• Accueil »
  • News
  • »
  • Europe 1 : "Inquiétude" et "malaise" à la rédaction
10H15 Le 26/05/12 News 23
Europe 1 : "Inquiétude" et "malaise" à la rédaction

Europe 1 : "Inquiétude" et "malaise" à la rédaction

Dans un communiqué, la Société des rédacteurs d'Europe 1 dénonce "l'interventionnisme" de la direction de la station, mais aussi sa stratégie en termes de gestion de la rédaction et de l'information.
Europe 1

Dans un communiqué, la Société des rédacteurs d'Europe 1 "exprime inquiétude et malaise suite à l'annonce d'un nouveau changement brutal à la tête de la rédaction". Il y a quelques jours, en effet, Europe 1 a officialisé l'arrivée de Fabien Namias (actuellement à France 2) à la tête de la rédaction à partir du 1er juillet, en remplacement d'Arlette Chabot, mise à l'écart, selon son entourage, par la direction de station.

"L'interventionnisme" de Denis Olivennes

La Société des rédacteurs prend à partie Denis Olivennes, le patron d'Europe 1, lui reprochant sa gestion de la rédaction. D'abord, les journalistes de la station critiquent les multiples changements opérés dans la grille des programmes et dans la rédaction. "Denis Olivennes s'était posé en garant de la stabilité à son arrivée. A la fois dans les équipes dirigeantes et sur l'antenne. Résultat : un nouveau directeur est nommé au bout d'un an et sans explication convaincante malgré les sollicitations de la rédaction. Il sera le 8e en sept ans à la tête de la rédaction (...) Sur l'antenne : les changements de grille à répétition au cours de la saison donnent parfois l'impression d'une navigation à vue et poussent les journalistes à s'interroger sur la stratégie poursuivie. Quelle est-elle ? Loin de la stabilité promise, ces changements sont déstabilisants pour les auditeurs", explique la Société des rédacteurs.

Puis, les journalistes d'Europe 1 reprochent à leur présidence "la tendance à se tourner de plus en plus vers des intervenants extérieurs pour décrypter ou commenter l'actualité", au détriment de la rédaction. Pire, la Société des rédacteurs dénonce "l'interventionnisme" de la direction de la station. "La rédaction rappelle son souci d'indépendance éditoriale et son souhait réitéré qu'aucun invité ne lui soit suggéré ou fortement conseillé, a fortiori lorsqu'il s'agit d'un annonceur", écrit-elle.

"L'indépendance de la rédaction est, que je sache, complète"

Quelques heures plus tard, dans un message électronique transmis aux salariés d'Europe 1, Denis Olivennes a répondu aux "interrogations somme toute bien légitimes" de la Société des rédacteurs. "Oui, la stabilité est nécessaire. Stabilité dans la définition du positionnement d'Europe 1 et son expression dans une grille de programme cohérente. De fait, lors de la saison prochaine, nous ne changerons ni de positionnement ni, pour l'essentiel, de grille. Cela ne peut pas signifier cependant que rien ne doive changer. Nous avons à faire en permanence des ajustements pour mieux exprimer notre identité ou satisfaire davantage les attentes de nos auditeurs", explique Denis Olivennes. Concernant les accusations d'interventionnisme, le président d'Europe 1 les rejette : "L'indépendance de la rédaction est partie intégrante de notre identité. Et que je sache, elle est complète. Depuis que je suis arrivé, aucun fait précis n'a été porté à ma connaissance qui puisse laisser penser autre chose".


Qu'en pensez vous ?
  • Génial5
  • Incroyable !0
  • Prévisible2
  • Déprimant2
  • Rien à faire2


Plus sur
Europe 1

LANCER LE DIAPORAMA
Didier François et Edouard Elias : "On a fait des jeux d'échecs avec des boîtes de fromage"

Invités ce matin sur Europe 1, les deux ex-otages Didier François et Edouard Elias ont raconté une...

Didier François : "Ca a été un trou noir de 10 mois et demi"

Au micro d'Europe 1, Didier François a confirmé avoir vécu des conditions de détention difficiles et a...

Audiences radio : Europe 1 zappe Laurent Ruquier de sa communication

Dans sa campagne promotionnelle suite à la vague d'audience janvier/mars 2014, Europe 1 n'affiche pas...

Municipales : Des candidats agacés par les publicités sauvages d'Europe 1

Des candidats écologistes et du Parti Pirate se sont indignés ce week-end contre les affichages...

Sketch sur le génocide au Rwanda de Nicolas Canteloup : Denis Olivennes "choqué, blessé" par une "attaque injuste"

Invité de "Médias le magazine" ce week-end, Denis Olivennes, patron de Nicolas Canteloup, est revenu sur...



Voir toute l'actualité sur Europe 1


comments powered by Disqus
l'infoen continu
23/04 Clip : Pharrell Williams en bonne compagnie pour "Marilyn Monroe"
23/04 France Télévisions : Camille Pascal mis lui aussi en examen
23/04 Programme TV : "Des racines et des ailes, "Des frères et des soeurs" ou le retour de "Grey's Anatomy"
23/04 i-TELE diffuse par erreur... "Navarro" de D8
23/04 Premières séances : "Une rencontre" talonné par "Dans la cour"
23/04 Nicolas Bedos maître de cérémonie pour le retour des Molières sur France 2
23/04 Cinéma : Huit films français ont déjà dépassé le million d'entrées
23/04 Débat sur les européennes : Europe 1 et LCI critiquées par les centristes
23/04 Patrick de Carolis également mis en examen
23/04 Pub : HBO se moque des nombreuses scènes de nudité de ses séries
23/04 Médiamétrie s'associe avec Twitter pour mesurer l'audience sociale
23/04 Lisa Azuelos prête à faire tourner Nabilla au cinéma
23/04 Mort de Gilberto Rodriguez Leal : la famille de l'otage "un peu en colère" contre les médias
23/04 Tous les programmes de la télé du 10 au 16 mai 2014
23/04 Interview d'Anne Sinclair dans "Un jour un destin" par Laurent Delahousse, le débrief
23/04 Infographie sur l'origine des délinquants : "Le Progrès" s'excuse, SOS Racisme porte plainte
23/04 Bande-annonce : Après "Tomboy", Céline Sciamma de retour avec une "Bande de filles"
23/04 Cyril Hanouna répond à Christophe Dechavanne : "J'ai plus de la peine pour lui que de l'énervement"
La newsletter quotidienne


Ce soir que regardez vous ?

Alice Nevers, le juge...

Je regarde 5

Je reste !

Je regarde 2

Envoyé spécial

Je regarde 1

Open Range

Je regarde 0
Tout afficher