"Rapport Anne Brucy" : France 3 doit rester une chaîne nationale à vocation régionale

Partager l'article
Vous lisez:
"Rapport Anne Brucy" : France 3 doit rester une chaîne nationale à vocation régionale
"Les carnets de Julie", un programme national à vocation régionale.
"Les carnets de Julie", un programme national à vocation régionale. © F3/3e Oeil
Le rapport d'Anne Brucy sur l'avenir de l'offre régionale de France 3 a été remis ce matin à la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti.

Le fameux rapport d'Anne Brucy sur "L'avenir de l'offre régionale et locale de France 3" a été remis ce matin à Aurélie Filippetti. Commandé en décembre 2013 par la ministre de la Culture, ce dernier doit permettre de fournir des pistes de reflexions pour une éventuelle réforme de France 3, une chaîne dotée d'une identité à la fois nationale et régionale.

À lire aussi
"Hey le prolo ! Parler, tu sais ce que ça veut dire ?" : Quand le débat de BFMTV dérape complètement...
TV
"Hey le prolo ! Parler, tu sais ce que ça veut dire ?" : Quand le débat de BFMTV...
"Morbide", "navrant", "indigne"... : Catherine Deneuve flingue son "Un jour, un destin" et Laurent Delahousse
TV
"Morbide", "navrant", "indigne"... : Catherine Deneuve flingue son "Un jour, un...
"C'est pas une manifestation, c'est la guerre !" : Jean-Jacques Bourdin bouche bée face à la colère d'un auditeur de RMC
TV
"C'est pas une manifestation, c'est la guerre !" : Jean-Jacques Bourdin bouche bée...

France 3 reste "une chaîne nationale à vocation régionale"

France 3 est pour l'instant considérée comme "une chaîne nationale à vocation régionale de service public". Autrement dit, son antenne est majoritairement organisée autour de programmes nationaux ancrés dans les régions comme "Des racines et des ailes " avec quelques décrochages en régions, notamment pour les JT. Ces programmes régionaux sont cependant remis en cause depuis plusieurs années du fait d'audiences décevantes, de coûts jugés trop importants mais aussi d'une organisation inadaptée. La mission "Anne Brucy" avait donc pour ambition de les repenser.

Au final, ce nouveau rapport ne revient pas sur le schéma global d'organisation de l'antenne de France 3. Il écarte ainsi rapidement l'idée de créer des chaînes régionales de plein exercice pour des raisons de coûts mais aussi d'attentes des téléspectateurs. D'après les différentes études commandées pour nourrir le document, les personnes interrogées sont apparues attachées à la "dimension généraliste et nationale" de France 3. Les auteurs du rapport ne semblent pas non plus favorables à une inversion radicale de la proportion existant actuellement entre programmes régionaux et nationaux. Pour la mission Anne Brucy, faire de France 3 une chaîne régionale avec des décrochages nationaux ne paraît pas non plus être "la mesure la plus efficace", et ce, pour les mêmes raisons qu'évoquées précédemment.

Un renforcement qualitatif de l'offre régionale

En matière de ligne éditoriale, le rapport ne prend pas beaucoup plus de risques. Il se contente de prêcher en faveur d'une offre de programmes régionaux "ambitieuse et renouvelée" passant notamment par de nouveaux "rendez-vous d'information et de service" dépassant le seul journal télévisé local. Bref, une évolution qualitative plus que quantitative. Les auteurs du rapport évoquent ainsi "une attente très importante en matière d'information de proximité enrichie, qui traite des loisirs, de la culture, mais aussi de l'emploi, de la formation, de l'accès aux services publics et, dans certaines régions, de l'art de vivre". Ils envisagent pour cela de créer une offre enrichie et plurimédias en partenariat avec les équipes radio de France Bleu (radio/télé/web)

Les rapporteurs évoquent surtout un effort très important à fournir sur le numérique, un domaine dans lequel le réseau régional de France 3 a visiblement pris un retard important. Il doit devenir "une priorité stratégique" selon les rapporteurs. Ces derniers recommandent notamment de placer des "cellules numériques au coeur des équipes", mais aussi de renforcer l'information de proximité sur le web et de rendre accessible en replay l'ensemble des programmes régionaux.

Concernant les programmes nationaux de France 3, la mission valide la stratégie mise en oeuvre par l'ancien patron de la chaîne, Thierry Langlois, d'ancrer les programmes nationaux dans les régions comme le font déjà "Des racines et des ailes", "Thalassa", ou encore "Les carnets de Julie". Le rapport invite donc à "régionaliser" encore davantage les programmes nationaux de la chaîne, en matière de jeux par exemple.

Des rapprochements et des partenariats recommandés

Outre la ligne éditoriale, le rapport s'attaque aussi (mais modérément) à l'organisation du réseau régional de France 3, régulièrement critiqué pour ses coûts de fonctionnement dans un contexte budgétaire contraint. Pour faire des économies, le document prône ainsi la "mise en oeuvre de partenariats avec les télévisions locales" mais aussi la refonte de l'organisation régionale de France 3 (24 antennes actuellement) dans la foulée de la réforme territoriale annoncée récemment par François Hollande.

Le document semble aussi approfondir le projet de rapprochement des rédactions de France 2 et France 3 à l'échelon local. "La convergence des moyens techniques devrait permettre de développer les collaborations entre les rédactions régionales et les correspondants de France 2. A terme, le réseau régional devrait être en mesure de produire des reportages pour l'ensemble des éditions nationales de France Télévisions sur tous les supports" écrivent ainsi les rapporteurs.

Les auteurs du document estiment enfin que la réforme de l'offre régionale de la Trois qu'ils préconisent devra être accompagnée d'un soutien financier particulier de l'Etat qui devra être précisé dans le prochain contrat d'objectifs et de moyens (COM) signé entre la tutelle et France Télévisions.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Furious Angel

Ca c'est malin



lopop

Chez free, c'est visiblement géolocalisé puisque c'est la version regionale qui est directement prise.



Château de Boigne

En gros, on revient à la situation de France Régions 3 à ses débuts en 1975 : en effet, le réseau FR3 était initialement un réseau de radio-télévisions régionales, un peu sur le modèle de l'ORTF. Ce qu'on a appelé "Radio France XYZ" dépendait à l'origine de FR3... Les diffuseurs nationaux avaient été quant à eux séparés : Télévision Française 1, Antenne 2, Radio-France. Quand je le dis qu'il faut reconstituer un office public unique (mais plus indépendant du pouvoir que l'ORTF, à la manière de la BBC) pour renforcer le service public face à la concurrence accrue des acteurs privés !



Château de Boigne

En réalité, sur les box et le satellite, vous avez au canal 3 une chaîne qui s'appelle France 3 Sat, et qui diffuse, lors des décrochages régionaux, soit les programmes d'Île-de-France, soit le "Journal des journaux" (un best-of des éditions régionales).



Château de Boigne

Adresse du lien menant au rapport dans l'article : file:///C:/Users/128-Benjamin/Downloads/20140630_France3-un-avenir-régional.pdf

Merci Benjamin de nous montrer comment vous rangez vos fichiers dans votre PC de bureau ! ;-)



dark-vador

il faudra que des journalistes de la 3 accèdent à des postes de directions sur les éditions et mag de la 2 pour ne pas que la 3 se sente encore mise de côté.



starlight1

Les journalistes ont tous le même statut maintenant depuis la signature du nouvel accord d'entreprise. Même chose pour les moyens techniques qui ont été mis en commun.
Mais il reste pour la direction à convaincre les journalistes des différentes chaînes à travailler ensemble. C'est sur ce dernier point que ça coince, notamment à France 3.



dark-vador

A terme il ne faudra ne faire qu'une seule rédaction que se soit au national ou au local a condition que les journalistes de l'ensemble du groupe est le même statut... cela permettra au groupe d'être plus dynamique , plus présent , une vrai offre d'info avec des journalistes qui pourront travailler du local au national et inversement ...



starlight1

Petite précision sur les rédactions. Actuellement, le projet de réforme en cours "Info 2015" vise à rapprocher la rédaction de France 2 et la rédaction nationale de France 3.
Or, nouveauté, le rapport préconise d'aller encore plus loin en intégrant les bureaux en régions de France 2 (une dizaine) dans le réseau régional de France 3.



starlight1

Je viens de lire le rapport qui rejette fermement cette perspective de chaînes régionales qui "ne correspondraient pas aux attentes de tous les publics et représenteraient une charge financière disproportionnée".
Le rapport rejette aussi le recentrage sur l'info de l'offre régionale.



norbertgabriel

"" Ils envisagent pour cela de créer une offre enrichie et plurimédias en
partenariat avec les équipes radio de France Bleu (radio/télé/web)e

Ça parait logique et une bonne idée ..



Furious Angel

Pour moi y'a un souci avec la vocation nationale de France 3: le satellite et les box TV.

Je ne sais pas du tout quelle est la part des gens qui reçoivent la télé via le satellite ou une box, mais avec les offres internet actuelles, la télé est comprise, et je pense qu'une partie énorme des gens reçoivent la télé comme ça.

Du coup moi, en ayant un abonnement Orange ET Canalsat dessus, si je met France 3 sur Orange, j'ai France 3 Ile de France (enfin je crois), et pareil pour Canalsat.

Y'a bien toutes les versions locales, mais dans des canaux ultra lointains (290 et des poussières) et je doute vraiment que des gens s'embêtent à aller chercher leur version locale.

Du coup avec la télé telle qu'elle est distribuée aujourd'hui, ça me parait compliqué d'insister sur le côté régional.



Enough

Bonjour.
Dommage de gâcher cette chance.
Selon moi, ce rapport ne fait qu'entériner une situation actuelle un peu bâtarde.
Est-ce la meilleure organisation ? Je ne le pense pas.
J'aurais souhaité que les chaînes régionales soient positionnées en syndication.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 29 décembre 2018 au 4 janvier 2019
Tous les programmes de la télé du 29 décembre 2018 au 4 janvier 2019
"Les Rois du Gâteau" : La saison 2 arrive le 31 décembre sur M6
Programme TV
"Les Rois du Gâteau" : La saison 2 arrive le 31 décembre sur M6
"On va s'aimer un peu, beaucoup" : France 2 lance la saison 2 le 2 janvier
TV
"On va s'aimer un peu, beaucoup" : France 2 lance la saison 2 le 2 janvier
"Incroyable talent" : Pourquoi ne verra-t-on pas ce soir tous les candidats qualifiés pour les demi-finales ?
TV
"Incroyable talent" : Pourquoi ne verra-t-on pas ce soir tous les candidats...
"The Bridge" : Le nouveau jeu de M6 débarque le 3 janvier en prime
TV
"The Bridge" : Le nouveau jeu de M6 débarque le 3 janvier en prime
"Big Bounce" : La course de trampolines de TF1 démarre le 4 janvier
Programme TV
"Big Bounce" : La course de trampolines de TF1 démarre le 4 janvier
Vidéos Puremedias