Vexé par Sonia Devillers, Jules-Edouard Moustic quitte le studio de France Inter

Partager l'article
Vous lisez:
Vexé par Sonia Devillers, Jules-Edouard Moustic quitte le studio de France Inter
Vexé par Sonia Devillers, Jules-Edouard Moustic quitte le studio de France Inter © Dailymotion
Le comédien et Benoît Delepine étaient tous les deux invités de "L'instant M" ce matin sur France Inter pour assurer la promo de leur film.

Le 19 décembre prochain, Groland aura les honneurs du prime time sur Canal+ avec "Groland - Le Gros Métrage". L'action de cette fiction se déroule dans les rues de la Présipauté de Groland et elle met en scène Noël et Guy, deux jeunes Grolandais chômeurs de longue durée (interprétés par François Neycken et Gérald Touillon) qui pensent avoir trouvé le bon filon pour devenir milliardaires en lançant une mousse destinée à empailler les animaux. Francis Kuntz et Christophe Salengro sont également au générique.

À lire aussi
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé pour "Mamans et célèbres" sur TFX
Audiences
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé...
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...

"Je ne vais pas au restaurant pour dire que c'est à chier"

C'est pour assurer la promo de ce téléfilm que Jules-Edouard Moustic et Benoît Delepine étaient ce matin les invités de "L'instant M", l'émission média de France Inter présentée par Sonia Devillers. Et au moment de lancer l'émission, cette dernière ne s'est pas montrée vraiment tendre avec le projet de ses invités, évoquant "un bon gros machin qui dure, qui dure" et ajoutant que le film était "un peu mou, un peu foiré mais (...) quand même très barré".

Ces quelques mots n'ont pas beaucoup plu à Jules-Edouard Moustic, qui a interrompu l'animatrice pour faire part de son mécontentement. "Fallait pas nous inviter, moi je ne vais pas dans un restaurant pour dire que c'est à chier. Je pars du principe qu'il faut pas inviter les gens...", a-t-il ainsi lancé tandis que Sonia Devillers essayait d'expliquer que son analyse n'était pas aussi manichéenne. "Je trouve le film très, très bien, on n'a pas les mêmes goûts, je me barre", l'a interrompue Jules-Edouard Moustic, laissant Benoît Delepine seul en studio avec la journaliste.

"Votre émission est également pas terrible"

"Ce n'est pas une blague, Jules-Edouard Moustic est parti, parce qu'il n'aime pas la critique. Vous restez Benoît Delepine ?", a alors interrogé Sonia Devillers, poussant l'interprète de Michael Kael à défendre son collègue. "Ce n'est pas parce qu'il n'aime pas la critique, c'est parce que c'est vrai que c'est notre bon gros bébé, ça fait 15 ans qu'on le porte, donc c'est toujours bizarre quand le bébé sort de la maman, tout à coup on dit 'Oh il est moche'", a-t-il expliqué. La journaliste s'est alors lancée dans les brèves du jour, un exercice que Benoît Delepine a jugé utile de critiquer.

"Puisqu'on est là, on va parler de ce que vous venez de faire, votre émission est également pas terrible parce que vous avez parlé de chiffres pendant exactement cinq minutes alors qu'on est censé parler de média... Vous avez parlé de ce qui marche et ce qui ne marche pas, vous n'avez pas dit 'Est-ce que la nouvelle formule du Nouvel Obs est intéressante ou pas'", a-t-il reproché à Sonia Devillers, qui a finalement pu démarrer l'interview. Quelques minutes plus tard, Jules-Edouard Moustic est finalement revenu en studio et l'entretien a pu se terminer sans heurts, même si les deux hommes ont remis en cause l'analyse de leur interlocutrice au sujet du manque de rythme du long métrage en fin d'émission. puremedias.com vous propose de découvrir leur échange.

Jules Edouard Moustic
Jules Edouard Moustic
Jules-Edouard Moustic : "Pourquoi j'arrête 'Groland'"
Jules-Edouard Moustic ("Groland") : "Il paraît que Vincent Bolloré nous aime bien"
Benoît Delépine ("Groland") : "Canal+ nous laisse une paix royale"
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
grosmatou

Encore une qui a été recrutée suite à un concours de circonstances....... Et après on dit : mais pourquoi personne n'écoute la radio ?



Bubble

Pour elle mauvais point !



Bubble

Pas France Inter, mais quelques uns des blaireaux qui officient sur France Inter ! Si cette radio veut être le pendant de la BBC elle devrait pouvoir embaucher des bons animateurs, au fait de ce qui ce passe , pas ces quelques médiocres



lalo-19

Exactement les mots que je cherchais.



lalo-19

Bolloré, Sarkozy, Le Pen. Son catéchisme journalier.



Christophe Pietras

Ou Mails quelle mouche a piqué Moustic



KN

Non seulement elle n'y connaît pas grand chose en la matière mais c'est son ton méprisant et péremptoire qui est encore plus navrant. Bref une émission pédante et superficielle.



norbertgabriel

Une radio de service public avec très peu de pub est forcément loin d'une télé qui revendique offrir des cerveaux disponibles aux annonceurs. Je regarde de moins en moins la télé, mais ce qui fait TF1 me laisse totalement indifférent à 99%...



valflut

Non mais en vrai, ils tapent pas. D'ailleurs, il est revenu au milieu de l'émission (au moment où ils ont rediffusé la fausse interview de Philippe Veul par Francis Kuntz).



pistouille

la sortie de Moustic n'était pas forcément une bonne idée, mais, fidèle auditrice de France Inter, je dois dire que je n'apprécie pas du tout cette animatrice, qui n'a rien, et qui par moment est agaçante.



mamie molette

Moustic a pris la mouche !



banzaï

Toute façon France Inter et Telerama se sont toujours cru au dessus de la plèbe, ils distribuent les bons et les mauvais points selon le degré de branchitude que tu atteins.. Après les copains de Groland ils savent ou ils mettent les pieds, c'est connu France Inter.. Moustic c'est pas un méchant, il manque d'amour c'est tout !



A French

Susceptible, le Moustic.. Bon, je n'ai jamais vraiment accroché à Groland en même temps, donc difficile d'évaluer si c'est moins bien ou non aujourd'hui.



Sheka

Qualitativement, ce que fait France 2 est souvent largement supérieur à ce que fait TF1..



Pope

Tu vois Bolloré partout, non ?



lalo-19

ça se moque de Bolloré "l'interventionniste" ou des grands capitalistes qui veulent mettre au pas ceux qui ne sont pas d'accord mais finalement ça a du mal à supporter une critique (juste ou non, ce n'est pas le débat) sur son travail. Intéressant et révélateur.
Après, je trouve également Sonia Devillers proprement insupportable et très hautaine avec ses invités.



Jarod

Pour écouter régulièrement l'émission, je la trouve très lié au sentiment de son animatrice.
Bon c'est un choix éditorial soit. Mais dans ce cas là on invite pas des personnes pour leur dire à l'antenne que leur programme est nul. On ne les invite pas.
La façon de faire est spéciale.

Elle a le don de vouloir donner les bons et mauvais points.



yoghourt

Entendu en direct. Pour le coup, Sonia Devillers n'a pas très bien amené le sujet. Elle aurait pu se les mettre dans la poche puis ensuite les mettre un peu en difficulté sur des choses qui ne lui ont pas plu dans le film. Là commencer d'emblée comme ça pour accueillir ses invités, c'était un peu dur. Dommage parce qu'au final elle n'a pas trop pu les titiller sur le retour des Guignols.



teleradio

Quelque part on sait que France Inter est en guerre ouverte avec Bolloré.
Or c'est idiot de taper sur le Groland qui est un des derniers de résistance anti-Bolloré au sein du groupe.



FlorentF

En début d'année, j'ai voulu tenter de nouveaux podcasts, dont cette émission que j'ai vite abandonné. J'étais lassé de leur manichéisme justement, très souvent cela se résume en "Ce que fait France 2 est top, ce que fait TF1 est naze". Elle pointe facilement les ratés de la Une, bien moins ceux du service public.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Zone Interdite" : Un documentaire choc sur l'aide sociale à l'enfance ce soir
Programme TV
"Zone Interdite" : Un documentaire choc sur l'aide sociale à l'enfance ce soir
"Les Simpson" : Un comédien historique claque la porte du dessin animé culte
Séries
"Les Simpson" : Un comédien historique claque la porte du dessin animé culte
"Tout le monde veut prendre sa place" : Un candidat pris en flagrant délit de triche par Nagui
TV
"Tout le monde veut prendre sa place" : Un candidat pris en flagrant délit de...
BFMTV : La députée Danièle Obono prend la défense du journaliste Taha Bouhafs et étrille les éditorialistes de la chaîne
TV
BFMTV : La députée Danièle Obono prend la défense du journaliste Taha Bouhafs et...
Audiences samedi : Nagui creuse l'écart avec Nikos, les jeux sur France 3 en forme
TV
Audiences samedi : Nagui creuse l'écart avec Nikos, les jeux sur France 3 en forme
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
Vidéos Puremedias