Photos de vacances : Valérie Trierweiler réclame 24.000 euros à Closer, le magazine répond

Partager l'article
Vous lisez:
Photos de vacances : Valérie Trierweiler réclame 24.000 euros à Closer, le magazine répond
Valérie Trierweiler attaque Closer
Valérie Trierweiler attaque Closer © Abaca
Après avoir obtenu la condamnation de VSD, Valérie Trierweiler et son avocat ont décidé d'attaquer 3 autres magazines : Public, Voici et Closer. Ce dernier révèle aujourd'hui que la Première Dame lui réclame 24.000 euros.

Elle avait prévenu. A la suite de la publication de photos du couple présidentiel à la plage dans l'hebdomadaire VSD, Valérie Trierweiler avait annoncé son intention de porter plainte contre le magazine. Plusieurs autres titres ont d'ailleurs affirmé avoir subi des pressions de la part de l'entourage de la compagne de François Hollande. Mardi, Valérie Trierweiler a obtenu gain de cause contre VSD : l'hebdomadaire a été condamné à lui verser 2.000 euros au titre du droit à l'image et du respect de la vie privée.

À lire aussi
"Les Z'Amours" : Tex viré du jeu de France 2
TV
"Les Z'Amours" : Tex viré du jeu de France 2
"Les Z'Amours" : Tex mis à pied par France 2 après sa blague douteuse sur C8
TV
"Les Z'Amours" : Tex mis à pied par France 2 après sa blague douteuse sur C8
L'audiovisuel public est "la honte de la République", l'Elysée dément les propos prêtés à Emmanuel Macron (MAJ)
Politique
L'audiovisuel public est "la honte de la République", l'Elysée dément les propos...

"A Closer, on s'étonne que..."

Dans la foulée, l'avocat de la Première Dame a déclaré sur Europe 1 que des actions allaient être intentées en justice contre trois autres magazines qui ont publié ces clichés : Public, Voici et Closer. Ce dernier annonce aujourd'hui sur son site internet que Valérie Trierweiler réclame au magazine 24.000 euros (20.000 euros à titre de dommages et intérêts et 4.000 euros au titre de l'article 700) ainsi qu'une publication judiciaire.

Closer se lance alors dans une anaphore à base de "A Closer, on s'étonne que...". "A Closer, on s'étonne que la Première Dame réclame la condamnation du magazine alors que les photographes ayant fait ces images avaient été préalablement contrôlés par les services de sécurité de la présidence. Fait exceptionnel, les reporters avaient même été autorisés cette année par les services de protection à ancrer leurs bateaux face au fort de Brégancon" note le magazine.

"On s'étonne que Valérie Trierweiler s'étonne de la publication de ces photos, choisies pourtant parmi les plus flatteuses"

"A Closer, on s'étonne que Valérie Trierweiler, qui avait quelques jours auparavant effectué en compagnie de son photographe personnel des repérages 'anti-paparazzi' n'ait pas décidé, ce jour-là, de se protéger des objectifs en restant derrière les brise-vues prévus à cet effet" poursuit Closer, rejoignant ici des arguments déjà avancés par Voici mais également VSD avant eux.

"A Closer, on s'étonne que Valérie Trierweiler s'étonne de la publication de ces photos, choisies pourtant parmi les plus flatteuses. A Closer, on s'étonne que la 'First Girlfriend' ou la 'Première journaliste de France', comme elle a envisagé un temps de se faire appeler, regrette a posteriori cette sortie sur la plage, devenue aujourd'hui le passage obligé de toutes les premières dames..." conclut le magazine.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
David Pujadas : "On cultive le clivage sur LCI"
Interview
David Pujadas : "On cultive le clivage sur LCI"
Éric Monier et Valérie Nataf (LCI) : "Le réflexe BFM est en train de changer"
Interview
Éric Monier et Valérie Nataf (LCI) : "Le réflexe BFM est en train de changer"
L'année médias 2017 vue par... Eric Dussart
Radio
L'année médias 2017 vue par... Eric Dussart
Google dévoile les mots et thèmes les plus recherchés en 2017
Internet
Google dévoile les mots et thèmes les plus recherchés en 2017
Une journée à LCI : Dans les coulisses d'une chaîne d'information au combat
TV
Une journée à LCI : Dans les coulisses d'une chaîne d'information au combat
"Personne n'y avait pensé" remplace "Harry" : "Sébastien Folin ne m'en veut pas" assure Cyril Féraud
TV
"Personne n'y avait pensé" remplace "Harry" : "Sébastien Folin ne m'en veut pas"...
Ce soir que regardez-vous ?
77
Votes
Koh-Lanta
Je regarde
69
Votes
Les petits meurtres...
Je regarde
59
Votes
Dutronc, la vie malgré...
Je regarde
21
Votes
5
Votes
La maison France 5
Je regarde
4
Votes
Les Chevaliers du fiel...
Je regarde
4
Votes
Handball
Je regarde
3
Votes
Soeur Thérèse.com
Je regarde
3
Votes
Ali Baba et les 40...
Je regarde
1
Votes
Un enfant disparaît
Je regarde
0
Votes
Il a déjà tes yeux
Je regarde
0
Votes
Enquête d'action
Je regarde
0
Votes
Super Nanny
Je regarde
0
Votes
Le zap des héros
Je regarde
0
Votes
Les contes de Grimm
Je regarde