#JeSuisProf

"Access" : Faut-il regarder la première série française de C8 avec Ahmed Sylla ?

Partager l'article
Vous lisez:
"Access" : Faut-il regarder la première série française de C8 avec Ahmed Sylla ?
"Access" sur C8 © C8
C8 lance ce soir sa première série originale en prime time avec trois inédits diffusés à la suite.

Critique. Elle a déjà tout d'une grande. Ce soir, C8 diffuse en prime time sa nouvelle série, "Access", portée par Ahmed Sylla. Trois épisodes inédits seront diffusés durant les deux premières semaines, avant que la fiction n'aborde son rythme de croisière à raison de deux inédits hebdomadaires. Thomas Pone ("Action Discrète", "Groland") est le co-créateur de cette nouvelle fiction avec Moussa Sylla, le frère de l'humoriste tandis que Varante Soudjian a réalisé les épisodes.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute

Pour sa première série maison, la chaîne du groupe Canal+ s'est donnée les moyens de ses ambitions : pas moins de 20 épisodes de 26 minutes ont été commandés, ce qui demeure rare pour une première saison, qui plus est pour une série française sur une chaîne de la TNT. puremedias.com a pu découvrir six épisodes en avant-première.

Une star d'internet dans le monde de la télévision

Le pitch d'"Access" tient en quelques lignes : Ahmed Sylla est Yanis Traore, une star d'internet recrutée par Valérie Couderq (Mathilda May), une productrice, pour tenter de faire remonter les audiences télé de son émission humoristique, "Sketchs & Associés". Le scénario est un prétexte pour montrer l'envers du décor du monde impitoyable du petit écran avec son lot de rivalités, de jalousies et de coups bas, et aussi pour aborder de multiples sujets, même les plus sérieux, mais toujours par le prisme de l'humour. Il est ici question de racisme, d'intégration, d'argent, de la célébrité et de ses conséquences...

Yanis va devoir se faire accepter de la bande déjà bien installée et rétive au changement qui donne vie à l'émission "Sketchs & Associés" en écrivant et en jouant ses propres pastilles humoristiques. Il y a Tanya (Julie Bargeton) et son franc-parler légendaire, Thomas (Amir El Kacem, vu dans le film "Abdel et la comtesse"), qui n'assume pas ses origines, et enfin Michel (Olivier Charasson). L'aîné de la bande, un peu lunaire, à l'image d'un Jean-Luc Bideau dans la série "H" sur Canal+, offre des moments savoureux dans la série.

Si "Access" suit le personnage de Yanis dans sa sphère professionnelle, elle ne fait pas pour autant l'impasse sur sa vie privée. Ses parents, campés par Princess Erika et MC Jean Gab1, attendent que leur fils trouvent un vrai travail, voyant sa participation à "Sketchs & Associés" comme un passe-temps. Quant à son meilleur ami, joué par Samuel Djian, c'est un vrai boulet.

Un format hybride, entre fiction et sketchs

"Access" est une série bien dans son époque. Si le scénario reste assez prévisible sur le fond, la fraîcheur de ton et la réalisation donnent un résultat très agréable à suivre. La particularité de la nouvelle fiction de C8 est de proposer un format hybride, entre fiction et sketchs, les deux étant traités avec le même souci de qualité. En moyenne, une à deux pastilles humoristiques sont diffusées par épisode et servent également la narration. Ahmed Sylla, acteur caméléon, passe d'un personnage de politicien corrompu à celui d'un ersatz de Marty dans "Retour vers le futur" ou encore à celui d'une femme enceinte plus vraie que nature avec une facilité déconcertante.

Mention spéciale à l'épisode 10, que les téléspectateurs découvriront dans quelques semaines et qui se déroule en huis clos, sur fond de réunion de crise entre les comédiens de "Sketchs & Associés" et un spécialiste de la communication aux faux airs de Nicolas Sarkozy. Une crise déclenchée par la diffusion d'un gag osé, mais très drôle, où un des personnages joué par Yanis a un orgasme en dégustant un hamburger-frites d'une manière très sensuelle, ce qui déclenche la colère d'associations féministes et la saisine du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Dans cet épisode, le professionnel de la crise met donc en garde les humoristes maison : "Le CSA en matière d'humour, c'est la Tchétchénie !". Bref, "Access" ose tout et ce n'est pas pour nous déplaire.

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de France 2 au plus haut, record pour le "19.45", "C'est Canteloup" faible
Audiences
Audiences access 20h : Le "20 Heures" de France 2 au plus haut, record pour le...
Audiences access 19h : Nagui bon leader, "Demain nous appartient" au plus bas, Yves Calvi en forme
Audiences
Audiences access 19h : Nagui bon leader, "Demain nous appartient" au plus bas,...
Audiences : "Capitaine Marleau" solide leader, excellent début pour "Incroyable Talent" sur M6 devant "Good Doctor"
Audiences
Audiences : "Capitaine Marleau" solide leader, excellent début pour "Incroyable...
Tous les programmes de la télé du 7 au 13 novembre 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 7 au 13 novembre 2020
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...
LCI : Hélène Mannarino à la tête des journaux du soir à partir de dimanche
Exclusivité
LCI : Hélène Mannarino à la tête des journaux du soir à partir de dimanche
Vidéos Puremedias