La pièce "Adieu Monsieur Haffmann" est la grande gagnante de la soirée
La pièce "Adieu Monsieur Haffmann" est la grande gagnante de la soirée © Romuald MEIGNEUX / FTV
Flash

Audiences : Les Molières 2018 quasi-stables sur un an

Partager la brève
La 30e cérémonie des Molières était diffusée sur France 2 en deuxième partie de soirée lundi soir.

La cérémonie des Molières, 30e du nom, s'est déroulée hier soir depuis la salle Pleyel à Paris. Présentée par Zabou Breitman, elle a été retransmise en léger différé sur France 2, en deuxième partie de soirée. La chaîne du service public avait fait le choix de diffuser en prime time la pièce "La Garçonnière", qui s'est classée en deuxième position des audiences avec 2,9 millions de téléspectateurs, soit 12,3% du public.

Entre 22h45 et 1h du matin, la cérémonie des Molières a été suivie en moyenne par 1,06 million de téléspectateurs, soit 11,2% du public selon Médiamétrie. Un score quasi-stable par rapport à l'édition 2017, qui avait fédéré 1,09 million de téléspectateurs (10,9% de PDA). Côté palmarès, la grande gagnante de la soirée est la pièce "Adieu Monsieur Haffmann", de Jean-Philippe Daguerre, qui repart avec quatre statuettes.

Le palmarès des Molières 2018

Molière du Théâtre privé
"Adieu Monsieur Haffmann", de Jean-Philippe Daguerre.

Molière du Théâtre public
"Une Chambre en Inde", création collective du Théâtre du Soleil.

Molière de la Comédie
"Le Gros Diamant du Prince Ludwig", de Henry Lewis, Jonathan Sayer et Henry Shields, adaptation Gwen Aduh et Miren Pradier, mise en scène Gwen Aduh, Théâtre du Gymnase.

Molière de la Création visuelle
"Cendrillon", de Joël Pommerat, mise en scène Joël Pommerat, Théâtre de la Porte Saint-Martin. Scénographie : Éric Soyer, costumes : Isabelle Deffin, lumière : Éric Soyer, vidéo : Renaud Rubiano.

Molière du Spectacle musical
"Histoire du soldat", de Ramuz et Stravinsky, mise en scène Stéphan Druet, Théâtre de Poche-Montparnasse.

Molière de l'Humour
Blanche Gardin, dans "Je parle toute seule", de Blanche Gardin, mise en scène Maïa Sandoz.

Molière du Jeune public
"Le Petit Chaperon rouge", de Joël Pommerat, mise en scène Joël Pommerat, Cie Louis Brouillard.

Molière du Seul/e en scène
"Vous n'aurez pas ma haine", avec Raphaël Personnaz, d'après Antoine Leiris, mise en scène Benjamin Guillard, 984 Productions – Arnaud Bertrand.

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre privé
Jean-Pierre Darroussin, dans "Art", de Yasmina Reza, mise en scène Patrice Kerbrat.

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre public
Jacques Gamblin, dans "1 heure 23'14 '' et 7 centièmes", de Jacques Gamblin et Bastien Lefèvre, mise en scène Jacques Gamblin.

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre privé
Laure Calamy, dans "Le Jeu de l'amour et du hasard", de Marivaux, mise en scène Catherine Hiegel.

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre public
Marina Hands, dans "Actrice", de Pascal Rambert, mise en scène Pascal Rambert.

Molière du Comédien dans un second rôle
Franck Desmedt, dans "Adieu Monsieur Haffmann", de Jean-Philippe Daguerre, mise en scène Jean-Philippe Daguerre.

Molière de la Comédienne dans un second rôle
Christine Murillo, dans "Le Tartuffe", de Molière, mise en scène Michel Fau.

Molière de la Révélation masculine
Rod Paradot, dans "Le Fils", de Florian Zeller, mise en scène Ladislas Chollat.

Molière de la Révélation féminine
Julie Cavanna, dans "Adieu Monsieur Haffmann", de Jean-Philippe Daguerre, mise en scène Jean-Philippe Daguerre.

Molière de l'Auteur francophone vivant
Jean-Philippe Daguerre, pour "Adieu Monsieur Haffmann".

Molière du Metteur en scène d'un spectacle de Théâtre privé
Joël Pommerat, pour "Cendrillon", de Joël Pommerat.

Molière du Metteur en scène d'un spectacle de Théâtre public
Ariane Mnouchkine, pour "Une Chambre en Inde", création collective du Théâtre du Soleil.

le 29/05/2018 à 09h40
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
NorbertGabriel

Quand je vois l'histoire et le parcours de cette pièce "Adieu Monsieur Haffmann" j'ai encore plus envie d'aller au théâtre..

Et d'avoir vu Jean Claude Deret (le père de Zabou) en scène quelques mois avant son décès, à 95 ans est un grand souvenir ... Vive le théâtre et le cabaret ! https://uploads.disquscdn.c...



Backpacker

11% de PDM pour une telle cérémonie culturelle, c'est un excellent score. Je suis certain que le score n'aurait pas été supérieur si diffusé à 21h. D'ailleurs même "Stupéfiant" a réalisé des records d'audience lorsque ce magazine était diffusé vers minuit tandis qu'il attirait très peu de public à 22h30. C'est triste à dire, mais c'est comme ça.



Hyace

À un moment j'ai cru comprendre ou lire ça et là que Vincent Dedienne devait présenter ou alors je me suis trompé ?



comments powered by Disqus