Une interview "stupéfiante de flagornerie" : Un auditeur de France Inter attaque en direct Ali Baddou

Partager l'article
Vous lisez:
Une interview "stupéfiante de flagornerie" : Un auditeur de France Inter attaque en direct Ali Baddou
Ali Baddou sur France Inter © DR
Un auditeur a critiqué la manière dont a été menée l'interview de Bruno Le Maire jeudi à l'antenne.

Il est mécontent et il le fait savoir. La matinale de France Inter recevait ce matin l'économiste Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne. En l'absence des titulaires Nicolas Demorand et Léa Salamé, l'interview était menée à deux voix par Ali Baddou et Alexandra Bensaid. Les auditeurs étaient invités à poser leurs questions en direct au spécialiste, ce qu'a fait l'un d'entre eux, nommé Guillaume. "J'ai une question et une remarque", a-t-il annoncé en préambule.

À lire aussi
"Touche pas à mon poste" : Cyril Hanouna s'en prend aux auto-promos de C8 et menace de quitter le plateau
TV
"Touche pas à mon poste" : Cyril Hanouna s'en prend aux auto-promos de C8 et...
Audiences : Retour musclé pour "Koh-Lanta", "Caïn" 2e sur France 2, gros flop pour "Enlèvements" sur C8
Audiences
Audiences : Retour musclé pour "Koh-Lanta", "Caïn" 2e sur France 2, gros flop pour...
Tweet de Charline Vanhoenacker sur Emmanuel Macron : Cyril Hanouna conseille à l'humoriste de "fermer sa gueule"
TV
Tweet de Charline Vanhoenacker sur Emmanuel Macron : Cyril Hanouna conseille à...

"J'ai écouté votre interview de M. Le Maire hier"

Aussitôt après avoir posé sa question en lien avec la Banque centrale européenne, il s'est directement adressé à Ali Baddou. "J'ai écouté votre interview de M. Le Maire hier et elle était stupéfiante de flagornerie", a estimé Guillaume en toute franchise en faisant référence à l'entretien avec le ministre de l'Economie et des Finances diffusé jeudi. Et d'ajouter : "Je suis désolé, mais j'ai eu du mal à écouter au-delà des quinze premières minutes...". "Ah ben, écoutez, désolé", a répondu Ali Baddou d'un ton détaché.

"C'est drôle, parce qu'on nous a, contrairement à ce que vous pensez, reproché d'avoir été trop durs avec Bruno Le Maire et de l'avoir trop secoué. Comme quoi, c'est une question de perception qui ne correspond pas toujours à la réalité", a poursuivi le journaliste, avant de demander à son invité de répondre à la question de l'auditeur. "Je réponds à la première question, pas à la deuxième", a rebondi Benoît Coeuré. L'interview a alors repris son cours normal. puremedias.com vous propose d'écouter cette séquence.

France Inter
France Inter
Christophe Castaner "regrette" d'avoir fait la Une de la presse people après sa virée en boîte de nuit
"Je vous emmerde !" : Agacée d'évoquer sa chronique topless, l'humoriste Constance quitte le plateau de Non Stop People
France Inter : Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek se payent Sibyle Veil et Guy Lagache face à leur patronne
Pourquoi France Inter n'a invité qu'un seul Gilet jaune dans sa matinale depuis le début du mouvement ?
Voir toute l'actualité sur France Inter
Autour de France Inter
  • Pascale Clark
  • Frédéric Mitterrand
  • Jean-Luc Hees
  • Sophia Aram
  • Charline Vanhoenacker
  • Philippe Vandel
  • Philippe Val
  • François Morel
  • Isabelle Giordano
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
brako

lèche babouches revient en force , également



LaSubtileMorande

Ali n'en est pas à un léchage de boules prêt, lui le défenseur aveugle du monarque du narco-état qu'il vénère



La Sardine

La première question n'a pas beaucoup d’intérêt mais en revanche la seconde est très intéressante. Moi aussi je me demande ou est passé le pognon que la BCE a fabriqué ? On parle de combien de milliards d'euros déjà ? 1000, oui 1000 milliards d'euros.



NorbertGabriel

Ivry ?? Levallois ?? Malakoff ?? par rapport à Pékin ou Lima, oui ...



#Gilet LREM

Bien dit.
Rien à ajouter !



Téléquanon

Ravi de constater qu’Ozap orthographie correctement BaDDou.



Hyakina

Une chose bien plus importante que tout cela, lorsqu'on regarde les réseaux socios, 99% des gens prennent du recul sur les infos, essayent d'entrecouper au minimum pour savoir si c'est un fake ou pas, avec certes énormément de trous dans la raquette. Mais lorsqu'une info à pour origine les réseaux socios, presque tout le monde se méfie de sa véracité (Bon, un con reste un con....).
A l'opposé total, les médias sont garants de l'infos qu'ils transmettent, et à partir de là, les gens ne font plus de recherches pour définir si l'info est orientée, fake, ou bonne. Ainsi, vous annoncez sur FB que Benalla est sortit de France avec DEUX passeports alors qu'il les avait rendu : personne n'y crois (Bon, un con reste un con...), le jour suivant, la même info sur BFM ou LCI en boucle, tout le monde y croit. L'impact de l'information n'est pas du tout la même, d'autant plus que sur les réseaux, elle est noyées au milieu de milliards d'informations à la minute, vraies ou fausses.



LeMoi

"Flatterie servile et grossière, le plus souvent intéressée"



Problème Technique

J'ai l'impression que vous mélangez un peu tout : réseaux sociaux, complotisme, crédibilité des journalistes...
Les RS sont à mon sens comme les médias traditionnels : il y a du bon et du douteux.
J'ai écouté le journal d'Inter un matin : alors que toute la presse mettait en une les passeports diplo de Benalla, la journaliste a ouvert son édition sur... les migrants !
Hier soir, je mets France Info (radio) et tombe sur Les Informés. Sujet du débat : les migrants !!!
Ceci porte un nom : propagande.



NorbertGabriel

C'est pas bientôt fini les cochoncetés matutinales ?? J'en avise le Vatican qui prendra les mesures idoines. Epicétou !!



Mr.Eddy

Son avocat dit que c'est faux, qu'il est libre de manifester.



Jon75

Autant pour moi, cela n'a pas pu être retenu.



NorbertGabriel

C'est aussi ce que je pense mais comme il n'a pas été jugé, on est donc dans l'arbitraire..



Jon75

L'opposition qui constitue un véritable front républicain se frotte les mains.



wistiti

Après ou avant l'anus de sa femme ? J'ai un doute.



Mr.Eddy

Un juge j'imagine.



eviradnus

des reseaux sociaux ! du panurgisme de dire que les journalistes sont tous des vendus! c'est aussi la base des gilets jaunes de se faire écho de tout en croyant qu'un jugement manichéen fait une vérité



NorbertGabriel

Qui décide de ces interdictions ??



Jon75

Normal, vu que ce sont des citoyens qui se révoltent, avec un ras-le-bol avec la fiscalité qui leur gêne.



Problème Technique

C'est tout vu.
Il n'y a jamais eu autant de manifestants incarcérés dans le cadre d'un mouvement social en France.



Mr.Eddy

J'ai entendu son avocat expliquer qu'il n'avait pas d'interdiction de paraître dans la capitale.



Problème Technique

Les syndicats prouvent une fois de plus leur inutilité dans le débat public.



Jon75

Dommage que les syndicats ne réagissent pas.



Problème Technique

Attendez, on parle des journalistes ou d'Éric Drouet, là ?



NorbertGabriel

J'opte pour Vire et sa spécialité... Comprend qui peut...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Astrid et Raphaëlle" : Sara Mortensen et Lola Dewaere héroïnes du pilote d'une nouvelle série de France 2 le 12 avril
Programme TV
"Astrid et Raphaëlle" : Sara Mortensen et Lola Dewaere héroïnes du pilote d'une...
Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le traitement des Gilets jaunes
TV
Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le...
"Un homme parfait" : Odile Vuillemin héroïne d'un téléfilm sur France 2 ce soir
TV
"Un homme parfait" : Odile Vuillemin héroïne d'un téléfilm sur France 2 ce soir
Ruth Elkrief (Débat de BFMTV) : "Je ne parle pas pour moi, je parle pour tous"
Interview
Ruth Elkrief (Débat de BFMTV) : "Je ne parle pas pour moi, je parle pour tous"
"Michael Jackson : Leaving Neverland" : Pourquoi M6 ne diffusera pas le documentaire choc dans son intégralité
TV
"Michael Jackson : Leaving Neverland" : Pourquoi M6 ne diffusera pas le...
L'Union européenne inflige une amende de 1,5 milliard d'euros à Google
Business
L'Union européenne inflige une amende de 1,5 milliard d'euros à Google
Vidéos Puremedias