Denis Brogniart ("Koh-Lanta") : "Les réseaux sociaux ont gangrené les relations entre les candidats"

Partager l'article
Vous lisez:
Denis Brogniart ("Koh-Lanta") : "Les réseaux sociaux ont gangrené les relations entre les candidats"
Denis Brogniart
Denis Brogniart © C. CHEVALIN / TF1
Interrogé par puremedias.com, l'animateur évoque "Koh-Lanta", "L'Aventure Robinson", la Coupe du monde de football mais aussi... Europe 1.

Fin de saison mouvementée pour Denis Brogniart. Après avoir mis en boîte le second numéro de "L'Aventure Robinson", l'animateur est rentré précipitamment des Fidji après la tonitruante annulation du tournage de "Koh-Lanta". Le répit sera de courte durée pour Denis Brogniart qui sera, dès le 14 juin prochain, aux commandes du "Mag de la Coupe du monde" sur TF1. D'ici là, les téléspectateurs de la Une le retrouveront ce soir pour la finale de "Koh-Lanta : Le combat des héros". puremedias.com s'est entretenu avec l'animateur.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde 2018 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde 2018 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Mennel : "Cyril Hanouna dit mensonge sur mensonge"
Musique
Mennel : "Cyril Hanouna dit mensonge sur mensonge"
"À regret, je jette l'éponge" : Patrick Cohen fait ses adieux à la matinale d'Europe 1
Radio
"À regret, je jette l'éponge" : Patrick Cohen fait ses adieux à la matinale...

Propos recueillis par Pierre Dezeraud.

puremedias.com : Le deuxième numéro de "L'Aventure Robinson", avec Amir et Christine Bravo, sera bientôt diffusé sur TF1. En quoi se différenciera-t-il du premier ?
Denis Brogniart : Ce qui change tout, c'est évidemment la personnalité des deux candidats. Il y a un antagonisme qui est beaucoup plus fort que sur la première édition. On se retrouve avec un homme de trente ans et une femme de soixante ans qui évoluent dans des univers totalement différents. Rien ne pouvait les prédisposer ne serait-ce qu'à dîner ensemble. Christine Bravo ne connaissait même pas Amir. Il y a eu ce miracle qui opère entre les deux et c'est plus plus bluffant qu'entre Kendji et Maître Gims qui appartiennent à la même génération et au même univers. La force de ce deuxième épisode, c'est cette photo.

Lors de la présentation du programme, de nombreux changements par rapport au premier numéro ont été évoqués. Quels sont-ils ?
On fait rentrer un jeu au départ qui leur permet de faire connaissance uniquement à la voix et en étant pas physiquement ensemble pour pouvoir gagner une caisse supplémentaire. Tout cela dans le but de dynamiser le début. De mon côté, j'interviens d'avantage depuis ma barge pour guider les téléspectateurs. La fin est plus conséquente aussi avec l'arrivée sur la barge. Enfin, on a changé deux jeux sur les trois. Celui de "la mine" est très impressionnant.

Le 16 février dernier, le premier numéro avait rassemblé, en audience veille, 3,7 millions de téléspectateurs (19,2% de PDA) mais s'était montré performant sur les cibles jeunes et féminines. Vous espérez faire mieux ?
À TF1, l'objectif c'est de faire toujours mieux. Vous citez les scores sur les jeunes et sur les femmes, c'est effectivement un critère de réussite pour la chaîne. Je pense que les participants de ce deuxième numéro sont moins clivants d'un point de vue générationnel. Par exemple, ma mère ne connaît pas Maître Gims et Kendji Girac. Est-ce que l'on a envie de regarder un programme si on ne connaît pas les participants ? Là, Christine Bravo est une personnalité plus connue d'un public âgé et dans le même temps, les jeunes connaissent bien Amir. Le spectre de téléspectateurs potentiels est donc, à mon sens, plus large. Je pense que le cast et les ajustements apportés au programme devraient lui permettre de faire un bon score.

Ils ont dit
"Vincent Lagaf dans 'L'Aventure Robinson' ? Il y a incompatibilité"
Denis Brogniart

Vincent Lagaf s'est publiquement porté candidat pour le troisième numéro. Il ferait un bon participant ?
Vincent est quelqu'un que j'aime beaucoup et qui a toujours été d'une grande bienveillance avec moi. Mais, si je suis bien l'actualité de la télévision, quand il n'est pas sur C8, il est sur France 2 dans "Fort Boyard". Je ne suis pas certain aujourd'hui que dans la configuration de ses activités actuelles, Vincent Lagaf puisse être candidat. Il y a incompatibilité. Maintenant est-ce que ce serait quelqu'un qui pourrait faire un bon aventurier ? Oui, assurément.

Vous vous apprêtez à reprendre les commandes du "Mag de la Coupe du monde" pendant un mois sur TF1. Comment appréhendez-vous l'exercice ?
Comme tous les grands événements sportifs que j'ai eu la chance de couvrir sur la chaîne depuis dix ans. Je vais reprendre mon rôle d'anchorman avec une belle bande d'experts autour de moi. On a plus de 25 magazines à faire et nous savons que l'attente est énorme d'autant plus qu'en raison de la diffusion des matchs à 20h, nous serons programmés très tôt dans la soirée. La case est encore celle du prime-time. Il y a un vrai enjeu. Avant, on avait une trentaine de minutes d'émission. Là, ce sera une heure. L'idée, c'est de ne pas trop rentrer dans la technique et de rester grand public pour plaire aux téléspectateurs de TF1 à cet horaire. Il y aura aussi de belles innovations technologiques avec une partie du studio qui sera en réalité virtuelle.

Du coup, vous êtes privé du retour de la Formule 1 sur TF1...
C'est un problème de riche ! Normalement, ce week-end, pour le Grand Prix de Monaco, j'aurais dû être sur le tournage de "Koh-Lanta". J'ai décidé de ne pas y aller pour prendre un peu de recul. Il y aura un petit pincement au coeur le 24 juin prochain, pour le départ du Grand Prix de France mais ce jour-là, il y aura un voire deux "Mag de la Coupe du monde" sur TF1. Je suis très heureux que ce sport revienne sur la chaîne et que la France ait à nouveau un Grand Prix. Je serai là pour ceux de Belgique et d'Italie. Avec Adrien Paviot et Jean-Eric Vergne, je sais que les gens qui sont frustrés de ne pas pouvoir suivre la F1 seront contents. C'est un vrai bonheur, la France est le pays de la Formule 1 et, en plus, nous avons trois - et même quatre en comptant le monégasque Charles Leclerc - pilotes français en compétition.

Ils ont dit
"Quand on commence à dire que le casting de 'Koh-Lanta' est beaucoup plus télé-réalité qu'avant, c'est complètement faux !"
Denis Brogniart

TF1 diffuse ce soir la finale de "Koh-Lanta", qui ne sera exceptionnellement pas enregistrée en direct. À l'heure du bilan, ne regrettez-vous pas le déchirement inédit des candidats de cette saison, qui s'entre-tuent sur les réseaux sociaux ou via "TPMP" ?
Attention, ça ne concerne que certains candidats. On parle de quatre candidats voire plutôt trois puisque Javier a été pris dans l'affaire malgré lui. Ce que je regrette, c'est que je connais tous ces candidats et que, pris individuellement, ce sont tous des gens bien. J'en suis d'autant plus sûr que ce n'est pas la première fois que je fais un "Koh-Lanta" avec eux. Bien sûr, les réseaux sociaux ont gangrené leurs relations. Habituellement, 99% du temps, les candidats se tombent dans les bras une fois l'aventure terminée. Cette année, c'est moins le cas, il y a eu un basculement sur les réseaux sociaux, entretenus par certains médias. Les candidats ont été dépassés par ce qui a pu être écrit, publié ou enregistré sur les réseaux sociaux. Mais, quand on commence à dire que le casting est beaucoup plus "télé-réalité" qu'avant, c'est complètement faux ! Si vous prenez les candidats des premières saisons de "Koh-Lanta", avec le poids des réseaux sociaux, vous auriez des réactions encore plus épidermiques, fortes et violentes que celles que nous avons aujourd'hui. Les réseaux sociaux, il faut savoir les maîtriser et être capable de prendre du recul. Je pense par exemple à Javier qui a eu la sagesse de couper son compte Twitter le temps de la diffusion.

Tenir les candidats à l'écart des réseaux sociaux n'est-il pas justement le remède à ces déchirements et aux polémiques qui abîment l'image de l'émission ?
Non, les candidats sont libres et ils doivent le rester. On ne va pas mettre un community manager sur le dos de chaque candidat ou leur interdire de tweeter. N'oublions pas que les réseaux sociaux permettent à bon nombre d'anciens candidats de toutes les émissions, y compris "Koh-Lanta", de gagner de l'argent. Un certain nombre d'entre eux l'ont bien compris. Mais ils ne se rendent pas compte de la caisse de résonance que c'est et des dégâts qu'ils peuvent se procurer à eux-mêmes et aux autres. Ce qui est terrible, c'est d'ailleurs l'effet boomerang. Moi, je ne peux que constater et je n'ai aucune solution. Vous savez, la vidéo dans laquelle je prends la parole après l'annulation du tournage de "Koh-Lanta" a été vue plus de 1,5 million de fois, rien que sur mes réseaux. Un spécialiste des médias me disait que l'impact était entre 8 et 10 millions de vues en considérant la viralité de la vidéo ailleurs. C'est une force énorme. On ne peut pas en vouloir aux candidats. À un moment donné, je pense que c'est grisant pour eux, cette accession à la notoriété.

Que pensez-vous du déballage, provoqué par Dylan, sur la question de la rémunération des candidats ?
Je ne m'occupe pas de ces questions-là et, très franchement, je ne sais pas ce qu'il en est. J'ai entendu tout et n'importe quoi. C'est Alexia Laroche-Joubert, la productrice, qui est la mieux placée pour répondre. En ce qui me concerne, j'essaie de rester totalement en dehors de ça. Je ne m'intéresse qu'à mon salaire à moi et je ne vous en parlerai pas ! (rires)

Ils ont dit
"C'était impossible pour moi de continuer 'Koh-Lanta' avec de telles accusations"
Denis Brogniart

Le tournage de la prochaine édition de "Koh-Lanta" a été annulé pour une affaire d'agression sexuelle présumée. Avez-vous participé à la prise de décision de cette annulation ?
Oui. J'ai tout de suite dit, au milieu de la nuit, que je ne pouvais pas continuer. C'était impossible. Je ne pouvais présenter un programme familial divertissant, qui plaît à mes enfants, dans ces conditions. Je ne me voyais pas animer un conseil et demander aux candidats comment ils rationnent le riz au lendemain d'accusations aussi graves. La décision a été prise immédiatement, à l'unanimité, et de manière collégiale avec Alexia, par téléphone, le producteur, les chefs de postes, le directeur de production et le médecin. Quand on l'a annoncée aux équipes techniques, je pense qu'ils ont été soulagés. Personne ne se sentait de continuer. Je tiens d'ailleurs à saluer le courage des équipes d'ALP et de TF1.

Pensez-vous, comme certains le suggèrent, que l'annulation de la prochaine édition de "Koh-Lanta" est finalement une opportunité pour laisser reposer la marque et éviter la lassitude ?
Combien de programmes font 25% de PDA sur les quatre ans et plus et 40% sur les ménagères après tant d'années ? À un moment donné, on ne peut pas reprocher à la chaîne de vouloir faire deux numéros par an quand on voit ces scores. L'érosion de l'audience est tellement minime. Après, je pense qu'effectivement, quand on reviendra en 2019, on sera plus fort. C'est mathématique, il y aura une vraie attente. Mais l'annulation de cette édition est avant tout une perte pour tout le monde, surtout pour les candidats.

Justement, on peut imaginer ces candidats dans la prochaine édition ?
Je ne m'occupe pas du casting mais je sais qu'ils peuvent potentiellement se réinscrire. Après, sur le prochain "Koh-Lanta", j'en doute.

Ils ont dit
"Refaire de la radio sur Europe 1 ? Ce serait avec plaisir"
Denis Brogniart

Quand vous avez pris la décision d'annuler le tournage, vous avez imaginé la déflagration que cela allait provoquer ? Il y a eu la Une d'un grand quotidien, des reportages dans les journaux télévisés, à la radio...
Ce que je n'ai pas imaginé, c'est qu'une telle chose arrive sur "Koh-Lanta". J'ai toujours dit : "Les candidats n'ont aucune libido !". Vraiment, je pensais que c'était impossible. Concernant l'impact médiatique, c'est un peu la rançon du succès. "Koh-Lanta" est l'un des programmes les plus forts de la télévision. Après, je suis satisfait de voir que la majorité des gens pensent que nous avons pris la décision qui s'imposait. Imaginez en revanche la situation si nous n'avions pas pris la mesure de l'événement. Cela aurait été terrible.

Vous êtes aujourd'hui un animateur très occupé sur TF1 mais, par le passé, vous avez aussi été un homme de radio, notamment sur Europe 1 où vous avez été journaliste sportif. Vous seriez prêt à retenter l'expérience ?
Un jour ou l'autre, oui. J'ai d'ailleurs quelques idées. Mais je pars tellement souvent... J'ai déjà eu des opportunités, j'ai rencontré des gens mais c'est vrai que refaire de la radio dans une maison qui me laisse d'aussi bons souvenirs qu'Europe 1, ce serait avec plaisir. Je suis très attaché à cette station. Europe 1 m'a beaucoup apporté dans ma vie professionnelle, notamment lorsque j'ai couvert la Coupe du monde en 1998. J'espère que cette station va retrouver ses lettres de noblesse. Chaque fois que je vois les audiences, c'est un coup de poignard. Aujourd'hui, l'avantage, c'est que Laurent Guimier, avec qui j'ai beaucoup bossé, connaît très bien la maison. C'est un enfant d'Europe et je suis sûr qu'il saura sur qui s'appuyer. Il y a tellement de gens brillants à Europe 1.

"Pékin Express", concurrent historique de "Koh-Lanta" va faire son grand retour cet été sur M6. Vous allez regarder ?
Bien sûr ! Je regarde toujours la concurrence. Stéphane Rotenberg est quelqu'un pour qui j'ai un très profond respect. On est dans le même bateau depuis tant d'années. Je n'oublierai jamais ce qu'il a pu faire pour moi dans les moments difficiles. Et "Pékin Express" est une belle émission. D'ailleurs, il y a plein de techniciens qui bossent sur les deux programmes. Je ne dirai jamais du mal de ce programme. Ça m'aurait même fait marrer d'y participer en tant que candidat.

Denis Brogniart
Denis Brogniart
"Des patrons de TF1 lassés de Denis Brogniart et Nikos" : L'anecdote étonnante de Stéphane Rotenberg
Denis Brogniart s'improvise kiné en direct sur TF1 et déclenche un fou rire
Denis Brogniart (TV Notes 2018) : "Je suis très heureux parce qu'on a traversé des moments difficiles"
Voir toute l'actualité sur Denis Brogniart
Autour de Denis Brogniart
  • Céline Géraud
  • Dave
  • Moundir
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Illiam Remil

En 10 ans donc... ce qui parait logique



Ludovic Delors

Les réseaux sociaux ont bon dos. Les Pascal, Javier sont des malotrus, ils ne le sont pas devenus sur les réseaux sociaux, c'est leur nature profonde.



⚽️ Bénichou ⚽️

Ou alors c'est la fille...
Il y a 2 camps.



Stéphane Jardin

Je sais déjà que ce soir je lâcherai après les poteaux .
Se taper encore 1h30 pour savoir qui prend le chèque, aucun intérêt. Surtout si c'est monté en mode bisounours.



walter

"Ce que je n'ai pas imaginé, c'est qu'une telle chose arrive sur "Koh-Lanta". J'ai toujours dit : "Les candidats n'ont aucune libido !". Vraiment, je pensais que c'était impossible."

Est-ce que c'est une façon de laisser entendre que le jeune homme accusé d'attouchements avait, à la grande surprise de Brogniart, une libido encore très éveillée et que donc... ?



Nina Ritchie

C'est valable pour tellement d'émissions du PAF :beaucoup trop longue ,histoire de tirer sur la corde encore et encore ...



inyourface

C'est pas le casting le problème, c'est le montage de 2H30 en mode drama permanent. On oublie le jeu en lui même, les alliances, etc...pour se concentrer sur des conflits de cour d'école. Il suffit de regarder Survivor pour voir la différence: chaque épisode fait 1H, sauf le dernier qui fait 2H. Et c'est bien plus péchu (déjà, pas de voix off...).



Nina Ritchie

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ...Et les casting en mode télé réalité de la productrice ALEXIA LAROCHE JOUBERT on en parle ?



Simsoland

"L'érosion de l'audience est tellement minime." il est sur il faudrait qu'il regarde les audiences un peu, l'émission a explosé les pires scores d'audience cette saison ! C'est presque divisé par 2 en 10ans !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
France championne du monde : TF1 diffusera le documentaire "Au coeur de l'épopée russe" mardi soir
TV
France championne du monde : TF1 diffusera le documentaire "Au coeur de l'épopée...
France/Croatie : Que regarder à 17h si vous ne voulez pas voir la finale de la Coupe du monde ?
TV
France/Croatie : Que regarder à 17h si vous ne voulez pas voir la finale de la...
Accusé d'agression sexuelle, Frédéric Haziza (LCP) écope d'un rappel à la loi
TV
Accusé d'agression sexuelle, Frédéric Haziza (LCP) écope d'un rappel à la loi
France/Croatie : Pierre Salviac étrille la couverture médiatique de la finale de la Coupe du monde
TV
France/Croatie : Pierre Salviac étrille la couverture médiatique de la finale de...
Diffusion Coupe du monde 2018 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde 2018 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
14 juillet : Deux motards se percutent pendant le défilé militaire à la télévision
TV
14 juillet : Deux motards se percutent pendant le défilé militaire à la...
Ce soir que regardez-vous ?
54
Votes
GoldenEye
Je regarde
52
Votes
Les souvenirs
Je regarde
34
Votes
Commissaire Dupin
Je regarde
19
Votes
Capital
Je regarde
8
Votes
Sur la route de Madison
Je regarde
4
Votes
Cloud Atlas
Je regarde
3
Votes
Les 100 lieux qu'il...
Je regarde
3
Votes
Le pacha
Je regarde
3
Votes
2
Votes
Wonder Woman
Je regarde
2
Votes
Formule E
Je regarde
2
Votes
Le château de ma mère
Je regarde
2
Votes
Chicago Fire
Je regarde
1
Votes
S.O.S. ma famille a...
Je regarde
1
Votes
Il était une fois......
Je regarde