La lettre de Vincent Bolloré à tous les collaborateurs de Canal+ et Vivendi

Partager l'article
Vous lisez:
La lettre de Vincent Bolloré à tous les collaborateurs de Canal+ et Vivendi
Vincent Bolloré
Vincent Bolloré © Abaca
Ce matin se tient l'assemblée générale des actionnaires de Vivendi, à L'Olympia.

Document puremedias.com Vincent Bolloré à l'offensive. Ce matin se tient l'Assemblée Générale des actionnaires du groupe Vivendi, à L'Olympia. L'industriel breton vient d'adresser une lettre à toutes les collaborateurs du groupe, dont puremedias.com a eu copie, pour expliquer sa stratégie, de plus en plus controversée.

À lire aussi
L'audiovisuel public est "la honte de la République", l'Elysée dément les propos prêtés à Emmanuel Macron (MAJ)
Politique
L'audiovisuel public est "la honte de la République", l'Elysée dément les propos...
"Les Z'Amours" : Tex mis à pied par France 2 après sa blague douteuse sur C8
TV
"Les Z'Amours" : Tex mis à pied par France 2 après sa blague douteuse sur C8
Mort de Johnny Hallyday : Les chaînes de télévision bousculent leurs programmes
TV
Mort de Johnny Hallyday : Les chaînes de télévision bousculent leurs programmes

La lettre de Vincent Bolloré

Nous travaillons depuis moins de deux ans à transformer Vivendi, qui était devenu une holding financière, en un véritable groupe industriel intégré dans les contenus. Face à la culture américaine et à la culture asiatique, la culture européenne vaut la peine d'être développée et peut même être exportée en Amérique, en Asie, en Afrique. Vivendi peut être l'acteur clé de ce beau projet.

C'est toujours bien d'avoir une idée, une stratégie, mais pour la transformer en réalité, en réussite, il faut tout d'abord des équipes. C'est ainsi que nous pouvons compter, avenue Friedland, siège du groupe, sur des gens compétents, dynamiques et solidaires : Arnaud de Puyfontaine, Hervé Philippe, Stéphane Roussel, Simon Gillham et Frédéric Crépin, et bien d'autres. Cette équipe a su finaliser les cessions d'actifs au meilleur prix : GVT au Brésil, le solde de Numericable - SFR, le solde d'Activision Blizzard. Près de 3 ou 4 milliards ont pu être accumulés par rapport à la valeur d'aujourd'hui !

Nous avons pu aussi avancer dans notre stratégie :

- Conforter la musique avec Universal Music Group, le numéro 1 mondial, sous la direction talentueuse de Lucian Grainge. La musique est le premier contenu, le plus important pour les audiences sur les plateformes digitales - c'est un immense atout pour notre groupe.
- Mettre le cap sur le Sud, en partenariat avec les télécoms, et Mediaset en Italie et en Espagne.
- Retourner dans les jeux vidéo.
- Développer le " live and talents ".
- Prendre une participation dans la Fnac.
- Développer des contenus et du digital avec Studio+, Watchever et Dailymotion.

Cette stratégie offensive se met en place pas à pas.

"Nous ne pouvions risquer de voir une de nos filiales historiques françaises nous entraîner dans sa faillite"

Malgré ces avancées positives, nous ne pouvions risquer de voir une de nos filiales historiques françaises nous entraîner dans sa faillite. Canal+ a été créé il y a 30 ans par Havas, sur qui La Générale des Eaux - Vivendi avait fait une OPA pour en prendre le contrôle.

Canal+ a toujours connu une vie mouvementée : un lancement avec "tambours et trompettes" vite suivi par des rumeurs et un risque de faillite. Puis une période de gloire, puis des pertes colossales (déjà 500 millions). Puis un redressement. Puis à nouveau une période difficile à cause de la concurrence de TPS qui, racheté très cher par Vivendi, permettait à Canal+ de connaître encore de belles années. Puis l'arrivée de beIN Sports et autres Netflix entraînant les chaînes Canal+ dans des pertes considérables – 180 millions en 2014, 250 millions en 2015, 400 millions d'euros pour 2016 !

Face à cette terrible situation, l'équipe de Vivendi a accepté de faire son devoir en s'impliquant dans une tentative de redressement. D'abord, afin d'intervenir sans contestation, Vivendi a dû racheter les minoritaires mécontents : Lagardère et la SECP - cela a coûté la bagatelle d'1,5 milliard d'euros ! En effet, Canal+ est un mélange de 5 activités bien distinctes, dont une seule présente un grand danger, les actionnaires minoritaires des autres activités auraient légitimement bloqué toute aide inter-activités :

- Canal Overseas, qui dispose d'équipes remarquables et solidaires dans le monde entier sous l'autorité de Jacques du Puy, représente 1,5 milliard de chiffre d'affaires et dégage un bénéfice positif de près de 250 millions d'euros.

- Studiocanal, dirigé désormais par Didier Lupfer, dispose d'équipes compétentes et dégage un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros ainsi qu'un bénéfice d'environ 50 millions d'euros, grâce à l'un des plus beaux catalogues de films d'Europe qui est chaque année complété par la production de nouveaux films.

- CanalSat, dirigé désormais par Jean-Marc Juramie, achète des chaînes de télévision à des tiers (Disney, Eurosport, Lagardère) et les diffuse avec succès puisque son bénéfice est supérieur à 250 millions d'euros pour 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

- Les chaînes Canal+, dirigées désormais par Gérald-Brice Viret, fabriquent des programmes en achetant sport, cinéma, séries, documentaires et émissions. Elles devraient réaliser un chiffre d'affaires d'1,5 milliard d'euros mais 400 millions de pertes cette année.

- Enfin, les chaînes gratuites, dont D8 et D17, sont en train de gagner leur pari de l'audience et de la rentabilité. Cependant iTélé perd des sommes importantes : - 16 millions d'euros en 2014, - 20 en 2015 et - 24 prévus en 2016, alors qu'arrivent deux nouvelles concurrentes aux actionnaires puissants : LCI de TF1 et France Info de la télévision publique.

"Le groupe Canal+ ayant un endettement supérieur à 1 milliard n'obtiendra pas de Vivendi de mettre indéfiniment la main à la poche"

Outre iTélé, c'est évidemment sur les chaînes Canal+ France que doivent se concentrer nos efforts. En effet, le groupe Canal+ ayant un endettement supérieur à 1 milliard d'euros n'obtiendra pas de Vivendi, dont 70% du capital est détenu par des fonds étrangers, de mettre indéfiniment "la main à la poche".

Comme toujours, le premier pas a consisté à choisir une équipe capable de faire face à cette hémorragie. Outre la compétence - bien sûr essentielle - il est souvent nécessaire de faire venir du "sang neuf", car les personnes déjà impliquées ont du mal à modifier profondément le travail qu'elles faisaient auparavant. Si un jour dans le groupe Bolloré, en Bretagne - à Dieu ne plaise - il fallait faire un plan d'économies, je serais le moins bien placé pour le faire, étant trop attaché aux personnes et aux usines que j'ai contribué à embaucher ou construire.

C'est ainsi que dans la direction, 20 personnes ont été remplacées - croyez-moi, avec des conditions financières très honorables - et une nouvelle équipe a été constituée autour des "anciens". Maxime Saada, en tant que Directeur Général, et Grégoire Castaing, comme Directeur Financier, ont apporté leurs compétences et leurs connaissances de la maison au Directoire présidé par Jean-Christophe Thiery et qui comprend Jacques du Puy. Cette nouvelle équipe commence à travailler ensemble et je ne doute pas de son succès.

Dans toute autre société, le changement d'une équipe de 20 personnes sur 8 000 aurait été banal ; chez Canal+, le retentissement médiatique a été malheureusement considérable. A cela s'est ajoutée une campagne sur une censure présumée, totalement injustifiée car Canal+ est l'un des groupes de médias où les responsables sont les plus libres aujourd'hui.

"On parle beaucoup de nos programmes en clair mais nos abonnés ont droit, avec ce qu'ils payent mensuellement, d'avoir accès en priorité à des programmes inédits et intéressants."

Il y a 4 mois, j'avais annoncé à l'Olympia ce que nous voulions faire : investir pour redonner à Canal+ sa puissance et son attrait, et nous le faisons ! Nous investissons dans les programmes pour les abonnés... On parle beaucoup de nos programmes en clair mais nos abonnés ont droit, avec ce qu'ils payent mensuellement, d'avoir accès en priorité à des programmes inédits et intéressants.

Pour le sport, dirigé avec talent par Thierry Cheleman, tout est déjà joué entre aujourd'hui et 2020, et beIN Sports possède l'essentiel des droits qui nous intéressent. Il est donc naturel de rechercher à avoir ces contenus dans l'offre Canal+. J'espère de toutes mes forces que l'accord entre Canal+ et beIN Sports, essentiel, aboutira car le sport reste le contenu le plus attractif pour nos abonnés qui sinon, inexorablement, se désabonneront en grand nombre, mettant en cause l'existence-même de Canal+.

Pour le cinéma, nous avons rattrapé fin 2015 les 4 millions d'euros de retard pris auparavant, et investi même plus, montrant ainsi notre soutien à cette création essentielle tout en offrant des films pour nos abonnés. Nous avons aussi développé avec Studio+ un grand nombre de séries courtes. Mais Canal+ n'est pas seulement un robinet à films. Il faut éditorialiser davantage, assumer les choix, les coups de coeurs. Nous investissons en France et à l'étranger dans Mars Films, Bambu ou Iroko.

Pour les émissions, nous avons investi dans Banijay, le 3ème groupe mondial de contenus (après les n°1 et 2 détenus par nos concurrents Murdoch et Bertelsmann) et soutenu des talents ramenés ou découverts par notre efficace équipe de Vivendi Talents. Le digital, le live et l'international vont également représenter des investissements importants avec les plateformes Watchever et Dailymotion, qui permettront de faire connaître nos contenus partout.

"Nous allons continuer à réduire ce qui est inutile et à réinvestir dans les contenus pour nos écrans"

Enfin, la Direction Marketing et Commerciale - dirigée par Frank Cadoret, fort de sa longue expérience chez SFR - a lancé un plan de transformation dont le succès est crucial. L'exploitation des data va être mise en oeuvre, et Francine Mayer qui dirige nos régies publicitaires, va également développer nos diversifications. Mais investir ne veut pas dire ne pas faire attention aux dépenses exagérées. Ainsi, la décision de ne pas dépenser les millions d'euros habituels au Festival de Cannes a été prise, tout en augmentant nos investissements sur le dispositif cinéma sur place et en supprimant les dépenses de fêtes - relations publiques - et chambres avec vue sur mer. Dans cette période difficile, nous faisons le choix d'investir dans des programmes pour nos abonnés. Nous allons continuer à réduire ce qui est inutile et à réinvestir dans les contenus pour nos écrans.

De même, le Directeur des Achats a revu l'ensemble des contrats avec nos fournisseurs, qui pendant longtemps ont profité du groupe Canal+. Ce sont des signes forts d'une volonté de réduire les coûts dans tous les domaines.

Je sais que la période est difficile et que le "bashing" quotidien peut en faire douter beaucoup et inquiéter chacun. Mais lorsqu'une entreprise comme Canal+ voit les piliers qui ont fait ses succès s'effondrer et ses pertes s'accumuler par centaines de millions d'euros, il n'y a qu'une seule solution pour s'en sortir : c'est de poursuivre notre travail avec courage, confiance et détermination.

Ainsi, Canal+ pourra participer avec fierté au succès de tout le groupe Vivendi.

Vincent Bolloré,
Président du Conseil de surveillance

Vincent Bolloré
Vincent Bolloré
Bolloré, Ernotte et Drahi peu appréciés par les Français selon un sondage
Vivendi devient actionnaire majoritaire de Havas
Canal+ condamné à verser 15 millions d'euros à ses salariés
Canal+ : Les promesses non tenues de Vincent Bolloré
Voir toute l'actualité sur Vincent Bolloré
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Mr Red

Merci de transmettre ce même commentaire à ton grand ami tusaisqui, histoire d'être cohérent, hin.



TikTak

1. "[Tu dis que] ses chiffres sont faux." Puis "Tu ne dis pas que le chiffre est faux"

Déjà sois cohérent. T'es un peu perdu là. Je dis pas que les chiffres sont faux, point.

2. Les chiffres importants (par an, etc...) sont communiqués lors de l'AGO. Les chiffres du nombre d'abonnement en mars vs le mois de mars d'il y a un an, tout le monde s'en fout.

3. C'est une connaissance de notoriété publique. Excuse-moi de m'y connaitre en médias.

4. Je l'ai lu à 7H du matin.

5. Ensuite c'est du baratin, c'est de l'ad-hominem, un rammassis de bétises sans arguments.
Quels chiffres prouvent que j'ai tort stp ?

En attendant sur la nuance tu as débuté par "Tu dis que les chiffres sont faux" pour finir un message après "Tu ne dis pas que les chiffres sont faux.". Donc bon mdrrrrrr !!



Mezz

Et j'attends de voir les prochains chiffre d'abonnés Canal / vues Dailymotion.. ca risque d'être l'hécatombe.



norbertgabriel

Bien vu !



Leo

Canal est une marque forte à l'étranger, nottament en Afrique . Parmi les nombreux projets Vivendi "indique ainsi que 50 salles Canal Olympia seront ouvertes dans les deux à trois ans en Afrique, la première à Yaoundé le 14 juin. Le concept est mixte entre salle de cinéma et scène pour concerts extérieurs.". La stratégie est de créer un eco système c'est clair. Contrôler la diffusion d'oeuvres, pouvoir faire des captations et des découvertes de talents dans les nombreuses salles qui seront construites. En plus Bolloré avec ses ports, voies férrées et antennes relais pourra faire plein de beaux sujets pour l'antenne sur ces beaux ouvrages !
En France au contraire la marque s'affaisse, perd en pertinence car se sépare de pans entiers qui ont fait son histoire soit par choix éditorial soit à cause de la concurrence : investigations, sport, et même cinéma . Ainsi qu'a cause de la rigidité des abonnements tacitement reconduits chaque année alors que la concurrence propose des offres au mois...

En savoir plus sur http://investir.lesechos.fr/ac...



Leo

Pff, encore des inepties par ici. Ocs rafle de plus en plus de films et de séries en exclu. Beaucoup de gens qui aiment le ciné ne s'abonnent plus à canal. L'avenement de Netflix, OCS, les téléchargement gratuit... La vraie stratégie de Bolloré se joue à l'internationale. C'est en Afrique que Canal+ se développe le plus. Bolloré y développe (avec humanisme ahah), des infrastructures (voies ferrées, ports, antennes relais, blues zones...) dans beaucoup de pays du continent. Ainsi il peut faire de beaux sujets, qui passernt sur ses antennes à propos de ses beaux chantiers. Je pense que son but est de développer la marque qui est forte à l'internationale. Il s'en branle de canal + France qu'il vide de sa substance



Leo

Tes analyses sont pathétiques, tu mélanges des données economiques et des jugements de valeurs sociologiques totalement ridicules (les bobos, cannes...). Parmi les nombreuses startégies de Bolloré, confier beaucoup de production à Hanouna est une erreur car Hanouna, a part TPMP n'est pas capable de créer des concepts viables. si Canal est en perdition, la stratégie adoptée peinera probablement à convaincre. Parlons aussi de la bêtises de vouloir trapper des sujets d'investigation a tire larigot alors les enquêtes apportaient une vraie valeur ajoutée. Mais tik tak,même si tu passes sa vie sur ozap à pondre des commentaires d'expert, ca ne fait pas de toi un expert...



Mr Red

Tout est dit alors :)



TikTak

"tu prends, comme tu l'a déjà exposé, la globalité de l'audience et fait le ratio avec le nombre d'abonnés mais c'est à côté de la plaque, complètement."

Non, c'est en plein dans le mille, désolé.



muran

En même temps il font tout pour faire fuir les clients. Je connais un couple de personnes âgés, qui ont canal+ et canalsat. Avec la location du décodeur, ils en ont pour 83 €/mois. Une honte ! Monsieur veut canal + pour le foot du dimanche soir et Madame veut canalsat pour les chaines enfants pour ses petits enfants. Impossible d'avoir ces chaines avec un seul abonnement. Bein sport est loin d'être la principale cause de départ de clientèle...



Mr Red

Vous avez bien raison de répondre au génie du site, vos interventions à son encontre me plaisent et je suis loin d'être le seul, à chacun sa liberté d'expression tant qu'elle est dans le respect, pas à d'autres de vous dire quoi faire.
Quand on publie et de surcroît des énormités il est bien normal d'avoir des réponses, et si le concerné en a marre hé bien il arrête ou fait autrement !



Mr Red

J'attends toujours tes chiffres concernant la part de téléspectateurs abonnés à Canal devant les programmes en clair de Canal, notamment LGJ. Ce 95% ne veut rien dire.

Ce chiffre tu ne l'auras jamais, tu prends, comme tu l'a déjà exposé, la globalité de l'audience et fait le ratio avec le nombre d'abonnés mais c'est à côté de la plaque, complètement.
C'est bien d'avoir de la conviction dans ses idées mais ça devient vite moche quand c'est une posture jusqu'au-boutiste, même si Bolloré te le disait lui même, chiffre à l'appui, tu nierais encore...



Backpacker

Etonnamment, je m'attendais à bien pire de sa part... Au vu de ce qu'on nous assène presque quotidiennement dans les médias à son sujet, je m'attendais à ce qu'il éradique tout le clair voire même tout Canal!! A moins qu'il mente sur toute la ligne, on en est fort loin, il faut bien l'admettre.



valflut

Il y a vraisemblablement un changement des règles de la comptabilité analytique pour faire apparaître ces chiffres. Il est en réalité probable que Bolloré ait imputé beaucoup plus de charges fixes du groupe (centre d'appels, marketing etc.) à la seule chaîne Canal+ qu'aux autres entités : http://bfmbusiness.bfmtv.com/e...



valflut

T'es quand même un vrai gros troll TikTak. Regarde les chiffres : les abonnements n'ont jamais aussi bien fonctionné que lorsque les émissions d'access n'étaient fortes, et représentatives de l'image de la chaîne.

Période Nulle Part Ailleurs par Gildas (1987-1997) : le nombre d'abonnés augmente tout le temps, pour une éditorialisation du type "achetez des contenus que vous ne verrez pas ailleurs".

Période Le Grand Journal de Denisot (2004-2013) : le nombre d'abonnés augmente légèrement, pour une éditorialisation du type "achetez les contenus premium, plus beaux et plus grands".

Et oui, ces émissions ont toujours fait la promo de : 1. Les films qui allaient passer sur Canal+, 2. Les matches qui allaient suivre et 3. Les rares émissions/documentaires "événement" (Les Nuls L'émission, la nuit Gay, l'investigation, les documentaires de De Caunes sur Springsteen et les grandes villes du monde etc.).

Alors, te dire qu'on a une relation de cause à effet directe, je n'en sais rien. Mais puisque tu aimes les exemples personnels : oui, mes parents se sont abonnés à Canal+ pour des raisons "communautaires" (partage d'un esprit frondeur, moderne, pas comme les autres), et se sont désabonnés car Bolloré l'a tué (en dénaturant les Guignols, notamment). Une fois encore, les chiffres (et pas ceux truqués par Bolloré, qui fait porter les coûts fixes de l'ensemble du groupe sur la seule chaîne Canal+) parlent d'eux-mêmes : les désabonnements sont en claire hausse depuis juillet 2015.

Pour conclure, je ne sais pas si la stratégie Bolloré va fonctionner, mais ce sera probablement sans les historiques. Il faudra bien compenser cette baisse ailleurs.



valflut

Selon les études internes, 33% des abonnés s'abonnent pour l'image :
http://www.arretsurimages.net/...

Ce n'est pas pour rien que les désabonnements s'accélèrent depuis la reprise en main par Bolloré.



Mezz

Revendre des actifs perenne comme Activision (même si ce n'est pas lui) ou SFR Pour pour enrichir un pôle média en perte de vitesse Canal/Dailymotion etc, je sens qu'il va bien se planté, pour une fois.



pupuce

Peut-être, je ne dis pas le contraire.... surement.. pour certains mais pour moi, abonnée depuis.... ou la la... je ne regarde jamais le clair (midi ou soir) je ne suis pas chez moi.
Je me suis abonné pour le cinéma, certaines séries et le sport pour mes "hommes". Comme je le disais + haut, je trouve que depuis 2 ans, il y a moins de choix mais comme je ne suis pas assez "affutée" pour l'imputer à ceci ou a cela ... je constate c'est tout.



Gilbert

"Dans toute autre société, le changement d'une équipe de 20 personnes sur
8 000 aurait été banal ; chez Canal+, le retentissement médiatique a
été malheureusement considérable. A cela s'est ajoutée une campagne sur
une censure présumée, totalement injustifiée car Canal+ est l'un des
groupes de médias où les responsables sont les plus libres aujourd'hui".

Je ne sais pas avec quoi il se torche, le père Bolloré, mais ça doit être du bon. Les censures à répétition sont bel et bien avérées. Comment ose-t-il nier avec un tel aplomb ?



Clumi

Bonjour Puce, je pense que vous avez en partie raison comme Withnail. Je m'explique, je suis abonnée a C+ depuis 2 ans, Je me suis abonnée car j'ai toujours beaucoup aimé cette chaîne au niveau des choix éditoriales et du contenu séries Tv/ciné. Néanmoins depuis la reprise de Bolloré, je m'y retrouve beaucoup moins, un exemple l'émission Le Tube, que je regardais souvent en replay sur ma box, depuis le changement d'animatrice, j'ai beau essayé cela m'enthousiasme moins, je regarde encore les sujets ms je zappe la partie interview (alors que j'aimais bcp Daphné Burki ds cet exercice). Plus la censure de certains sujets d'investigation a été pour ma part, l'argument en faveur de mon désabonnement. Donc même si le contenu du crypté est important pour garder ces abonnés, sa gestion du clair à aussi un poids ds la balance.



Clumi

Bonjour Baudouin (et au passage bonjour à Norbert^^). Je ne pense pas que Norbert traque TikTak sur le forum et surtout ce n'est pas un problème de penser différemment.
J'essaye d'être ouverte au débat un maximum et c'est que je m'efforce toujours de faire ici. Je pense que c'est le côté donneur de leçon de Tiktak qui ne passe pas avec Norbert. Il est vrai que face à ce triste sire, j'ai déjà pris l'engagement de ne plus lui répondre, vu que ce n'est pas possible de lui faire reconnaître ses torts.
Personnellement c'est le souci que je rencontre (des fois j'ai l'impression que c'est de + en +) avec cette recherche de conflit perpétuelle entre forumeur. J'essaye de ne pas être sectaire (par ex: j'ai beaucoup apprécié discuté cinéma avec l'oeil de moscou, même si je n'avais pas du tout les même idées que lui sur la société) et il ne me viendrait même pas à l'esprit d'insulter quelqu'un par écran interposé. J'avais déjà posté un sujet similaire, il y environ 6 mois. Je me désole que les gens n'arrivent pas à s'entendre (ce que je peux comprendre) et passe de suite aux insultes (on le voit trop régulièrement hélas).Voila un message un peu long (désolé^^') pour expliquer mon sentiment vis a vis des commentaires et qui font que je poste que de temps en temps des messages.



Xavi

Juste, 150 millions, cela s'approche du chiffre d'affaire du groupe canal+ pour le clair avec : les tranches en clair de canal+, D8, D17 et iTele.

Le clair de canal+, c'est grosso modo la moitie, et était jusqu’à récemment bénéficiaire.



TikTak

Tu nous as certifié prendre le taxi !!

Quand je passe devant l'abris bus à coté de chez moi c'est souvent plus de 15 minutes, ça me fait de la peine pour les mémés avec leurs cabbas de courses.

Plus agréable oui, mais souvent plus long et compliqué.

En prenant le métro de 2 à 6 fois par jours je n'ai plus été retardé par un colis suspect depuis de nombreux mois !



norbertgabriel

Où on voit que tu es comme NKM qui ne connait pas grand choses aux bus, en moyenne dans la journée c'est 7 ou 8 mn.. et souvent bien plus agréable que le métro... Qui en ce moment est souvent retardé par des alertes au colis suspects..



TikTak

Les chiffres prouvent l'inverse sur le dernier point.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Cyril Féraud sur la mise à pied de Tex : "C'était une très, très mauvaise blague"
TV
Cyril Féraud sur la mise à pied de Tex : "C'était une très, très mauvaise...
"Danse avec les stars" : TF1 commande une saison 9 malgré un bilan d'audience en forte baisse
TV
"Danse avec les stars" : TF1 commande une saison 9 malgré un bilan d'audience en...
Harcèlement sexuel : Salma Hayek accuse à son tour Harvey Weinstein
Cinéma
Harcèlement sexuel : Salma Hayek accuse à son tour Harvey Weinstein
Audiences access : Nagui leader, DNA en toute petite forme, "Quotidien" repasse devant "TPMP"
TV
Audiences access : Nagui leader, DNA en toute petite forme, "Quotidien" repasse...
Audiences : La finale de "DALS" large leader, catastrophe pour "Nouvelle Star" battue par France 5
Audiences
Audiences : La finale de "DALS" large leader, catastrophe pour "Nouvelle Star"...
"Nouvelle Star" 2017, prime 7 : 5 éliminés, Lilou, Xavier, Mathieu et Kamisa mettent un pied en finale
TV
"Nouvelle Star" 2017, prime 7 : 5 éliminés, Lilou, Xavier, Mathieu et Kamisa...
Ce soir que regardez-vous ?
20
Votes
Liar : la nuit du...
Je regarde
14
Votes
Top of the Lake :...
Je regarde
9
Votes
Les rivières pourpres
Je regarde
7
Votes
Ahmed Sylla avec un...
Je regarde
6
Votes
La France a un...
Je regarde
3
Votes
Envoyé spécial
Je regarde
2
Votes
La grande librairie
Je regarde
2
Votes
Sherlock
Je regarde
2
Votes
Quelques messieurs...
Je regarde
1
Votes
Snowfall
Je regarde
1
Votes
1
Votes
Dans la ligne de mire
Je regarde
1
Votes
Arthur et la vengeance...
Je regarde
1
Votes
Le dirlo
Je regarde
0
Votes
Noël et grandes...
Je regarde