflu et surtout, elles ont finalement pris le pas sur l'épreuve. Résultat, on n'a pas assez vu les candidats cuisiner, un comble pour une épreuve qui se déroule en direct !

Les inévitables « aléas du direct » n'ont rien arrangé : micros fermés quand ils devaient être ouverts ou, au contraire, ouverts et utilisés par les chefs quand les animateurs parlaient... Une cacophonie s'est produite à plusieurs moments sur les 3h15 d'émission. Mais plus globalement, ce sont certains des points forts de Top Chef qui ont souffert du passage au direct. Les épisodes précédents étaient rythmés, fluides et bien montés, trois qualificatifs qu'on a du mal à appliquer à la finale d'hier.

Le vote à l'aveugle



Troisième déception du côté des téléspectateurs : le processus de sélection des finalistes. Ces dernières semaines, le choix des chefs avait surpris nombre de fans de l'émission mais le choix d'un jury est difficile à remettre en cause. En revanche, l'absence de vote à l'aveugle hier soulève des questions. Pourquoi les chefs n'ont-ils pas sélectionné le gagnant des deux épreuves à l'aveugle ? Et pourquoi ont-ils pu se concerter lors de la première épreuve pour sélectionner Stéphanie mais pas lors de la seconde, où ils ont dû voter via un petit boîtier pour désigner Fanny ?

Si les chefs ne comptaient que pour cinq voix, qu'en est-il des 12 anciens, revenus déguster et qui ont voté Stéphanie à une majorité écrasante ? S'ils n'avaient pas connu l'identité de la candidate qui avait cuisiné tel ou tel menu, auraient-ils été plus divisés ? Le caractère parfois difficile de Fanny a vraisemblablement joué contre elle... Et les 88 téléspectateurs étaient-ils eux aussi au courant de l'identité des candidates ?

Contacté par puremedias.com, Studio 89 qui produit l'émission n'a pas souhaité nous répondre.

Sur le même thème
l'info en continu
"Les enquêtes du commissaire Van der Valk" démarre le 23 août sur France 3
Programme TV
"Les enquêtes du commissaire Van der Valk" démarre le 23 août sur France 3
"Le silence de l'eau" : Une nouvelle série italienne ce soir sur France 3
Programme TV
"Le silence de l'eau" : Une nouvelle série italienne ce soir sur France 3
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Axel Duroux (Endemol, RTL, TF1) prend la tête d'EuropaCorp
Cinéma
Axel Duroux (Endemol, RTL, TF1) prend la tête d'EuropaCorp
Audiences samedi : Jean-Baptiste Marteau réduit l'écart avec Audrey Crespo-Mara à 20h, "50' inside" au plus bas
TV
Audiences samedi : Jean-Baptiste Marteau réduit l'écart avec Audrey Crespo-Mara à...
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
Vidéos Puremedias