• Accueil »
  • News
  • »
  • Europe 1 : "Inquiétude" et "malaise" à la rédaction
10H15 Le 26/05/12 News 23
Europe 1 : "Inquiétude" et "malaise" à la rédaction

Europe 1 : "Inquiétude" et "malaise" à la rédaction

Dans un communiqué, la Société des rédacteurs d'Europe 1 dénonce "l'interventionnisme" de la direction de la station, mais aussi sa stratégie en termes de gestion de la rédaction et de l'information.
Europe 1

Dans un communiqué, la Société des rédacteurs d'Europe 1 "exprime inquiétude et malaise suite à l'annonce d'un nouveau changement brutal à la tête de la rédaction". Il y a quelques jours, en effet, Europe 1 a officialisé l'arrivée de Fabien Namias (actuellement à France 2) à la tête de la rédaction à partir du 1er juillet, en remplacement d'Arlette Chabot, mise à l'écart, selon son entourage, par la direction de station.

"L'interventionnisme" de Denis Olivennes

La Société des rédacteurs prend à partie Denis Olivennes, le patron d'Europe 1, lui reprochant sa gestion de la rédaction. D'abord, les journalistes de la station critiquent les multiples changements opérés dans la grille des programmes et dans la rédaction. "Denis Olivennes s'était posé en garant de la stabilité à son arrivée. A la fois dans les équipes dirigeantes et sur l'antenne. Résultat : un nouveau directeur est nommé au bout d'un an et sans explication convaincante malgré les sollicitations de la rédaction. Il sera le 8e en sept ans à la tête de la rédaction (...) Sur l'antenne : les changements de grille à répétition au cours de la saison donnent parfois l'impression d'une navigation à vue et poussent les journalistes à s'interroger sur la stratégie poursuivie. Quelle est-elle ? Loin de la stabilité promise, ces changements sont déstabilisants pour les auditeurs", explique la Société des rédacteurs.

Puis, les journalistes d'Europe 1 reprochent à leur présidence "la tendance à se tourner de plus en plus vers des intervenants extérieurs pour décrypter ou commenter l'actualité", au détriment de la rédaction. Pire, la Société des rédacteurs dénonce "l'interventionnisme" de la direction de la station. "La rédaction rappelle son souci d'indépendance éditoriale et son souhait réitéré qu'aucun invité ne lui soit suggéré ou fortement conseillé, a fortiori lorsqu'il s'agit d'un annonceur", écrit-elle.

"L'indépendance de la rédaction est, que je sache, complète"

Quelques heures plus tard, dans un message électronique transmis aux salariés d'Europe 1, Denis Olivennes a répondu aux "interrogations somme toute bien légitimes" de la Société des rédacteurs. "Oui, la stabilité est nécessaire. Stabilité dans la définition du positionnement d'Europe 1 et son expression dans une grille de programme cohérente. De fait, lors de la saison prochaine, nous ne changerons ni de positionnement ni, pour l'essentiel, de grille. Cela ne peut pas signifier cependant que rien ne doive changer. Nous avons à faire en permanence des ajustements pour mieux exprimer notre identité ou satisfaire davantage les attentes de nos auditeurs", explique Denis Olivennes. Concernant les accusations d'interventionnisme, le président d'Europe 1 les rejette : "L'indépendance de la rédaction est partie intégrante de notre identité. Et que je sache, elle est complète. Depuis que je suis arrivé, aucun fait précis n'a été porté à ma connaissance qui puisse laisser penser autre chose".


Qu'en pensez vous ?
  • Génial5
  • Incroyable !0
  • Prévisible2
  • Déprimant2
  • Rien à faire2


Plus sur
Europe 1

LANCER LE DIAPORAMA
Fabien Namias (Europe 1) : "Cyril Hanouna, c'est LE pari de la rentrée"

Dans une interview à puremedias.com, Fabien Namais, explique que, pour Europe 1, LE pari de la rentrée...

"Des clics et des claques" s'arrête, David Abiker remplace Arlette Chabot, Guy Birenbaum quitte Europe 1

Après trois saisons, Europe 1 arrête la quotidienne "Des clics et des claques", qui était diffusée tous...

Julian Bugier et Samuel Etienne cet été sur Europe 1

Les présentateurs de JT de France 2 et France 3, Julian Bugier et Samuel Etienne, seront cet été sur...

Maxime Switek décroche la matinale week-end d'Europe 1

Maxime Switek remplacera Benjamin Petrover à la tête de "Europe 1 Week-End" à la rentrée.

Marion Ruggiéri remplace Héléna Morna sur Europe 1

La journaliste récupère la case 15-16 heures à la rentrée.



Voir toute l'actualité sur Europe 1


comments powered by Disqus
l'infoen continu
18/09 Libération : Les salariés veulent exprimer leur colère dans un texte
18/09 Avenir de LCI : décision attendue mardi
18/09 NRJ : Jean-Paul Baudecroux prépare sa succession
18/09 Netflix déjà connu par 68% des Français
18/09 Conférence de presse de François Hollande : objectif record d'audience
18/09 Jean-Vincent Placé s'insurge contre une imitation "stigmatisante" de Nicolas Canteloup
18/09 Charts US : Lecrae détrône Maroon 5, "La Reine des neiges" quitte le top 10
18/09 Pub : Découvrez la campagne de rentrée de France Inter
18/09 "Libération" va fact-checker les propos des journalistes
18/09 "Le Figaro" a aussi faim de LCI
18/09 Un article de "So Foot" provoque la colère de féministes
18/09 Florence Foresti : "'Connasse' sur Canal+, c'est sexiste, ça ne me fait pas rire"
18/09 TF1 : "Masterchef" va bien revenir pour une saison 5 en 2015
18/09 Révélations sur Mehdi Nemmouche : Pierre Torres soupçonne une manipulation médiatique
18/09 Claire Chazal : "Je n'ai pas envie d'acculer les gens, de les brusquer"
18/09 Audiences : "Blacklist" poursuit sa chute, France 3 puissante, Arte au dessus du million
17/09 Netflix commande une série à Judd Apatow, le réalisateur de "40 ans : mode d'emploi"
17/09 Premières séances : "3 coeurs" en tête, Anne-Sophie Lapix et Gérard Lanvin démarrent bien

Ce soir que regardez vous ?

Koh-Lanta

Je regarde 6

Boulevard du palais

Je regarde 3

NCIS

Je regarde 3

Si papa nous voyait

Je regarde 1
Tout afficher